Pour en finir avec les fausses nouvelles : Deux journées d’activités à Montréal en novembre 2018

2018-05-15

Pour en finir avec les fausses nouvelles : Deux journées d’activités à Montréal en novembre 2018

La Chaire de recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains de l'Université TÉLUQ, en collaboration avec le Groupe de recherche en communication politique, le Centre d’études sur les médias et la Bibliothèque nationale du Québec, annonce la tenue de deux journées d’activités sur le thème « Pour en finir avec les fausses nouvelles : L’avenir des politiques et des pratiques en éducation aux médias ».

« Je salue cette initiative qui permettra d’enrichir les réflexions et les discussions sur les pratiques en éducation aux médias. Les recommandations qui en découleront seront éclairantes non seulement pour les milieux politiques, journalistiques et de l’éducation, mais également pour les décideurs qui ont à élaborer et à mettre en place les politiques publiques », a déclaré Martin Noël, directeur général de l’Université TÉLUQ.

Le professeur de l’Université TÉLUQ Normand Landry, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation et droits humains, déclare : « Ces journées tombent à point dans cette période où sont remises en question les méthodes de production d’information et leur réception par le public. Les échanges dépasseront donc la question des fausses nouvelles, et permettront d’approfondir et de structurer les discussions publiques ».

Membre du comité organisateur, Colette Brin, professeure titulaire au Département d'information et de communication de l’Université Laval et directrice du Centre d'études sur les médias, ajoute que « la diffusion à large échelle d’information peu fiable, voire trompeuse, amène un climat de méfiance envers les médias. Les activités de cet événement nous amèneront à examiner les pratiques, les politiques, les programmes et les outils développés au Québec, au Canada et dans le monde en éducation aux médias pour en tirer des recommandations plus que constructives ».  

Le comité organisateur inclut également Gretchen King, chercheuse postdoctorale à l’Université TÉLUQ, et Thierry Giasson, professeur titulaire au Département de science politique de l’Université Laval et chercheur principal du Groupe de recherche en communication politique.

Ces journées se tiendront les 9 et 10 novembre 2018 à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) à Montréal.

Visiter le site Web de l’événement

Source :
Julian Brousseau, Service des communications
TÉLUQ, 14 mai 2018

Toutes les actualités de la TÉLUQ >>>