Les chercheurs des établissements de l'Université du Québec au Congrès de l'ACFAS : le lundi 6 mai 2013

2013-05-03

Les chercheurs des établissements de l'Université du Québec au Congrès de l'ACFAS : le lundi 6 mai 2013

Les dix établissements du réseau de l'Université du Québec présenteront près de 30% des contributions scientifiques diffusées dans le cadre de la 81e édition du Congrès de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS). Ils sont 723 professeurs et chercheurs du réseau qui livreront 976 exposés scientifiques, tant lors de colloques que de communications libres.



Pour chacune des journées du Congrès, un communiqué de l'Université du Québec mettra de l'avant une communication scientifique sélectionnée par établissement pour le lendemain ainsi que les coordonnées des personnes à contacter.
 

UQAM
Liens entre le niveau d'éducation et les capacités fonctionnelles
Antony D. KARELIS, Marie-Maude DUBUC et al.
Avoir un niveau d'éducation universitaire plutôt qu'un diplôme d'études secondaires augmente les chances de conserver une bonne santé.
13 h - 17 h
Pavillon Ferdinand-Vandry - 1203
Communication libre : 112 - Vieillissement
Relations de presse : André Valiquette, 514-987-3000 poste 3268, valiquette.andre@uqam.ca

UQTR
Neuroregénération et maladie de Parkinson
Michel Cyr, UQTR - Laure Chagniel, UQTR - Christine Robitaille, UQTR
Une stratégie thérapeutique efficace dans la maladie de Parkinson est de rétablir la synthèse de dopamine dans le striatum (STR). Les neurones qui synthétisent la dopamine expriment l'enzyme tyrosine hydroxylase (TH) et sont généralement circonscrits dans des régions bien définies du cerveau soit la substance noire et l'aire ventrale. Par contre, une petite population de cellules exprimant TH peut être nouvellement observée dans le STR des parkinsoniens. La découverte des mécanismes régulant l'accumulation et la provenance des cellules TH au STR peut avoir un impact majeur sur la compréhension et le développement de thérapies novatrices pour la maladie de Parkinson.
15 h
Pavillon Ferdinand-Vandry - 1211
Personne ressource : Michel Cyr, 819-376-5011, poste 3301, michel.cyr@uqtr.ca
Relations de presse : Jean-François Hinse, 819-244-4119, jean-francois.hinse@uqtr.ca

UQAC
Le développement des compétences en lecture et en écriture au primaire
Les effets de deux programmes (lecture seulement et lecture-musique) sur l'apprentissage de la lecture en 2e année du primaire : comparaison de groupes équivalents
Andrée Lessard, Université du Québec à Chicoutimi
Un enseignement musical, intégré à un enseignement de la lecture en classe, contribue à construire les habilités de lecture des jeunes apprenants du primaire.
9 h 00 - 11 h 00
Pavillon J.-A-de Sève - 1222
Personne ressource : Andrée Lessard, 418-812-1813, andree_lessard@uqac.ca
Relations de presse : Jean Wauthier, 418-545-5011 poste 5007, jean_wauthier@uqac.ca

UQAR
Old Harry I : compte rendu et revue critique des évaluations environnementales
Frédéric Cyr, UQAR
L'exploitation prospectée du gisement Old Harry soulève questions et inquiétudes chez les populations riveraines environnantes. Cette communication présente un compte rendu vulgarisé des études environnementales qui ont été récemment effectuées par l'industrie et les gouvernements du Québec et de Terre-Neuve.
9 h 35
Pavillon Ferdinand-Vandry - 1855
Personne-ressource : Frédéric Cyr, doctorant en océanographie, frederic.cyr@uqar.ca
Relation de presse : Jean-François Bouchard, Service des communications de l'UQAR, 418-723-1986 poste 1426, jean-francois_bouchard@uqar.ca,

UQO
Cinquante ans d'enquête-participation au Québec. Où en sont les relations entre décideurs, chercheurs et autres citoyens depuis le Bureau d'aménagement de l'Est du Québec (BAEQ) ? - La participation citoyenne dans les Conférences régionales des élus (CRÉ) : la difficile ouverture à l'expérience démocratique
Martin Robitaille professeur au Département des sciences sociales de l'UQO
En 2003 les Conseils régionaux de développement (CRD) ont été remplacés par les Conférences régionales des élus (CRÉ). Changement qui n'a pas été sans conséquence sur la démocratie participative qui, pour plusieurs, a connu son heure de gloire dans ce qui a été convenu d'appeler « le modèle québécois de développement partenarial ». En effet, la loi 34 est venue renforcer la position des élus locaux dans la gouvernance régionale des CRÉ en faisant disparaître le rôle prépondérant de la société civile dans la planification et la coordination du territoire. Dix ans plus tard qu'advient-il vraiment de la place de la société civile dans les CRÉ? A-t-on assisté au déclin du modèle participatif? Quelle forme pend maintenant la mobilisation citoyenne?
Notre recherche qualitative nous a permis de mieux comprendre l'évolution de la présence de la société civile dans les CRÉ et les mécanismes structurant la participation citoyenne liés à leur mandat de concertation. Dans les faits, il semble bien que le coeur de cette structure régionale balance plus souvent vers son mandat de gestion du développement que celui de concertation régionale.
14 h 35
Pavillon Charles-de Koninck, local 1231
Relations de presse : Gilles Mailloux, 819-595-3900 poste 3981; gilles.mailloux@uqo.ca

UQAT
L'hybridation des pratiques en logement social
Stéphane Grenier, professeur et directeur du module de travail social de l'UQAT
Le système québécois du logement social est touché par les transformations des systèmes de prise en charge des personnes vulnérables. D'une manière générale, le logement est pressenti comme l'un des lieux d'intervention visant l'amélioration de la santé. Au Québec, les interfaces entre le secteur de la santé et du logement social s'en trouvent accrues et entraînent des enjeux de délimitation des missions. On associe l'univers du logement au statut de locataire, à l'appropriation d'un « chez-soi », tandis que l'univers de l'hébergement renvoie aux besoins de services et au statut de bénéficiaire. On assiste donc à un déplacement des frontières qui séparaient ces deux univers. Les organismes d'habitation ont été nombreux à développer des pratiques d'intervention et des services visant la santé de leurs résidants, empiétant sur le domaine de l'hébergement.
13 h - 16 h 30
Pavillon Ferdinand-Vandry - 1269
Relations de presse : Anne-Marie Nadeau, 1 877 870-8728 poste 2204, Cellulaire : 819-277-0764

INRS
Toxicité et propriétés inflammatoires des nanoparticules
Michel Fournier et al. et Denis Girard et al., INRS
L'utilisation grandissante des nanoparticules (NPs) dans plusieurs secteurs d'activité augmente le risque d'exposition des humains aux NPs, alors que leurs effets sur la santé sont encore peu caractérisés. Des chercheurs de l'INRS présentent leurs résultats sur la toxicité des nanoparticules et leur impact sur des cellules clés de l'inflammation.
14 h 20 - 15 h
Pavillon Ferdinand-Vandry - 2289A
Relations de presse : Stéphanie Thibault, 450-687-5010, poste 8865, stephanie.thibault@adm.inrs.ca

ENAP
Peut-on naviguer sans gouvernail? La gouvernance et les indicateurs d'évaluation dans les entreprises publiques et d'économie sociale
Marie J. BOUCHARD École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM
Michel SEGUIN École des Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM
Luc BERNIER ENAP - École nationale d'administration publique Sciences de la Gestion (ESG) - UQAM
La prise de décision conjugue toujours la distribution du pouvoir (qui décide de quoi ?) et l'évaluation (sur quelle base justifie-t-on la décision ?). Les entreprises collectives (publiques et d'économie sociale) disposent de structures de pouvoir et d'évaluation différentes des autres entreprises, leur finalité mettant les parties prenantes au coeur des processus décisionnels - par voie de démocratie directe ou représentative - et des mécanismes évaluatifs - par voie de participation (volontaire) et de vérification (obligatoire).
9 h 30
Pavillon Charles-de Koninck - 3B
Personne ressource : Luc Bernier, 418-641-3000, poste 6244, luc.bernier@enap.ca
Relations de presse : Patrick Bélanger, 418 641-3000, poste 6381, patrick.belanger@enap.ca

TÉLUQ
Vieillir dans la rue : les difficultés rencontrées par les itinérants plus âgés
Jean Gagné et Mario Poirier, TÉLUQ
Vivre dans la rue n'est pas une sinécure. C'est encore plus difficile quand le vieillissement entre en jeu. Dans le cadre d'entretiens qualitatifs exploratoires avec une dizaine d'intervenants et de responsables de ressources en territoire montréalais, nous avons tenté de mieux comprendre les caractéristiques des itinérants de plus de cinquante ans et de mieux cerner les services qu'ils requièrent Cette population est croissante, notamment pour des raisons démographiques (ici aussi les boomers sont présents). Les ressources du réseau de la santé ainsi que les ressources communautaires doivent désormais composer avec cette clientèle croissante, aux besoins complexes encore relativement méconnus. Outre l'impact des caractéristiques générales de l'itinérance (extrême pauvreté, exclusion sociale, instabilité résidentielle), les itinérants plus âgés vivent des problèmes spécifiques, tant au plan de la santé physique et mentale (pertes d'autonomie, pertes cognitives, etc.) qu'au plan social (isolement, difficultés d'adaptation, faible probabilité de retour éventuel au travail, etc.). Même les intervenants qui connaissent bien l'itinérance peuvent trouver difficile de venir en aide à cette clientèle. Dans le cadre de cette communication, nous résumerons les principaux constats de ces premiers entretiens exploratoires et discuterons des avenues de recherche que nous entrevoyons pour approfondir l'analyse de cette problématique.
13 h
Pavillon Charles-de Koninck (local 1260)
Personne-ressource: Jean Gagné, 1 800 463-4728, poste 2962, jean.gagne@teluq.ca
Relations de presse : Denis Gilbert, 1 800 463-4728, poste 5282, denis.gilbert@teluq.ca

À propos de l'Université du Québec
Les dix établissements du réseau de l'Université du Québec ont pour mission de faciliter l'accessibilité à l'enseignement universitaire, de contribuer au développement scientifique du Québec et au développement de ses régions. Aujourd'hui, ce sont 92 000 étudiants qui fréquentent les 750 programmes offerts par les établissements du réseau: l'Université du Québec à Montréal, l'Université du Québec à Trois-Rivières, l'Université du Québec à Chicoutimi, l'Université du Québec à Rimouski, l'Université du Québec en Outaouais, l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l'Institut national de la recherche scientifique, l'École nationale d'administration publique, l'École de technologie supérieure et la Télé-université. 6 600 professeurs et chargés de cours et près de 4 000 employés réguliers y assurent dans le quotidien la mission universitaire d'enseignement et de recherche.

 

-30-


Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Téléphone : 418 657-4432