L’UQO accueille une première Chaire UNESCO

2017-03-28

L’UQO accueille une première Chaire UNESCO

Une grande première dans l’histoire de l’Université du Québec en Outaouais : l’UQO accueille une prestigieuse Chaire UNESCO qui se penchera sur les questions interreliées de démocratie, de citoyenneté mondiale et d’éducation transformatoire (DCMÉT).


De gauche à droite, monsieur Goupil, monsieur Harrisson, la vice-rectrice à l'enseignement et à la recherche, Sylvie de Grosboi, les professeurs Carr et Thésée.

Cette Chaire UNESCO, la 20e au Canada, a été octroyée à Paul R. Carr, sociologue de l’éducation et professeur au Département des sciences de l’éducation de l’UQO, dont les recherches portent entre autres sur la justice sociale, l’éducation pour la démocratie, les études de la paix et les relations interculturelles. Le professeur Carr dirigera la Chaire UNESCO DCMÉT de concert avec Gina Thésée, la co-titulaire de la Chaire qui est professeure au Département de didactique de la Faculté des sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Connue sous le nom de Chaire UNESCO en démocratie, citoyenneté mondiale et éducation transformatoire (DCMÉT), elle souhaite contribuer à la démocratisation des systèmes éducatifs. Elle compte promouvoir la citoyenneté par une éducation à la démocratie critique dans diverses sociétés et accroitre les échanges entre le Nord et le Sud par la création de partenariats.

Le lancement de la nouvelle chaire a lieu dans le cadre de la Semaine de la recherche à l’UQO, qui se déroule du 27 au 31 mars 2017.

Pour le recteur de l’UQO, Denis Harrisson, « l’obtention d’une Chaire UNESCO est une excellente nouvelle qui vient confirmer la qualité de la recherche qui se fait à l’UQO et la renommée de nos professeurs. La Chaire DCMÉT pourra certainement miser sur la très grande expertise du professeur Carr et celle de ses collaborateurs ainsi que sur les réseaux déjà en place pour contribuer de façon significative à l’enrichissement du savoir à l’échelle internationale ».

Lancé en 1992, le programme des Chaires UNESCO fait la promotion de la mise en réseau des universités sur le plan international afin de renforcer les capacités des établissements grâce au partage des connaissances et aux travaux menés en collaboration. ». On compte actuellement plus de 700 Chaires UNESCO dans plus d’une centaine de pays.

Lire la suite >>> 

Source : 
Service des communications
UQO