L’UQAR sera l’hôte d’un symposium international sur la biogéochimie des estuaires

2017-01-18

L’UQAR sera l’hôte d’un symposium international sur la biogéochimie des estuaires

L’Université du Québec à Rimouski accueillera, du 4 au 7 juin, le 14e Symposium international sur la biogéochimie des estuaires. Cet important rendez-vous rassemblera plus de 100 chercheuses et chercheurs en sciences marines et en sciences de l’environnement provenant d’Amérique du Nord et d’Europe.

La présidente du comité organisateur du 14e Symposium international sur la biogéochimie des estuaires, la professeure Gwénaëlle Chaillou, entourée de la présidente de Québec-Océan, la professeure Gesche Winkler, et du doyen de la recherche de l’UQAR, Marc-André Villard.

Ces experts, dont plusieurs de renommée mondiale, échangeront sur le thème Estuaires : des réacteurs biogéochimiques dans le continuum continent – océan. « Ce symposium international constitue une vitrine exceptionnelle pour la recherche effectuée dans notre région sur les inter-relations entre les bassins versants, les milieux côtiers et l’estuaire ou le golfe du Saint-Laurent du point de vue des échanges chimiques », indique le doyen de la recherche, Marc-André Villard.

Le Symposium international sur la biogéochimie des estuaires est présenté aux deux ans. « Il s’agit d’un forum de discussions et d’échanges pour les scientifiques qui s’intéressent aux fonctions biogéochimiques des estuaires nordiques, à la biogéochimie des sédiments perméables, au comportement des nouveaux contaminants, aux défis actuels des études sur les systèmes estuariens et côtiers ainsi qu’à l’état des connaissances sur l’estuaire du Saint-Laurent », explique la professeure Gwénaëlle Chaillou, présidente du comité organisateur.

En plus de faire une place de choix à la relève scientifique en permettant aux étudiantes et aux étudiants de présenter leurs travaux, le symposium fera aussi rayonner l’impact de la recherche pour la société en offrant, en collaboration avec Québec-Océan, des activités grand public dans le cadre de la Journée Mondiale des océans, le 8 juin prochain.

La programmation complète du symposium sera disponible en avril sur le site Web de l’événement. « Ce congrès est une occasion privilégiée pour l’Université et l’UQAR-ISMER de faire valoir leur leadership dans les domaines de la chimie des estuaires et de faire non seulement la promotion de nos activités de recherche, mais aussi de formation en sciences marines », conclut M. Villard.

Le 14e Symposium international sur la biogéochimie des estuaires est présenté par l’UQAR, l’UQAR-ISMER et Québec-Océan. Le comité organisateur est constitué des professeurs Gwénaëlle Chaillou, Richard St-Louis, Jean-Pierre Gagné, Alexandra M. Rao et Jean-Carlos Montero- Serrano et des étudiants gradués Gwendoline Tommi-Morin, Maude Sirois et Antoine Biehler.

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR-Info, 6 janvier 2017