L'Université du Québec remet ses Prix d'excellence 2012

2012-08-29

L'Université du Québec remet ses Prix d'excellence 2012

La présidente de l'Université du Québec, Sylvie Beauchamp, a remis mardi dernier les Prix d'excellence en recherche et création, en enseignement ainsi qu'en gestion dans le cadre de la rentrée universitaire 2012. Ces prix soulignent annuellement la contribution remarquable de professeurs et de cadres des dix établissements du réseau de l'Université du Québec.

Sur la photo (de gauche à droite) : Johanne Brouillette, Prix d'excellence en gestion, volet carrière (UQAM); Denis Dubé, Prix d'excellence en gestion, volet carrière (UQO); Sylvie Beauchamp, présidente de l'Université du Québec; Luc-Alain Giraldeau, Prix d'excellence en recherche et création, volet carrière (UQÀM); Martine Beaulne, Prix d'excellence en enseignement, volet carrière (UQÀM). Au centre, à l'avant, Michel Gosselin, Prix d'excellence en gestion, volet réalisation (UQAT). Absent, Joël Bêty, Prix d'excellence en recherche et création, volet réalisation (UQAR).

«Je me joins aux communautés universitaires concernées pour féliciter les lauréats. Les réalisations exceptionnelles de Luc-Alain Giraldeau, Martine Beaulne et Johanne Brouillette, de l'Université du Québec à Montréal, de Joël Bêty, de l'Université du Québec à Rimouski, de Denis Dubé, de l'Université du Québec en Outaouais, et de Michel Gosselin, de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, témoignent de l'excellence et de la vitalité qui s'expriment dans les établissements du réseau de l'Université du Québec», a précisé madame Beauchamp.

Pour chacun des récipiendaires, les contributions qui leur ont mérité l'attribution des prix d'excellence sont décrites ci-après.
 

Prix d'excellence en recherche et création, volet carrière

Professeur d'écologie comportementale au Département des sciences biologiques de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM) depuis juillet 2000, et actuellement vice-doyen à la recherche de la Faculté des Sciences, Luc-Alain Giraldeau est un professeur-chercheur d'envergure internationale dont les travaux de pionnier ont marqué de manière décisive et durable tout le domaine de l'éthologie et des sciences du comportement animal. Le professeur Giraldeau est un éminent spécialiste du champ de l'écologie comportementale de l'apprentissage qu'il a largement contribué à définir. Il a créé le domaine de l'approvisionnement social -- aujourd'hui sujet d'étude d'un grand nombre de laboratoires dans le monde -- en y appliquant une approche empruntée aux sciences économiques : la théorie des jeux. Sa production scientifique est reconnue internationalement et abondamment citée par ses pairs. Les résultats de ses travaux sont publiés dans des revues aussi prestigieuses que Science et le professeur Giraldeau a contribué de manière très significative à la formation de la relève en recherche et au développement d'infrastructures importantes, tant à l'UQÀM qu'ailleurs. Pour l'originalité et la rigueur de ses recherches, Luc-Alain Giraldeau se mérite le Prix d'excellence en recherche et création, volet carrière, de l'Université du Québec.

Prix d'excellence en recherche et création, volet réalisation

Professeur-chercheur au Département de biologie, chimie et géographie de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) et spécialiste de l'écologie arctique, Joël Bêty a entrepris une étude expérimentale de très grande envergure sur les migrations aviaires vers le Grand Nord canadien. Son projet très ambitieux réalisé sur un gradient de plus de 3000 km a démontré une diminution graduelle des risques de prédation sur les proies terrestres en fonction de la latitude. Cette découverte scientifique importante permet d'expliquer un des phénomènes naturels les plus fascinants du règne animal, tout en contribuant à la compréhension de la distribution des espèces et de la biodiversité dans les écosystèmes terrestres nordiques. Elle offre également la possibilité d'anticiper les effets des changements climatiques sur la faune de l'Arctique, actuellement considérée comme extrêmement vulnérable au réchauffement planétaire. Depuis la publication de cette percée scientifique en 2010 dans le magazine Science, les honneurs se succèdent pour le professeur Bêty. En plus de paraître dans le palmarès des découvertes de l'année 2010 de Québec-Science, l'étude a valu au chercheur les prestigieux titres de Scientifique de l'année 2010 de Radio-Canada et de Personnalité La Presse en janvier 2011. La découverte a également été sélectionnée parmi les percées scientifiques majeures effectuées par des leaders mondiaux en biologie et en médecine répertoriées dans «Faculty of 1000 : the expert guide to the most important advances in biology and medical sciences». Pour la démonstration magistrale qu'il a réalisée en matière de recherche en écologie nordique, pour sa passion clairement affirmée pour la recherche et l'enseignement, ainsi que pour l'exemple qu'il constitue, auprès des étudiants et de la communauté scientifique, Joël Bêty se voit décerner le Prix d'excellence en recherche et création, volet réalisation, de l'Université du Québec.

Prix d'excellence en enseignement, volet carrière

Diplômée du Conservatoire d'art dramatique de Montréal, Martine Beaulne a étudié le jeu avec plusieurs grands maîtres internationaux et a participé à plusieurs productions théâtrales à titre d'interprète, de créatrice et de metteure en scène. Forte de son expérience, madame Beaulne est professeure en jeu et mise en scène à l'École supérieure de théâtre de l'Université du Québec à Montréal depuis quelque vingt ans. Sa pédagogie innovante est plus spécifiquement liée à la formation en travail physique et en jeu, une compétence qu'elle a acquise, entre autres, auprès de maîtres japonais, et qui transparaît dans son enseignement et dans son approche unique de formation de l'acteur. Très appréciée de ses étudiants, ces derniers lui témoignent admiration et soulignent qu'elle est une source d'inspiration pour eux. Son enseignement les amène à la réflexion sur le jeu, mais aussi sur le théâtre en général. Elle a en outre été boursière du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et lettres du Québec à maintes reprises. Plusieurs de ses productions ont également été mises en nomination et ont reçu des prix de l'Académie québécoise du théâtre. Pour son apport actif et stimulant à l'enseignement du théâtre, Martine Beaulne se mérite le Prix d'excellence en enseignement, volet carrière, de l'Université du Québec.

Prix d'excellence en gestion, volet carrière

Johanne Brouillette oeuvre aux Services financiers de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM) depuis plus de trente ans. Engagée à titre d'agente de gestion financière en 1981, elle a progressivement gravi tous les échelons, accédant en 2005 au poste de directrice des Services financiers. Travailleuse acharnée, elle est une professionnelle de grand talent qui démontre compétence et savoir-faire. Sa rigueur, sa maîtrise des enjeux financiers et son engagement exemplaire envers l'UQÀM ont contribué au cours des cinq dernières années au redressement de la situation financière et à la mise en place du plan de retour à l'équilibre budgétaire. En plus de ses nombreuses réalisations professionnelles à l'UQÀM, Johanne Brouillette a joué un rôle prépondérant dans la gestion des ressources financières des universités québécoises au sein de comités à la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CRÉPUQ) et au ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), où sa crédibilité, son jugement professionnel et sa transparence ont toujours été reconnus et fortement appréciés. Pour l'ensemble de sa carrière et le rayonnement qu'elle a procuré à l'UQÀM, Johanne Brouillette reçoit le Prix d'excellence en gestion, volet carrière, de l'Université du Québec.

Prix d'excellence en gestion, volet carrière

Denis Dubé s'est joint à l'Université du Québec en Outaouais (UQO) en 1985. Depuis 1998, il est vice-recteur à l'enseignement et à la recherche dans cet établissement, une longévité inégalée dans une telle fonction au sein du réseau de l'Université du Québec. Complexe, son poste englobe la responsabilité de quatre décanats : études, recherche, gestion académique, formation continue et partenariats, ainsi que la responsabilité de la gestion du Service de la bibliothèque, du Bureau du registraire et des services aux étudiants de même que de la Direction du soutien aux études au campus de Saint-Jérôme. Denis Dubé collabore étroitement avec les professeurs, son esprit visionnaire et son imagination lui permettent de mettre de l'avant des projets concrets et novateurs alors que son rôle de catalyseur assure le développement et le rayonnement de l'UQO. Parmi ses réalisations les plus probantes : le pilotage de la création des deux premiers doctorats autonomes de l'UQO auprès des instances institutionnelles; la conception et la mise en oeuvre du plan de développement Horizon 2014, clef de voûte de la planification du programme académique; la gestion de la croissance des activités du campus de Saint-Jérôme; la mise en place de l'Institut des sciences de la forêt feuillue tempérée (ISFORT) et du Département des sciences naturelles à l'UQO. Chef d'orchestre infatigable, Denis Dubé s'est aussi activement engagé au fil des ans dans divers comités et instances au sein du réseau de l'Université du Québec, de la CRÉPUQ, de la Conférence régionale des élus de l'Outaouais, du CLSC de Hull et du Centre de santé et des services sociaux de Gatineau, où son passage fut invariablement salué d'éloges pour la qualité et la rigueur de ses interventions. Pour ses nombreuses contributions à l'essor de l'UQO, Denis Dubé se mérite le Prix d'excellence en gestion, volet carrière, de l'Université du Québec.

Prix d'excellence en gestion, volet réalisation

Directeur du Service des technologies de l'information à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Michel Gosselin est l'un des principaux artisans de l'inforoute régionale de l'Abitibi-Témiscamingue. Réalisation d'envergure qui s'étend sur 1500 km, et qui a nécessité 10 ans de travail et 20M$ en investissement, ce réseau de télécommunication a permis de brancher plus de 300 édifices publics dans 62 municipalités du territoire témiscabitibien, sans oublier, bien sûr, l'UQAT, avec ses trois campus, ses sept centres, ses trois points de services et ses laboratoires de recherche. La création de cette inforoute a eu des retombées importantes pour l'Université, puisque ce réseau a permis la centralisation de l'ensemble des serveurs de données, l'intégration de la technologie de téléphonie IP, la vidéoconférence, l'offre de cours ou de conférences en ligne et l'accès à une connexion au réseau Internet pour les étudiants et les employés. Au-delà des besoins de l'UQAT, cette infrastructure constitue un véritable outil de développement régional et contribue au développement socioéconomique, culturel, scientifique et technologique de la région. Pour son implication, son leadership, son expertise technique et ses compétences de gestionnaire, qui ont permis à l'UQAT de bénéficier d'une infrastructure de communication ultramoderne, Michel Gosselin se voit décerner le Prix d'excellence en gestion, volet réalisation, de l'Université du Québec.

À propos de l'Université du Québec

Fondé par le gouvernement du Québec en 1968, le réseau de l'Université du Québec regroupe dix établissements qui ont pour mission de faciliter l'accessibilité à l'enseignement universitaire, de contribuer au développement scientifique du Québec et au développement de ses régions. Aujourd'hui, ce sont 92 000 étudiants qui fréquentent les 750 programmes offerts par les établissements du réseau : l'Université du Québec à Montréal, l'Université du Québec à Trois-Rivières, l'Université du Québec à Chicoutimi, l'Université du Québec à Rimouski, l'Université du Québec en Outaouais, l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l'Institut national de la recherche scientifique, l'École nationale d'administration publique, l'École de technologie supérieure et la Télé-université.

 

- 30 -


Source :
Direction des communications
Université du Québec
Téléphone : 418 657-4245