Les futurs ingénieurs de l’UQTR se démarquent au congrès de l’IISE

2017-01-31

Les futurs ingénieurs de l’UQTR se démarquent au congrès de l’IISE

La délégation du Département de génie industriel de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) s’est nettement démarquée à l’occasion du congrès annuel de l’Institute of industrial and system engineers (IISE). En effet, les futurs ingénieurs industriels sont revenus de Halifax en Nouvelle-Écosse le 23 janvier avec une récolte de trois podiums aux épreuves universitaires.

L’UQTR était représentée par 40 étudiants à ce rendez-vous annuel regroupant près de 350 futurs ingénieurs issus de 12  établissements universitaires du Québec, de l’Ontario et des Maritimes. Cet événement propose des conférences offertes par des ingénieurs professionnels et bien sûr une série de compétitions universitaires.

Les résultats furent plus que satisfaisants pour les délégués trifluviens. Ils ont récolté la première place dans l’étude de cas, une compétition qui se déroule en entreprise et où les étudiants ont seulement une demi-journée pour proposer une solution visant à améliorer l’usine. «Les quatre étudiants de l’UQTR se sont démarqués des autres universités avec une solide présentation dans laquelle ils proposaient des solutions avant-gardistes au grand plaisir des propriétaires de l’entreprise», a expliqué Philippe Pinard, président de l’Association des étudiants en génie industriel (AEGI) de l’UQTR.

L’équipe du cas théorique a remporté une troisième place. Il s’agissait d’une première pour la délégation trifluvienne. De plus, l’équipe alignait uniquement des étudiants de 3e année. Joel Baya a obtenu la deuxième place pour la rédaction du rapport technique. L’épreuve consistait en la présentation d’un projet de fin d’études ou d’un rapport de stage.

Finalement dans le volet social, l’UQTR a remporté une deuxième place dans la chasse aux photos et une troisième place dans la participation aux conférences. Avec cinq podiums sur six catégories, la délégation est sortie grande gagnante parmi toutes les universités et est revenue à Trois-Rivières le précieux «Golden I». «La dernière fois que nous l’avions remporté, c’était en 2001. Nous sommes tous très fiers de la performance accomplie par nos délégués et nous nous préparons déjà à défendre notre titre en 2018 à Windsor», a conclu Philippe Pinard, président de l’AEGI UQTR.

Source :
Rédaction EnTête
UQTR, 30 janvier 2017