Les chercheurs des établissements de l'Université du Québec au Congrès de l'Acfas : vendredi 12 mai 2017

2017-05-11

Les chercheurs des établissements de l'Université du Québec au Congrès de l'Acfas : vendredi 12 mai 2017

Les dix établissements du réseau de l'Université du Québec présenteront de nombreuses contributions scientifiques lors de la 85e édition du Congrès de l'Association francophone pour le savoir (Acfas). Ils seront des centaines de professeurs et de chercheurs du réseau à livrer plusieurs exposés, tant lors de colloques que de communications libres.

Tout au cours de l’Acfas, l'Université du Québec mettra quotidiennement de l'avant une communication scientifique sélectionnée pour chacun des dix établissements du réseau.


Parmi les sujets du vendredi 12 mai :


RÉSEAU DE L’UNIVERSITÉ DU QUÉBEC

601 - L’Université du Québec : bientôt 50 ans de contributions éducatives et scientifiques au développement social, économique et culturel du Québec
Lyne Sauvageau – UQ, Pierre Doray - UQAM, Edmond-Louis Dussault – UQAM et Yvan Rousseau - UQTR
L’Université du Québec fêtera ses 50 ans en 2018-2019. Depuis sa création, les établissements d’enseignement et de recherche de ce réseau public unique au Canada ont une influence majeure sur la société québécoise, particulièrement dans les régions où ils sont implantés, aux quatre coins du Québec.
Les grands thèmes des communications qui composent ce colloque sont autant de rubriques permettant de traiter des contributions de l’Université du Québec au développement du Québec, mais aussi des conditions sociopolitiques et institutionnelles qui les ont accélérées ou ralenties. Ces grands thèmes sont : le contexte social, économique, culturel et politique; les différents aspects du développement institutionnel; l’évolution du corps étudiant et de l’enseignement universitaire; la contribution de la recherche et de la création; l’institutionnalisation de nouveaux champs de savoirs; et enfin les divers autres aspects de la mission sociale de l’université, notamment les services aux collectivités, au Québec et sur la scène canadienne ou internationale.
8 h 45
Bâtiment - local : (L) LEACOCK - (L) 219
Relations de presse : Valérie Reuillard, 418 657-4432, cell. 418 573-5785, valerie.reuillard@uquebec.ca


UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL (UQAM)

La campagne pour le 15 $ l’heure : quels enjeux internes et externes pour les organisations syndicales?
Thomas Mongeau – UQAM
La manifestation du 1er mai en a fait son thème central.
9 h 35
Bâtiment - local : Pavillon Otto Maass - (OM) 328
Relations de presse : André Valiquette, 514-987-3000, poste 3268, valiquette.andre@uqam.ca


UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES (UQTR)

Attitudes et comportements alimentaires inappropriés au Cégep : entre mythes et réalité
Maud Bonansea - UQTR
Les étudiants du collégial inscrits dans des filières sportives vivent une pression académique et sportive pouvant nuire à leur développement, tant personnel qu’académique. Cette pression peut les conduire à développer des attitudes et comportements alimentaires inappropriés (ACAI), qui concernent jusqu’à 56 % des adolescents sportifs. Véritable enjeu de santé publique, les ACAI s’accompagnent de complications biopsychosociales influençant tant la réussite académique que sportive, mais ils sont encore mal connus et passent souvent inaperçus. Pour pallier à ces limites, cette étude vise à dresser le portait des ACAI en contexte collégial selon un double regard : celui des étudiants qui vivent les ACAI et celui des intervenants qui perçoivent les ACAI. Cette communication sera aussi l’occasion d’exposer des perspectives en termes de prévention en contexte éducatif, et ce, en confrontant les mythes à la réalité.
9 h
Bâtiment - local : (WH) WILSON HALL - (WH) 104
Personne-ressource : Maud Bonansea, Maud.Bonansea@uqtr.ca
Relations de presse : Jean-François Hinse, 819-244-4119, jean-francois.hinse@uqtr.ca


UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI (UQAR)

Vers un retour des poissons de fond dans le golfe du Saint-Laurent
Dominique Robert - UQAR
À l’instar d’autres régions du Nord-Ouest de l’Atlantique, l’écosystème marin du golfe du Saint-Laurent a été historiquement dominé par de grands stocks de poissons de fond soutenant d’importantes pêcheries commerciales. Au début des années 1990, la combinaison d’une surpêche et d’un environnement défavorable a entraîné un effondrement rapide de ces populations. Cette présentation traitera des nombreux défis posés par le retour des poissons de fond pour le secteur des pêches au Québec.
9 h 40
Bâtiment – Local : (FDA) ADAMS – (FDA) AUD
Personne-ressource : Dominique Robert, professeur en océanographie, dominique_robert@uqar.ca.
Relations de presse : Jean-François Bouchard, 1 418 723-1986, poste 1426, jean-francois_bouchard@uqar.ca


UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN OUTAOUAIS (UQO)

Femmes et militaires : défis, succès et pistes de solution
Fanny Robichaud, professeure, Département des sciences de l’éducation - UQO et Émilie Robitaille - UQO
Problématique : Bien que les militaires demeurent majoritairement des hommes, au fil des ans la représentativité des femmes se fait plus importante. En 2014, les femmes représentaient 14,8% des effectifs de l’armée canadienne. Cumulant parfois le rôle de conjointe et de militaire, elles font face à des défis importants: stress associé à l'emploi, adaptations multiples liées aux déploiements et mutations. Actuellement, peu d’études portent sur les impacts de la vie militaire sur les femmes. Cette étude vise à décrire le vécu des femmes à partir de leur expertise, soit à identifier les défis liés à ce mode de vie, mais également les succès et pistes de solutions. Dans cette optique, une approche participative, l’appreciative inquiry a été adoptée comme méthode de recherche. Résultats: Les défis auxquels font face ces femmes dans le cadre de leur emploi, mais aussi afin de maintenir l’équilibre familial seront présentés. L’impact de ce mode de vie sur la dynamique de couple, la parentalité de même que la santé mentale, seront explorés. À partir des défis et succès identifiés, des pistes de solutions sont évoquées par les participantes. Considérant la teneur des défis liés à la vie militaire, il est primordial de mieux comprendre le vécu des familles en regard de ces expériences, notamment afin de développer des services de soutien adéquats.
9 h
Bâtiment – Local : (E) SCIENCES DE L’ÉDUCATION - (E) 129
Relations de presse : Louis Lafortune, 819-595-3900, poste 3956, louis.lafortune@uqo.ca


UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE (UQAT)

Le codéveloppement professionnel avec des intervenants qui soutiennent et forment les parents d’enfants ayant un TSA
Charlie-Anne Bélanger-Simard, étudiant -UQAT, Marie-Hélène Poulin, professeure en psychoéducation - UQAT et coll.
L’offre de services aux enfants ayant un trouble du spectre de l'autisme (TSA) et leur famille tente de se diversifier. Les parents étant des acteurs privilégiés auprès de leurs enfants, des formations spécifiques à leurs besoins se sont développées. Les professionnels expriment également le besoin d’activités de supervision clinique et de soutien organisationnel (Paquette et al., 2010). C’est donc dans cette visée que seront présentés les impacts d’un groupe de codéveloppement professionnel (GCP) auprès d’intervenants œuvrant en réadaptation dans le réseau des services de santé et de services sociaux publics d’une région nordique du Québec implantant le programme L’ABC du comportement d’enfants ayant un TSA : des parents en action ! (Ilg, Rousseau, & Clément, 2016). Le GCP est une approche peu coûteuse en ressources humaines et en temps, mais généreuse en retombées positives auprès des intervenants en contexte d’implantation de nouvelles pratiques. En plus de permettre aux participants de se sentir accompagnés, le suivi de la fidélité de l’implantation du programme est une retombée intéressante à évaluer. Des recommandations seront présentées concernant les aspects appréciés et les meilleures pratiques dans l’utilisation du GCP en contexte de réadaptation.
11 h 45
Bâtiment – Local : (BH) BURNSIDE HALL - (BH) 1B36
Relations de presse : Nathalie Cossette, 1 877 870-8728, poste 2628, nathalie.cossette@uqat.ca


INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (INRS)

Techniques modernes d’analyse des aliments au service des consommateurs
Colloque 207 - Monique Lacroix - INRS et al.
Avec l’avènement de technologies comme la spectrométrie de masse ou les capteurs moléculaires miniatures et leur association à des outils puissants de bio-informatique, une nouvelle génération de méthodes d’analyse des aliments voit le jour. Ce colloque propose de faire le lien entre les techniques modernes d’analyse des aliments et leurs services pour le consommateur, que ce soit en matière de sécurité sanitaire des aliments, de composition nutritionnelle, d’analyse sensorielle ou de combat de la fraude alimentaire. Ce colloque a pour but d’échanger sur les derniers avancements en sciences et technologies dans le domaine de l’analyse des aliments.
8 h 40 à 16 h
Bâtiment – Local : (BR) BRONFMAN - Local (BR) 002
Relations de presse : Gisèle Bolduc, 418 654-3817, gisele.bolduc@adm.inrs.ca


ÉCOLE NATIONALE D’AMINISTRATION PUBLIQUE (ENAP)

Mieux lutter contre la pollution automobile grâce à la télématique
Luc Pellecuer - ÉTS, James Tate - Institute for Transport Studies (University of Leeds) et Sam Chapman - The FLOOW Ltd
En milieu urbain, le trafic automobile représente une des principales sources de polluants atmosphériques. Afin d’améliorer l’efficacité des plans de lutte contre la pollution atmosphérique, il apparaît nécessaire d’étudier la variabilité des émissions automobiles en détail, c’est-à-dire à l’échelle du véhicule.
Cette communication explore les analyses qui sont rendues possibles par l’accessibilité grandissante aux données télématiques. Elle porte en particulier sur l’analyse de données anonymisées prélevées pendant un an sur près de 16 000 trajets effectués par une flotte de véhicules particuliers à Sheffield, au Royaume-Uni.
Les résultats montrent que l’heure de la journée et le type de journée (jour normal de semaine, de fin de semaine, ou de vacances) influent sur les émissions automobiles jusqu’à 30% et 57% respectivement. Il apparaît également que de mauvaises conditions météorologiques induisent des émissions jusqu’à 27% plus faibles. Par ailleurs, la conduite à la lumière du jour correspond à des émissions 9% plus faibles que la conduite de nuit.
L’analyse de données télématiques anonymisées nous confronte à des défis méthodologiques nombreux et importants, mais nous offre des perspectives nouvelles et prometteuses face à des problèmes jusqu’ici inextricables. Ainsi, les résultats révèlent certaines sources des variations des émissions automobiles qu’il apparaît primordial de considérer dans les modèles de prévision de la qualité de l’air.
9 h à 10 h 30
Bâtiment – Local : (T) TROTTIER - (T) 1100
Personne-ressource : Luc Pellecuer, luc.pellecuer@etsmtl.ca


TÉLUQ

Le tourisme médical : de quoi parlons-nous au juste?
Rémy Tremblay, professeur, Département Sciences humaines, Lettres et Communications – Université TÉLUQ
Depuis une vingtaine d'années, un nombre croissant de touristes se déplacent pour des raisons médicales. Certains le font pour une chirurgie plastique dans un hôtel de luxe en Asie alors que d'autres le font pour recevoir des soins expérimentaux à la suite d’un cancer terminal. Mais s'agit-il vraiment de touristes? Car un tourisme est une activité visant à fuir son lieu de résidence, son pays, dans le but de vivre une expérience agréable et de fuir son quotidien. Ainsi, le tourisme médical nous semble flou. Le but de cette présentation est donc de faire la lumière sur ce qu'est le tourisme médical.
8 h 45
Bâtiment : (BH) BURNSIDE HALL – (BH) 1205
Relations de presse : Denis Gilbert, 1 800 463-4728, poste 5282, denis.gilbert@teluq.ca


À propos de l'Université du Québec
Les établissements de l’Université du Québec poursuivent leur mandat d’accessibilité à l’enseignement supérieur, de développement scientifique du Québec et de développement de ses régions en rendant les connaissances disponibles sur les différents défis qui confrontent nos sociétés.

Ensemble, les dix établissements du réseau de l’Université du Québec représentent une force vive. Aujourd’hui, ce sont 102 000 étudiants qui fréquentent plus de 1 000 programmes offerts par les établissements du réseau : l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec en Outaouais, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Institut national de la recherche scientifique, l’École nationale d’administration publique, l’École de technologie supérieure et la TÉLUQ. Plus de 7 000 professeurs et chargés de cours et plus de 4 200 employés réguliers y assurent dans le quotidien la mission universitaire d’enseignement et de recherche.

-30-

Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Téléphone : 418 657-4432
Cellulaire : 418 573-5785