L’UQAC sera l’hôtesse du 86e Congrès de l’Acfas en 2018

2017-05-19

L’UQAC sera l’hôtesse du 86e Congrès de l’Acfas en 2018

L’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) sera l’hôtesse en 2018 du 86e Congrès de l’Association francophone pour le savoir – Acfas qui se tiendra sous la présidence du vice-recteur à l’enseignement, à la recherche et à la création de l’UQAC, M. Mustapha Fahmi. Plus de 3 500 congressistes sont attendus lors de ce prestigieux événement scientifique qui se déroulera du 7 au 11 mai 2018 principalement sur le campus universitaire de Saguenay.

Événement d’envergure, le congrès de l’Acfas est le plus important rassemblement multidisciplinaire du savoir et de la recherche de la francophonie. Chaque année, des milliers de chercheurs et d’utilisateurs issus d’une trentaine de pays y participent.

Pour la quatrième fois de son histoire, l’UQAC accueillera cet important rendez-vous de la communauté scientifique francophone. Le thème de la pensée libre, valeur cardinale de la recherche scientifique, sera au cœur des conférences et des activités de partage et de diffusion des connaissances qui seront proposées aux chercheurs francophones de partout au monde.Près de 135 colloques et quelque 500 communications libres seront présentés durant la semaine du congrès ainsi qu’une série d’activités pour le grand public.

La coprésidence du comité scientifique sera par ailleurs assurée par M. François Ouellet, professeur au Département des arts et lettres, et par Mme Duygu Kocaefe, professeure au Département des sciences appliquées.

Le Congrès de l’Acfas est présenté en alternance en région et dans les grands centres urbains du Québec depuis 1933. L’Université du Québec à Chicoutimi a accueilli le congrès en 1985, en 1995 et en 2005.

À propos de l’Acfas
Créée en 1923, l’Association francophone pour le savoir – Acfas s’attache à promouvoir l’activité scientifique, à stimuler la recherche et à favoriser la diffusion du savoir. Établie au Québec, l’Association regroupe quelque 5 000 scientifiques de tous les secteurs de la connaissance.

Source :
Communications et relations publiques 
UQAC, 18 mai 2017