L'Université du Québec accueille avec intérêt les investissements en recherche et innovation qui découleront du budget fédéral

2014-02-14

L'Université du Québec accueille avec intérêt les investissements en recherche et innovation qui découleront du budget fédéral

Les chefs d'établissement du réseau de l'Université du Québec accueillent avec intérêt le budget présenté par le gouvernement fédéral qui contient des annonces importantes en matière de recherche et d'innovation. Ils estiment que les investissements qui en découleront contribueront à l'avancement des connaissances et au développement des collectivités, tant sur le plan scientifique, que sur les plans social, culturel et économique.

Accroissement des budgets de base des IRSC, du CRSNG et du CRSH

Les établissements de l'Université du Québec accueillent favorablement le rehaussement des budgets de base annuels des trois organismes subventionnaires fédéraux (IRSC + 15 M$, CRSNG +15 M$ et CRSH +7 M$). Cet accroissement des budgets récurrents leur permettra de continuer à jouer un rôle de premier plan dans le développement de la recherche fondamentale et appliquée, dans tous les domaines du savoir, en offrant davantage de bourses aux étudiants et un meilleur soutien financier aux chercheurs universitaires.

Rehaussement du budget du Programme des coûts indirects

Le rehaussement des budgets de base des trois organismes subventionnaires fédéraux s'accompagne d'un ajustement de l'enveloppe annuelle du Programme des coûts indirects de recherche de 9 M$. Ce programme apporte un soutien essentiel aux établissements universitaires. Grâce à sa formule de répartition, il reconnaît les coûts fixes auxquels doivent faire face les établissements de plus petite taille et permet ainsi d'offrir un environnement de recherche compétitif à tous les chercheurs. Le discours du budget annonce que « le gouvernement va continuer de travailler de concert avec le secteur de l'enseignement postsecondaire [...] pour améliorer les résultats [...], mieux faire connaître le Programme et mieux mesurer son rendement ». Il est en effet primordial de bien faire connaître l'impact positif qu'a ce programme sur l'ensemble du système de recherche, d'en préserver les modalités d'application et d'en accroître la portée.

Création du fonds d'excellence en recherche Apogée Canada

Parmi les autres mesures annoncées, il faut également souligner la création du nouveau fonds d'excellence en recherche Apogée Canada, dont le financement passera de 50 M$ en 2015-2016, à 200 M$ par année à partir de 2018-2019. La création de ce fonds intervient en réponse à une demande formulée par l'ensemble des établissements universitaires canadiens regroupés sous l'égide de l'Association des universités et collèges du Canada (AUCC). Bien que les modalités de fonctionnement de ce fonds restent à définir, le discours du budget précise que « son financement sera accordé à la suite de concours ouverts axés sur les examens par les pairs, auxquels toutes les institutions postsecondaires canadiennes pourront participer ». En étant conçu de manière à reconnaître l'apport de tous les chercheurs et l'importance de la contribution de chaque université au développement d'une économie axée sur le savoir et l'innovation, Apogée Canada constituera un soutien précieux au développement social et économique de l'ensemble des communautés.

À propos de l'Université du Québec

Les dix établissements du réseau de l'Université du Québec ont pour mission de faciliter l'accessibilité à l'enseignement universitaire, de contribuer au développement scientifique du Québec et au développement de ses régions. Aujourd'hui, ce sont près de 94 000 étudiants qui fréquentent les 750 programmes d'études de 1er, 2e et 3e cycles offerts par les établissements du réseau : l'Université du Québec à Montréal (UQAM), l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), l'Université du Québec en Outaouais (UQO), l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), l'École nationale d'administration publique (ENAP), l'École de technologie supérieure (ÉTS) et la Télé-université (TÉLUQ). Depuis sa fondation, l'Université du Québec avec l'UQAM a décerné 537 000 diplômes.

 

-30-


Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Tél. : 418 657-4432