L'Université du Québec célèbre ses 40 ans en remettant un doctorat d'honneur à l'un de ses fondateurs, Pierre Martin

2008-09-04

L'Université du Québec célèbre ses 40 ans en remettant un doctorat d'honneur à l'un de ses fondateurs, Pierre Martin

Le président de l'Université du Québec, Pierre Moreau, a remis aujourd'hui le diplôme et les insignes de docteur honoris causa à Pierre Martin, ayant été à l'origine de la Loi sur l'Université du Québec. La cérémonie, qui s'inscrit dans le cadre de la programmation des fêtes du 40e anniversaire de l'Université du Québec en lien avec les festivités du 400e de Québec, s'est déroulée en après-midi au Fairmont le Château Frontenac en présence des dirigeants des neuf établissements québécois du réseau de l'Université du Québec.

« Nous profitons du 40e anniversaire de l'Université du Québec pour rendre hommage à Pierre Martin, l'un des visionnaires de la première heure et surtout l'un des artisans bâtisseurs de notre réseau qui, depuis 1968, a prouvé sa raison d'être et son rôle clé dans le développement de notre société, » a souligné le président de l'Université du Québec.

Né à Montréal, en 1938, Pierre Martin fait ses études classiques au Collège Sainte-Marie, puis obtient, en 1960, une licence en droit cum laude de l'Université de Montréal. Dès sa quatrième année de droit, il commence à travailler avec Paul Gérin-Lajoie, le premier des ministres de l'Éducation que le Québec ait connu, comme attaché de presse et conseiller politique. Il participe activement à de nombreuses réformes, dont la mise sur pied du régime des prêts et bourses, la création des commissions scolaires régionales pour l'enseignement secondaire public et la signature des premières ententes de coopération entre la France et le Québec.

Après un stage à l'École nationale d'administration (ENA) à Paris, en 1965, Pierre Martin se voit confier plusieurs dossiers importants au ministère de l'Éducation de 1966 à 1969. Il participe notamment au groupe de travail qui a pour mandat de définir les grandes lignes du niveau collégial qui donnera lieu, à compter de septembre 1967, à la création d'un nouveau réseau public d'éducation, celui des cégeps, dans toutes les régions du Québec.

Fort de l'expérience des cégeps, Pierre Martin se joint au groupe du ministère de l'Éducation qui est chargé de réfléchir sur l'accessibilité et l'expansion de la formation universitaire. En sa qualité de secrétaire du groupe, il rédige la majeure partie des documents qui proposeront la mise en oeuvre d'une université publique à part entière, créée par l'État en réponse aux besoins éducatifs de la société québécoise, dotée d'établissements en régions et fonctionnant en réseau. Il rédige également le mémoire présenté au Conseil des ministres, le projet de loi et les documents nécessaires aux travaux de la commission parlementaire qui se penche sur la création de l'Université du Québec.

Le 14 décembre 1968, l'Assemblée législative adopte la loi 88 qui crée l'Université du Québec, et les premiers établissements du réseau se mettent en place à Montréal, à Trois-Rivières et à Chicoutimi.

En tant que premier vice-président à la planification du réseau de l'Université du Québec, il établit les objectifs et prévoit les étapes de mise en oeuvre. En quatre ans, le réseau universitaire est constitué. C'est tout le territoire du Québec qui deviendra le campus naturel de cette université publique, d'où l'idée de la structurer en réseau universitaire.

En 1973, Pierre Martin revient au ministère de l'Éducation à titre de sous-ministre. En 1978, il devient secrétaire général associé aux emplois supérieurs. En 1981, il est nommé président de la Société québécoise d'initiatives pétrolières (SOQUIP). En 1984, il devient président et chef de la direction de Gaz Métropolitain. À partir de 1988, il se lance dans le secteur immobilier et fonde deux sociétés d'investissement. Il fonde, avec des partenaires, la Société de chemins de fer du Québec. Depuis 1988, il siège au sein de plusieurs conseils d'administration, dont celui des Aéroports de Montréal.

L'Université du Québec en 2008

L'Université du Québec, qui réunit 87 000 étudiants répartis dans neuf établissements de formation, de recherche et d'enseignement à distance dans plus d'une cinquantaine de villes du Québec, est le plus vaste réseau universitaire au Canada. Elle a pour mission de faciliter l'accessibilité à l'enseignement universitaire, de contribuer au développement scientifique du Québec et au développement de ses régions en leur donnant une véritable impulsion. Elle se classe au onzième rang des universités canadiennes sur le plan des octrois de recherche, avec 209 millions de dollars, et au premier rang des universités sans faculté de médecine. L'Université du Québec comprend : l'Université du Québec à Montréal (1969), l'Université du Québec à Trois-Rivières (1969), l'Université du Québec à Chicoutimi (1969), l'Université du Québec à Rimouski (1973), l'Université du Québec en Outaouais (1981), l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (1983), l'Institut national de la recherche scientifique (1969), l'École nationale d'administration publique (1969) et l'École de technologie supérieure (1974).

Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Tél. : (418) 573-5785

Discours de M. Pierre Martin : martin.doc