L’UQTR mène des travaux novateurs sur la gestion des risques dans les PME

2016-12-06

L’UQTR mène des travaux novateurs sur la gestion des risques dans les PME

Des membres de l’Institut de recherche sur les PME (INRPME) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) mènent actuellement des travaux en collaboration avec de petites et moyennes entreprises, pour améliorer les connaissances – encore insuffisantes – sur le processus de gestion des risques dans les PME.

Évoluant dans un environnement d’affaires de plus en plus complexe et incertain, les dirigeants de PME sont plus exposés à différents risques stratégiques et opérationnels, ainsi qu’au stress pouvant affecter leur état de santé et la qualité de leurs décisions. Peu de recherches ayant été menées sur cette thématique, il importe d’en explorer les différents aspects afin de mieux outiller les gestionnaires et favoriser la performance et la croissance des petites et moyennes entreprises.

«Nous cherchons à identifier quels sont les principaux risques auxquels sont exposées les PME. Les premiers thèmes que nous explorons dans nos travaux touchent les risques liés à l’exportation, à la sécurité informatique, à la santé du dirigeant et à l’innovation. En rapprochant les chercheurs et les chefs d’entreprises, nous souhaitons codévelopper des connaissances et faire profiter les PME d’outils de diagnostic», explique la professeure Josée St-Pierre, responsable du projet et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la gestion de la performance et des risques des PME.

Outre Mme St-Pierre, les travaux sur les risques des PME sont menés par les professeurs Claude Fernet, Stéphanie Austin et Sylvestre Uwizeyemungu. Ces chercheurs présentent des expertises variées en lien avec les risques des PME, ce qui ajoute à la valeur et à l’originalité du projet. Ce dernier est financé à hauteur de 200 000 $ (sur trois ans) par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) du Canada (subvention de développement de partenariat, programme Savoir).

Lire la suite >>>

Source :
Rédaction EnTête
UQTR, 5 décembre 2016