Nouvelles ententes et nombreux projets pour le LabVI

2018-11-02

Nouvelles ententes et nombreux projets pour le LabVI

Lancé en 2016 par Vidéotron, Ericsson, l’ÉTS et le Quartier de l’innovation (QI), le Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente (LabVI) est en réelle ébullition. Trois nouveaux partenaires bonifient maintenant l’offre du Laboratoire, soit l’entreprise québécoise K2 Geospatial, le géant technologique IBM et le consortium ENCQOR. De plus, de nombreux projets d’avenir sont présentement en déploiement dans l’écosystème unique du Laboratoire.

Après avoir jeté les bases de ses infrastructures de connectivité optimisée, le LabVI, situé au cœur du QI, a franchi un nouveau jalon plus tôt cette année en étant reconnu par le gouvernement du Québec comme un Centre d'excellence en réseau évolué de prochaine génération et Internet des objets.

Des projets innovateurs qui font rêver à l’avenir
Ouvert aux projets de la communauté scientifique et des entreprises depuis l’automne dernier, le Laboratoire déploie actuellement plusieurs projets.
(Voir des illustrations des projets)

Parmi ceux-ci, mentionnons le développement d’une technologie de mesure des émotions vécues, en collaboration avec la start-up montréalaise MoodShine. Pouvant mesurer l’intensité émotionnelle par le biais d’équipements standards de caméra vidéo, cette innovation présente plusieurs cas d’utilisation intéressants, notamment l’amélioration de l’expérience utilisateur dans un lieu donné par la mesure du parcours émotionnel. Notons que ce processus s’effectue dans le respect de la confidentialité des individus en utilisant des données anonymisées uniquement.

Également, les partenaires du LabVI travaillent sur un concept unique d’abribus intelligent. Doté d’un accès Internet et de différents dispositifs, l’abribus intelligent vise à améliorer le bien être des usagers des transports en commun, notamment en optimisant les ressources de transport et en donnant accès aux prévisions météorologiques, à l’état du réseau et à du contenu adapté au contexte et aux émotions.

Un projet pilote de navette autonome circulant sur le territoire du QI est aussi en cours. Au delà de la démonstration technologique, l’objectif de cette initiative est de répondre à un besoin réel exprimé par la communauté. La navette autonome viendra également bonifier l’infrastructure du LabVI en permettant le prototypage et les tests en matière de transport intelligent, de concert avec les citoyens qui en bénéficieront.

De plus, le Laboratoire se penche actuellement sur le développement d’outils technologiques en matière de gouvernance des données, en collaboration avec le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM), afin d’assurer un haut niveau de sécurité et de confidentialité des informations. Si les tests sont concluants, ces innovations pourraient être déployées à l’extérieur du LabVI, au plus grand bénéfice de tous.

Enfin, des systèmes de prochaine génération permettant l’interconnexion à haute densité de plusieurs objets connectés (aussi appelés Massive IOT) sont présentement déployés dans le Laboratoire afin d’offrir un environnement de test unique.

Des partenariats porteurs
Deux nouveaux partenaires contributaires se joignent au Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente, soit K2 Geospatial et IBM.

L’entreprise québécoise K2 Geospatial est l’éditeur du logiciel JMap, une plateforme cartographique qui permet la connexion de systèmes souvent conçus en silos et qui est utilisée par plus de 500 organisations municipales, portuaires et aéroportuaires, ainsi que par des autorités routières et des entreprises de services publics. Grâce à ce partenariat, les chercheurs et les entreprises qui évoluent dans le Laboratoire auront accès à la plateforme JMap. Cette technologie permet de représenter plusieurs sources de données sur une seule interface cartographique, simplifiant ainsi la gestion des données, la communication, la collaboration et la prise de décisions.

Quant à lui, le géant technologique IBM proposera des outils précieux aux entreprises en démarrage afin d’accélérer leur développement en octroyant des crédits allant jusqu'à 120 000 $ pour l'utilisation de services infonuagiques. Plus de 130 services sont disponibles, dont Watson, Blockchain, des services d'analytique et des outils de cybersécurité. Les entreprises en démarrage auront aussi accès au réseau de contacts d’IBM, et certaines pourront se joindre au programme de partenariat IBM.

Le Laboratoire a également conclu une entente de collaboration avec ENCQOR (Évolution des services en nuage dans le corridor Québec-Ontario pour la recherche et l’innovation), qui vise à mettre en place entre le Québec et l’Ontario le premier corridor précommercial d’infrastructure numérique 5G destiné à la recherche. L’objectif de ce partenariat est de rendre les réseaux 5G accessibles aux petites et moyennes entreprises (PME), aux chercheurs et au milieu universitaire, ce qui rejoint la mission du Laboratoire. Une collaboration entre ENCQOR et le LabVI permettra de répondre encore mieux aux besoins des entreprises en démarrage et des chercheurs.

Voir aussi : Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente

Pour information

Sébastien Langevin
Conseiller en communication - ÉTS
514 396-8664

Toutes les actualités de l'ÉTS >>>