Les chercheurs des établissements de l'Université du Québec au Congrès de l'ACFAS : le lundi 25 mai 2015

2015-05-22

Les chercheurs des établissements de l'Université du Québec au Congrès de l'ACFAS : le lundi 25 mai 2015

Les dix établissements du réseau de l'Université du Québec présenteront de nombreuses contributions scientifiques lors de la 83e édition du Congrès de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS). Ils seront des centaines de professeurs et de chercheurs du réseau à livrer quelque 900 exposés scientifiques, tant lors de colloques que de communications libres.

Pour chacune des journées du Congrès, l'Université du Québec diffusera un communiqué mettant de l'avant une communication scientifique sélectionnée par établissement pour le lendemain ainsi que les coordonnées des personnes à contacter.

 

Parmi les sujets du lundi 25 mai :

UQ
Influence persistante de l'origine sociale sur l'accès et la persévérance aux études supérieures : partage des connaissances sur les étudiants de groupes sous-représentés

Shanoussa Aubin-Horth ? UQAR, Sophie Duchaine - UQ et Marco Gaudreault- Cégep de Jonquière
Ce colloque portera sur l'influence persistante de l'origine sociale sur l'accès aux études supérieures et sur les cheminements scolaires d'étudiants issus de certains groupes de la population. On y abordera notamment la question des étudiants d'origine autochtone, du groupe sociolinguistique d'appartenance ainsi que des étudiants issus de familles à faible capital scolaire. En effet, de nombreuses études au Québec comme ailleurs au Canada et dans le monde (Bourdieu, 1986; Bui, 2002; McCarron et Inkelas, 2006; Kamanzi, Doray, Bonin, Groleau, Murdoch, 2010; Finnie, Childs et Wismer, 2011; Turcotte, 2011) montrent que le niveau de scolarité des parents est l'un des facteurs les plus déterminants de l'accès et de la réussite aux études supérieures. Or, s'il est utile de connaître le profil et les raisons qui limitent les aspirations pour un projet d'études supérieures d'une forte proportion d'étudiants issus de familles à faible capital scolaire, qu'en est-il de ceux qui persévèrent et qui, malgré les obstacles supplémentaires auxquels ils doivent faire face, se rendent jusqu'à l'université?
Ce colloque réunira des chercheurs qui se sont penchés sur les déterminants de l'accès, de la persévérance et de l'adaptation des étudiants issus de groupes sous-représentés aux études supérieures. Certains d'entre eux viendront présenter des résultats de recherche axés sur le profil et le cheminement de ces étudiants, du secondaire jusqu'à l'université. D'autres viendront présenter des résultats préliminaires issus de l'expérimentation d'interventions qui tiennent compte des profils établis par la recherche. Les discussions porteront sur les formes de soutien qui pourraient être les plus profitables à ces étudiants
8 h 30
Bâtiment - Local : CÉGEP - D216
Relations de presse : Valérie Reuillard, 418 657-4432, valerie.reuillard@uquebec.ca

UQAM
Logiciels libres : réduction des coûts et souveraineté numérique

Stéphane Couture - UQAM
L'enquête révèle des économies potentielles pour le gouvernement du Québec.
13 h 30
Bâtiment - Local : UQAR - J455
Relations de presse : André Valiquette, 514 987-3000 poste 3268, valiquette.andre@uqam.ca

UQTR
Appréhender l'exclusion : dépasser la parole des exclus

Corina Borri-Anadon - UQTR
Appréhender l'exclusion pose des défis de taille aux chercheurs qui se heurtent à plusieurs obstacles lorsqu'ils veulent la documenter. En effet, alors que l'UNESCO (2014) la définit comme un processus, l'exclusion est souvent constatée a posteriori, par des statistiques ou encore à travers l'expérience de ceux et celles qui la subissent. Cette communication présentera un dispositif théorico-méthodologique élaboré dans le cadre d'une recherche portant sur les pratiques évaluatives des orthophonistes scolaires à l'égard des élèves issus de minorités culturelles (Borri-Anadon, 2014). S'étant intéressée à l'offre éducative plutôt qu'aux élèves concernés, cette recherche souligne d'une part, l'importance d'éviter de tomber dans la dichotomie exclus/excluants puisque ces derniers se trouvent soumis à des logiques les dépassant.
14 h 05
Bâtiment - Local : UQAR - E408
Personnes-ressources : Corina Borri-Anadon, 819 376-5011 poste 3623, Corina.Borri-Anadon@uqtr.ca et Geneviève Bergeron, 819 376-5011 poste 3640, Genevieve.Bergeron@uqtr.ca
Relations de presse : Jean-François Hinse, 819 244-4119, Jean-Francois.Hinse@uqtr.ca

UQAC
L'itinérance au Saguenay?Lac-Saint-Jean : ce qu'en disent les acteurs de la première ligne

Christiane Bergeron-Leclerc, Pierre-André Tremblay, Mathieu Bisson et Claudia Maltais-Thériault - UQAC
L'histoire de l'itinérance tient autant aux conceptions changeantes de la société vis-à-vis de la liberté, de la morale et de la solidarité qu'aux aléas du marché du travail et de l'éthique qui la soutient. Les facteurs structurels (social, économique, politique) ont des impacts sur les politiques en itinérance ainsi que sur les représentations sociales de ce phénomène. On peut distinguer deux visions à la fois politiques et sociales : a) celle du traitement de l'itinérance fondée sur « le droit à la vie », généralement associée à des sentiments positifs à l'égard des Personnes en Situation d'Itinérance (PSI) et b) celle fondée sur la responsabilité individuelle, qui mène à des représentations négatives. Les personnes qui travaillent auprès des PSI se situent quelque part sur ce continuum et agissent dans une perspective « d'aide » ou de « répression », selon leur vision du phénomène. À partir d'entrevues menées auprès d'intervenants oeuvrant au sein des CSSS, d'organismes communautaires et de certains acteurs directement concernés par le phénomène (ex. policiers, propriétaires de maisons de chambre), cette communication vise à rendre compte des représentations d'acteurs de la première ligne à l'égard de l'itinérance au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il sera question de leurs définitions de l'itinérance, de même que des stratégies préconisées pour y faire face. S'en suivra une discussion concernant les enjeux de l'intervention en première ligne auprès des PSI.
13 h 30
Bâtiment - Local : IMQ - A524
Relations de presse : Josée Bourassa, 418-545-5011 poste 2274, josee_bourassa@uqac.ca


UQAR
Déversement de pétrole classique et non classique sous couvert de glace : le point de vue de la moule bleue

Richard St-Louis, Émilien Pelletier, Jean-Pierre Gagné, Céline Audet et Réjean Tremblay - UQAR
Il existe très peu d'informations sur les effets biologiques d'un déversement de pétrole brut en conditions hivernales dans la littérature scientifique. À l'hiver 2015, une équipe de l'UQAR a débuté une étude sur les impacts d'un déversement sur la moule bleue, une espèce qui joue un rôle clé dans l'écosystème marin et dont l'importance économique est majeure pour l'industrie aquicole canadienne.
10 h 00
Bâtiment - Local : UQAR - K440
Personne-ressource : Richard Saint-Louis, professeur en chimie, 418 723-1986 poste 1700, richard_st-louis@uqar.ca
Relation de presse : Jean-François Bouchard, Service des communications, 418 723-1986 poste 1426, jean-francois_bouchard@uqar.ca

UQO
La fusion d'établissements de santé et de services sociaux : quels impacts sur les rapports de pouvoir entre missions?

François Bolduc - UQO
La réforme du réseau québécois de la santé et des services sociaux de 2003 a profondément modifié la nature des établissements composant ce secteur. L'objectif d'amélioration de la continuité a amené le ministre de la Santé de l'époque à créer un nouveau type d'établissement, nommé Centre de santé et de services sociaux (CSSS), résultant de la fusion forcée d'établissements ayant des missions différentes (centre hospitalier, CLSC et CHSLD). À l'automne 2014, ce type de fusion a été ramené à l'avant-scène de l'actualité avec le projet de réforme de l'actuel ministre de la Santé.
Certains observateurs ont soulevé que ce genre de fusion entraînait une mise en compétition des différentes missions pour l'accès aux ressources. L'inquiétude étant de voir les besoins du centre hospitalier priorisés au détriment des besoins des autres missions.
La communication proposée contribuera à la réflexion sur cette question. Nous nous appuierons sur des données recueillies dans le cadre d'une recherche dont l'objectif était de saisir les impacts de la réforme de 2003 sur la nature du travail des gestionnaires d'établissements de santé et de services sociaux. Spécifiquement, nous avons réalisé une cinquantaine d'entrevues semi-dirigées auprès de gestionnaires provenant de deux CSSS et les avons questionnés, entre autres, sur les rapports de pouvoir entre les différents secteurs de leur organisation. C'est sur la description et l'analyse de ces rapports de pouvoir que la communication portera.
13 h 30
Bâtiment - Local : IMQ - A621
Relations de presse : Benoît Gélinas, 819 665-1345, benoit.gelinas@uqo.ca


UQAT
Les enjeux et les défis de la poursuite d'une formation professionnelle au secondaire loin du domicile familial

Patrice Leblanc, titulaire de la Chaire Desjardins en développement des petites collectivités et doyen à la gestion académique et aux études - UQAT
Qu'est-ce qui explique que des jeunes adultes poursuivent leurs études secondaires en formation professionnelle (FP) à l'extérieur de leur région d'origine (motifs purement scolaires, raisons liées à d'autres événements dans le parcours, etc.) ? Quels obstacles se présentent à eux et comment ceux-ci répondent-ils à ces obstacles ? Ces questions seront abordées dans cette communication qui s'intéresse à la situation d'une vingtaine de jeunes adultes étudiant dans des centres de formation professionnelle à Rouyn-Noranda et à Gatineau.
11 h 00
Bâtiment - Local : IMQ - A330
Personne-ressource : Patrice Leblanc, 819 763-8579

INRS
La moule bleue (Mytilus edulis), espèce sentinelle globale des milieux océaniques

Michel Fournier - INRS
Dix ans de recherche franco-québécoise sur la moule bleue ont permis de valider un nombre important de marqueurs témoignant de l'état de santé des océans applicables à l'Europe, aux Amériques, à l'Afrique et aux deux pôles. En plus d'analyser une panoplie d'événements cellulaires et moléculaires significatifs sur la santé de ce mollusque, ces travaux ont permis d'étudier sa sensibilité à des toxiques et l'impact de changements climatiques.
9 h 00
Bâtiment UQAR - Local : K440
Relations de presse : Gisèle Bolduc, 418 654-3817, gisele.bolduc@adm.inrs.ca


ENAP
Hydro-Québec : au service d'une politique énergétique ou de la politique?

Luc Bernier et Marie-Claude Prémont - ENAP
Lors du 2e mouvement de nationalisation en 1962-1963, Hydro-Québec [HQ] devient le moteur de la politique énergétique du Québec. La mission et les pouvoirs d'HQ prévus par la loi transforment la société d'État créée en 1944 en véritable locomotive de la politique énergétique avec une priorisation sur l'intérêt de ses abonnés. La mission clairement établie de la société d'État dans sa loi constitutive donne peu d'espace pour une direction politique animée par d'autres objectifs. Peu à peu, pour plusieurs, HQ devient un État dans l'État, trop centrée sur son activité technologique.
Cette époque d'HQ est maintenant derrière nous. Les amendements législatifs importants que connaît le Québec à compter de 1996, avec notamment la création de la Régie de l'énergie, mais aussi avec les pouvoirs que la Loi sur la Régie de l'énergie accorde au gouvernement, inaugurent une nouvelle ère où HQ est maintenant davantage asservie à une direction politique. Les pouvoirs d'HQ ont été graduellement fragilisés depuis quinze ans, de sorte que la société d'État se fait maintenant imposer des axes de développement (petites centrales hydroélectriques ; développement de la filière éolienne ; développement de la Romaine) aujourd'hui soumis à la controverse catalysée par les importants surplus d'HQ.
Comment comprendre aujourd'hui la mission d'intérêt public que doit encore porter HQ et son rapport avec la politique énergétique? C'est ce que nous proposons d'analyser
15 h 20
Bâtiment - Local : Cégep - F108
Relations de presse : Manon Malenfant, 418 641-3000 poste 6212, manon.malenfant@enap.ca

TÉLUQ
Une approche holistique et participative pour former des professeurs d'université aux pratiques éducatives ouvertes

Marcelo Fabian Maina - TÉLUQ
OportUnidad est un projet de recherche-action récent, financé par l'Union européenne dans le cadre du programme ALFA III, qui visait à promouvoir l'adoption de pratiques éducatives libres (PEL) et l'utilisation des ressources éducatives libres (REL) par des professeurs d'université de l'Amérique latine. Après une description des actions destinées à sensibiliser les cadres d'universités à l'utilisation des REL et à susciter la discussion sur les politiques institutionnelles relatives aux PEL et aux REL, nous allons présenter une approche participative permettant de concevoir un cours destiné au personnel enseignant des universités. Nous allons également illustrer l'expérience de la diffusion du cours en ligne et les résultats de cette initiative : 160 professeurs d'université de 12 pays différents de l'Amérique latine ont participé à la formation, dont 84 ont terminé le cours qui durait 80 heures. En somme, les enseignants ont conçu plus de 70 pratiques pédagogiques innovantes en utilisant des REL d'une façon réfléchie et significative. Le cours a également été conçu en partant du principe que les enseignants sont des « personnes qui changent les règles du jeu » (game changer). Il comprenait donc des activités d'apprentissage visant à planifier des actions de promotion des PEL. Grâce à ces interventions, nous avons contribué à la création d'une communauté de professeurs d'université de l'Amérique latine engagés dans la diffusion d'une culture de partage et de formations de qualité.
13 h 30
Bâtiment - Local : UQAR - J485
Relations de presse : Denis Gilbert, 1 800 463-4728 poste 5282, denis.gilbert@teluq.ca



À propos de l'Université du Québec
Les établissements de l'Université du Québec poursuivent leur mandat d'accessibilité à l'enseignement supérieur, de développement scientifique du Québec et de développement de ses régions en rendant les connaissances disponibles sur les différents défis qui confrontent nos sociétés.

Ensemble, les dix établissements du réseau de l'Université du Québec représentent une force vive. Aujourd'hui, ce sont 96 000 étudiants qui fréquentent les 750 programmes offerts par les établissements du réseau: l'Université du Québec à Montréal, l'Université du Québec à Trois-Rivières, l'Université du Québec à Chicoutimi, l'Université du Québec à Rimouski, l'Université du Québec en Outaouais, l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l'Institut national de la recherche scientifique, l'École nationale d'administration publique, l'École de technologie supérieure et la Télé-université. 6900 professeurs et chargés de cours et plus de 4100 employés réguliers y assurent dans le quotidien la mission universitaire d'enseignement et de recherche.


 

-30-



Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Téléphone : 418 657-4432
Cellulaire : 418 573-5785