L’Histoire, version 2.0

2018-01-29

L’Histoire, version 2.0

Laurent Turcot est décidément un historien branché. Le professeur au Département des sciences humaines de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a désormais sa propre chaîne YouTube, qu’il a baptisée L’Histoire nous le dira. Celui que le Huffington Post a surnommé «l’historien populaire» a accepté de présenter l’envers de ses vidéos.

Le professeur Laurent Turcot a lancé sur YouTube la chaîne L’Histoire nous le dira, sur laquelle il publie des capsules historiques.

Avec le Web 2.0, la consommation d’informations n’a jamais été aussi rapide. Sachant cela, il peut sembler difficile de rendre comestible un contenu aussi dense que l’Histoire. Le professeur Turcot semble pourtant avoir trouvé une recette qui convient aux internautes lorsqu’il publie sur sa chaîne.

«Ce sont de petites capsules de moins de dix minutes sur différents aspects de l’histoire, dans lesquelles j’utilise des références à la culture populaire pour rendre le tout intéressant», explique-t-il.

L’Histoire pour tous

En adoptant cette formule, M. Turcot espère briser les préjugés à l’endroit de l’Histoire. Il souhaite même convertir ceux qui pensent que la matière est morne et ennuyeuse. Pour ce faire, il n’hésite pas à recourir à l’insolite.

«Quand je fais le top cinq des sports les plus niaiseux de l’Histoire, je sais que c’est le genre de trucs qui fonctionne. Je peux utiliser les médiums de la culture populaire pour introduire mon contenu. Je commence avec une blague, mais elle sert un propos éducatif», indique l’historien.

Jusqu’à maintenant, cette formule semble bien l’avoir servi. À sa grande surprise, Le Devoir a même publié un article sur sa première capsule, intitulée L’histoire du caca. Le professeur n’est pas sans se réjouir de la popularité de son concept, puisque son but était à la base de démocratiser l’Histoire.

Lire la suite >>>

Source :
Michel Lamy
UQTR, 26 janvier 2018