L’Université du Québec signe deux ententes de mobilité étudiante avec des organismes colombiens

2017-10-11

L’Université du Québec signe deux ententes de mobilité étudiante avec des organismes colombiens

Les établissements du réseau de l’Université du Québec ont signé, aujourd’hui, avec COLFUTURO et ICETEX des protocoles d’entente de mobilité étudiante d’une durée de trois ans qui faciliteront la venue d’étudiants colombiens dans les établissements du réseau de l’Université du Québec. Ces ententes ont été signées dans le cadre du Congrès des Amériques sur l’éducation internationale.

Le protocole signé avec COLFUTURO prévoit l’annulation des frais majorés pour les candidats colombiens récipiendaires de bourse qui choisissent un établissement de l’Université du Québec pour la réalisation d’un doctorat.

Le protocole conclu avec ICETEX est identique à celui établi avec COLFUTURO en ce qui concerne les étudiants au doctorat. Il comprend aussi une clause portant sur la mobilité des professeurs-chercheurs colombiens qui participent, entre autres, à des colloques et à des programmes d’échange.

COLFUTURO

La Fondation pour le futur de la Colombie (COLFUTURO) a pour mission de promouvoir, orienter et financer les études supérieures universitaires dans les meilleures universités mondiales pour des étudiants à la maîtrise ou au doctorat. Son principal levier d’intervention consiste en un programme de prêt-bourse dont la valeur, pour deux ans, peut atteindre 50  000 $ US. Selon le cas, jusqu’à 80 % de la dette d’études peut être annulée selon le domaine de formation choisi, la ville où s’établit le diplômé au retour en Colombie et le secteur professionnel (public ou privé) dans lequel il s’intègre.

ICETEX

ICETEX est l’entité étatique colombienne qui fait la promotion de l’enseignement supérieur par le biais de prêts aux étudiants défavorisés dont le parcours scolaire est prometteur. Elle facilite aussi l’accès à des formations à l’international afin de rehausser la qualité de vie en Colombie et de contribuer à son développement économique et social.

L’Université du Québec

Les établissements de l’Université du Québec poursuivent un mandat d’accessibilité à l’enseignement supérieur, de développement scientifique du Québec et de développement de ses régions en rendant les connaissances disponibles sur les différents défis qui confrontent nos sociétés.

Ensemble, les dix établissements du réseau de l’Université du Québec représentent une force vive. Aujourd’hui, ce sont 102 000 étudiants qui fréquentent plus de 1 200 programmes offerts par les établissements du réseau : l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec en Outaouais, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Institut national de la recherche scientifique, l’École nationale d’administration publique, l’École de technologie supérieure et la Télé-université. Plus de 7 000 professeurs et chargés de cours et plus de 4 100 employés y assurent dans le quotidien la mission universitaire d’enseignement et de recherche. 

— 30 —

 

Sur la photo (de gauche à droite) : Pierre Dumouchel, directeur général de l’ÉTS, Luc-Alain Giraldeau, directeur général de l’INRS, Robert Proulx, recteur de l’UQAM, Jeronimo Castro Jaramillo, directeur général de COLFUTURO, Johanne Jean, présidente de l’Université du Québec, Andrès Eduardo Vásquez Plaza, président d’ICETEX, Daniel McMahon, recteur de l’UQTR et Denis Harrisson, recteur de l’UQO.

Source :
Valérie Reuillard
Direction des communications
Université du Québec
Cell. :418 573-5785