Marc André Bernier en nomination pour le prix Savoir du CRSH

2016-10-03

Marc André Bernier en nomination pour le prix Savoir du CRSH

Marc André Bernier, professeur au Département de lettres et communication sociale de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), est finaliste avec deux autres professeurs pour l’obtention du prix Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) du Canada. Cette marque de reconnaissance figure parmi tous les prix Impacts qui seront attribués le 22 novembre prochain à Ottawa.

Marc André Bernier est professeur au Département de lettres et communication sociale. (Photo Mathieu Marchand)

Le prix Savoir, assorti d’une bourse de 50 000$, souligne les réalisations exceptionnelles issues d’un projet de recherche financé, en totalité ou en partie, par le CRSH. Il est accordé à un chercheur ou à une équipe dont le projet a produit d’importantes contributions en matière de connaissances et a favorisé une meilleure compréhension de l’être humain, de la société et du monde.

Les autres professeurs en lice sont Susan McDaniel de University of Lethbridge et James Waldram de l’University of Saskatchewan.

Marc André Bernier est une figure de premier plan des études sur le XVIIIsiècle. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en rhétorique, il est le premier Canadien à être élu président de la Société internationale d’étude du XVIIIsiècle (2011-2015). Il est membre de la Société royale du Canada. Il obtient, en 2014, le Prix d’excellence en recherche de l’Université du Québec pour la qualité de son enseignement ainsi que la rigueur et la pertinence de ses travaux de recherche. Ceux-ci portent sur la littérature française du XVIIIsiècle, la rhétorique et l’histoire de son enseignement, de même que sur l’émergence d’une culture lettrée dans le Québec des XVIIIet XIXsiècles.

La rhétorique

Plus spécifiquement, ses travaux interrogent le roman ou encore l’écriture de l’histoire à la lumière de la tradition rhétorique, particulièrement aux XVIIe et XVIIIe siècles, à une époque où cet art parvient à son plus haut degré de maturité. Pour ce chercheur reconnu internationalement, étudier la rhétorique et renouer avec cette tradition ancienne permet de mieux comprendre comment la parole parvient à séduire et émouvoir, instruire et persuader. Un enjeu d’autant important qu’à l’heure où triomphent la communication, les relations publiques et le marketing, notre société s’interroge avec inquiétude sur le pouvoir qu’exerce le discours.

Outre ses recherches, soulignons qu’il fait partie du comité scientifique des Oxford University Studies in the Enlightenment, qu’il dirige la collection Études internationales sur le dix-huitième siècle (Paris, Éditions Honoré Champion) et qu’il a codirigé pendant dix ans la revue Tangence (UQTR et UQAR).

À propos des prix Impacts du CRSH

Source :
Rédaction EnTête
28 septembre 2016