Les chercheurs des établissements de l'Université du Québec au Congrès de l'ACFAS : le mercredi 27 mai 2015

2015-05-26

Les chercheurs des établissements de l'Université du Québec au Congrès de l'ACFAS : le mercredi 27 mai 2015

Les dix établissements du réseau de l'Université du Québec présenteront de nombreuses contributions scientifiques lors de la 83e édition du Congrès de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS). Ils seront des centaines de professeurs et de chercheurs du réseau à livrer quelque 900 exposés scientifiques, tant lors de colloques que de communications libres.

Pour chacune des journées du Congrès, l'Université du Québec diffusera un communiqué mettant de l'avant une communication scientifique sélectionnée par établissement pour le lendemain ainsi que les coordonnées des personnes à contacter.

 


Parmi les sujets du mercredi 27 mai :

UQAM
Étalement urbain ou gentrification des banlieues? Le facteur « vie culturelle » dans les choix de localisation résidentielle en banlieue éloignée

Hélène Bélanger et Charlotte Montfils-Ratelle - UQAM
Le développement culturel des banlieues situées en dehors des villes-centres est un élément décisif de leur attractivité : les nouveaux habitants recherchent des avantages issus de leur expérience des grandes villes.
15 h 15
Bâtiment - Local : CÉGEP - C006
Relations de presse : André Valiquette, 514 987-3000 poste 3268, valiquette.andre@uqam.ca


UQTR
Étude des facteurs de préparation à l'implantation d'une philosophie d'amélioration continue dans les commissions scolaires

Pascal Forget - UQTR
Pour faire face aux compressions imposées, les commissions scolaires (CS) québécoises cherchent des façons de faire mieux, avec moins. Certaines d'entre elles ont décidé de s'inspirer des transformations vécues dans les entreprises privées et dans les établissements de santé du Québec en adoptant une philosophie d'amélioration continue, telles que le Lean, le Six-Sigma, etc. En premier lieu, la présentation vise à décrire les facteurs de préparation nécessaires à l'implantation d'une telle philosophie dans une commission scolaire québécoise, en se basant sur une revue de littérature des travaux réalisés dans d'autres secteurs d'activité. Ensuite, fort d'un partenariat établi entre deux CS et l'UQTR, les résultats d'un questionnaire seront présentés, permettant d'identifier les facteurs de préparation les plus présents et les plus négligés dans le cadre de démarches d'implantation de philosophie d'amélioration continue en milieu éducatif.
13 h 30
Bâtiment - Local : UQAR - J485
Personne-ressource : Pascal Forget, 819 376-5011 poste 3930, Pascal.Forget@uqtr.ca
Relations de presse : Jean-François Hinse, 819 244-4119, Jean-Francois.Hinse@uqtr.ca

UQAC
La conscience lexicale chez les élèves de 4 à 7 ans

Sophie Bélanger et Constance Lavoie UQAC
Cette communication présentera un certain nombre d'activités de conscience lexicale visant à faire jouer les enfants de 4 à 7 ans avec les mots. « La conscience lexicale réfère aux connaissances et aux dispositions nécessaires pour que les élèves apprennent, apprécient et utilisent efficacement les mots. » (Scott et Nagy, 2004, p.201). Des activités de conscience lexicale peuvent prendre plusieurs formes. Par exemple, l'activité de l'attrapeur de mots, permettant aux enfants, au moyen de la littérature jeunesse et de l'écoute active, de prendre conscience que certains mots font partie d'un registre familier de la langue; l'activité du défilé de mots, qui initie les enfants à décrire la forme écrite d'un mot tout en imitant un défilé de mode, ou encore la danse des mots, à partir de laquelle les enfants s'approprient le sens d'un mot par le mouvement du corps. Ces activités visent, entre autres, à développer chez les enfants un intérêt envers le monde des mots et un plaisir à les utiliser adéquatement. Un enseignement dans l'esprit de la conscience lexicale s'appuie sur des situations communicatives implicites pour enseigner explicitement le vocabulaire. La méthodologie d'élaboration et de validation des activités de développement de la conscience lexicale sera présentée. Les résultats préliminaires quant aux réactions des élèves et des enseignants face aux activités de conscience lexicale seront également présentés.
9 h 15
Bâtiment - Local : CÉGEP - C350
Relations de presse : Josée Bourassa, 418-545-5011 poste 2274, josee_bourassa@uqac.ca


UQAR
L'implantation du rôle d'infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : une innovation dans le contexte d'une région éloignée du Québec

Emmanuelle Jean - UQAR
Les infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne (IPSPL) sont perçues comme une solution innovante aux problèmes d'accès aux services de santé, particulièrement en régions rurales et éloignées. Candidate au doctorat en sciences infirmières, Emmanuelle Jean s'est penchée sur les conditions gagnantes à leur implantation dans le réseau de la santé en région.
14 h 00
Bâtiment - Local : UQAR - J205
Personne-ressource : Emmanuelle Jean, candidate au doctorat en sciences infirmières, 418 723 1986 poste 1996, emmanuelle_jean@uqar.ca
Relations de presse : Jean-François Bouchard, Service des communications, 418 723-1986 poste 1426, jean-francois_bouchard@uqar.ca

UQO
Exploration de quatre concepts clés définissant la vision de la discipline infirmière auprès d'infirmières, d'intervenants et de gestionnaires d'un CSSS

Frédéric Doutrelepont, Mario Lepage et Chantal Verdon - UQO et Lucie Lemelin - Université de Sherbrooke
L'adhésion à un modèle conceptuel commun chez les infirmières peut influencer leur pratique, entres autres : la qualité des soins, l'environnement de travail, l'approche relationnelle et permettre une meilleure définition du rôle infirmier.
Cette recherche exploratoire vise à mieux comprendre la vision qu'ont des infirmières, des intervenants et des gestionnaires au niveau de quatre concepts-clés qui définissent la discipline infirmière: la santé, le soin, l'environnement et l'usager.
Un questionnaire mené auprès de 286 professionnels et gestionnaires de la santé ouvrant dans un CSSS afin d'identifier ce que l'intervenant fait dans sa pratique actuelle et ce que serait son idéal de pratique (valeurs) selon les quatre concepts-clés de la discipline.
Sommairement, les résultats démontrent que 80% des intervenants croient qu'un changement de philosophie de soin s'impose. Près de la moitié sont infirmières. 75% des intervenants ne travaillent pas en conformité avec ses valeurs. Les conflits de valeurs peuvent avoir un impact important sur la qualité des soins, le sentiment d'appartenance face à l'organisation, la motivation au travail, la performance et le bien-être dans l'organisation.
Les résultats donnent des pistes d'exploration quant à l'implantation d'une philosophie de soins et d'intervention. Ceci permettra de développer une vision des soins et des services et un langage commun entre les professionnels qui devrait avoir comme impact le rehaussement des soins et des services.
11 h 30
Bâtiment - Local : CÉGEP - C092 Gymnase - zone 4
Relations de presse : Benoît Gélinas, 819 665-1345, benoit.gelinas@uqo.ca


UQAT
La recherche-action comme moyen d'accompagnement au développement professionnel : une expérience en contexte autochtone

Glorya Pellerin, professeure à l'Unité d'enseignement et de recherche en sciences de l'éducation et chercheuse auprès de l'équipe de recherche et d'analyse des pratiques professionnelles (ERAPP) - UQAT
Yvonne DA SILVEIRA, Ph. D., professeure titulaire à l'Unité d'enseignement et de recherche en sciences de l'éducation et directrice de l'Unité de recherche, de formation et de développement en éducation en milieu inuit et amérindien (URFDEMIA) à l'UQAT.
Dès ses débuts, l'UQAT s'est donné un important mandat de collaboration avec les Premiers Peuples. L'UQAT possède une expertise reconnue auprès des communautés autochtones et, afin de porter un regard sur différentes sphères, dont l'éducation et le développement social, a développé plusieurs expertises. En 1990, l'Unité de recherche, de formation et de développement en éducation en milieu inuit et amérindien (URFDEMIA) qui soutient divers projets en éducation qui proviennent du milieu fut ainsi créée. Cette communication présentera les résultats d'une étude conduite en partenariat avec des enseignantes en milieu autochtone dont l'objectif est de mettre à l'essai des pratiques d'enseignement pour favoriser le développement de la compétence à écrire d'élèves du primaire. Cette communication analysera différentes démarches d'accompagnement expérimentées dans le cadre de cette recherche.
8 h 45
Bâtiment - Local : CÉGEP - C402
Personne-ressource : Glorya Pellerin, glorya.pellerin@uqat.ca et Yvonne Da Silveira, Yvonne.DaSilveira@uqat.ca

ENAP
Participation des jeunes à la recherche : les questions d'éthique et le choix des outils

Tatiana Garakani - ENAP
Cette présentation aborde les enjeux éthiques et les considérations méthodologiques de la recherche auprès des jeunes en s'appuyant sur trois recherches effectuées dans trois contextes distincts : la première recherche a été effectuée en Iran en 2002 sur la scolarisation des jeunes réfugiés afghans. La deuxième portait sur la protection et le travail des enfants dans les zones touchées par les conflits dans le nord de l'Ouganda en 2008; et enfin la plus récente recherche a été réalisée sur une période de trois ans (2011-2014) au Nunavik sur la résilience et la persévérance scolaire des jeunes inuits. La pluralité des contextes sert à illustrer la diversité des pratiques méthodologiques déployées auprès des jeunes et les enjeux éthiques spécifiques à chaque contexte. Nous expliquons les avantages et les limites des nombreux outils conçus et adaptés afin d'encourager l'engagement et la participation des jeunes, par exemple : questionnaire interactif, écriture d'une histoire collective, montage de photo et vidéo, emploi du temps, auto-évaluation individuelle, discussion de groupe, observation lors des activités informelles et les entrevues. Nous soulignons également les stratégies adoptées pour contextualiser chaque recherche, pour atténuer l'écart du pouvoir entre les chercheurs et les participants, et surtout assurer la protection des jeunes et leur consentement éclairé.
11 h 05
Bâtiment - Local : UQAR - J463
Relations de presse : Manon Malenfant, 418 641-3000 poste 6212, manon.malenfant@enap.ca


INRS
La localisation des emplois de la nouvelle économie : les cas de Montréal, Toronto et Vancouver (1996-2006)

Chloé Duvivier, Mario Polèse et Philippe Apparicio - INRS
La localisation des emplois de la « nouvelle économie » demeure encore méconnue. Une équipe de l'INRS présente la distribution spatiale de ces emplois et montre qu'ils sont très concentrés dans certains quartiers particuliers de Montréal, Toronto et Vancouver. Parmi les facteurs déterminants, la localisation de ces emplois, les chercheurs étudient le rôle de la structure industrielle, de l'accessibilité et des coûts d'implantation.
15 h 00
Bâtiment UQAR - Local : K245
Relations de presse : Gisèle Bolduc, 418 654-3817, gisele.bolduc@adm.inrs.ca

ÉTS
L'aménagement fractal : la mesure de la complexité géographique du tissu urbain

Pierre-Alexandre Guillemette, Mathias Glaus et Robert Hausler - ÉTS
La compréhension et le développement de nouvelles organisations spatiales des systèmes urbains sont un axe majeur de la transition vers un monde plus durable. La complexification des systèmes urbains par une densification et une approche multifonctionnelle est considérée, par plusieurs, comme un élément important du développement d'une ville plus durable. La dimension fractale et la lacunarité ont été utilisées afin de caractériser la complexité géographique du système urbain. Une analyse comparative des fonctions utilitaires des quartiers Rivière-Des-Prairies et Villeray-Parc-Extension a été effectuée. Les caractéristiques urbaines et périurbaines sont bien représentées par les valeurs quantitatives obtenues par la mesure de la dimension fractale et de la lacunarité. Le quartier central donne des valeurs représentatives de fonctions urbaines plus diversifiées et diffuses, notamment dans le cadre du zonage commercial, ainsi qu'une occupation du territoire plus dense. Cette méthodologie permet d'entrevoir une nouvelle méthode de planification et d'analyse territoriale. Cela pourrait constituer un outil efficace pour évaluer les différents impacts et usages de projets locaux sur plusieurs ordres de grandeur dans le tissu urbain. Les pratiques de zonage pourraient être ainsi modifiées pour être en mesure de transformer les zones urbaines en villes plus durables.
13 h 30
Bâtiment - Local : UQAR - E306
Personne-ressource : Mathias Glaus, 514 396-8580 et Robert Hausler, 514 396-8499


TÉLUQ
Efficacité des écoles et leadership des directions : l'un ne va pas sans l'autre!

Steve Bissonnette - TÉLUQ
Cette communication présente un premier bilan de l'implantation du système Positive Behavioural Interventions and Supports (PBIS), traduit en français sous le titre de Soutien au comportement positif (SCP), dans les écoles québécoises primaires et secondaires. Le SCP propose la mise en oeuvre d'un système de soutien sur le plan de la gestion des comportements dans l'ensemble de l'école afin de créer un milieu sécuritaire, ordonné, positif et propice aux apprentissages. Les résultats démontrent qu'il est possible d'implanter le SCP avec fidélité tant dans les écoles du primaire que du secondaire; toutefois, l'implantation avec fidélité est largement tributaire du leadership des directions d'écoles.
15 h 10
Bâtiment - Local : CÉGEP - C404
Relations de presse : Denis Gilbert, 1 800 463-4728 poste 5282, denis.gilbert@teluq.ca

À propos de l'Université du Québec
Les établissements de l'Université du Québec poursuivent leur mandat d'accessibilité à l'enseignement supérieur, de développement scientifique du Québec et de développement de ses régions en rendant les connaissances disponibles sur les différents défis qui confrontent nos sociétés.

Ensemble, les dix établissements du réseau de l'Université du Québec représentent une force vive. Aujourd'hui, ce sont 96 000 étudiants qui fréquentent les 750 programmes offerts par les établissements du réseau: l'Université du Québec à Montréal, l'Université du Québec à Trois-Rivières, l'Université du Québec à Chicoutimi, l'Université du Québec à Rimouski, l'Université du Québec en Outaouais, l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l'Institut national de la recherche scientifique, l'École nationale d'administration publique, l'École de technologie supérieure et la Télé-université. 6900 professeurs et chargés de cours et plus de 4100 employés réguliers y assurent dans le quotidien la mission universitaire d'enseignement et de recherche.


 

-30-



Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Téléphone : 418 657-4432