Pourquoi choisir l'UQAM

2017-02-06

Pourquoi choisir l'UQAM

Pourquoi certains professeurs déjà établis dans une université choisissent de la quitter pour rejoindre l'UQAM ? Comment expliquer que d'autres déclinent des offres d'emploi parfois prestigieuses pour demeurer à l'UQAM ? Pourquoi, malgré les embûches que l'Université a rencontrées depuis sa fondation, le corps enseignant choisit encore et toujours cette institution ? Des réponses à ces questions se trouvent dans la vidéo Pourquoi j'ai choisi l'UQAM, produite par le Syndicat des professeurs et professeures (SPUQ). Dans cette vidéo diffusée sur uqam.tv, une vingtaine de professeurs, maîtres de langues et chargés de cours exposent les raisons les ayant conduits à choisir l'UQAM pour y faire carrière. On y entend aussi les deux représentants étudiants au Conseil d'administration de l'Université: Samuel Cossette (maîtrise en communication) et Nadia Lafrenière (doctorat en mathématiques).

Deux autres vidéos produites par le SPUQ, Choisir les communications et Choisir les arts, dans lesquelles des professeurs et des chargés de cours principalement expliquent pourquoi il faut choisir l'UQAM pour enseigner et étudier dans ces disciplines, sont aussi disponibles sur uqam.tv. Les capsules ont été filmées par le professeur Martin L'Abbé, directeur de l'École des médias.

«Dans un contexte où des pressions s'exercent pour que les universités se transforment en des entreprises productives et efficientes, alors qu'elles sont des lieux de développement et de transmission de savoirs, nous avons voulu donner la parole à nos enseignants afin de comprendre pourquoi ils ont décidé de venir à l'UQAM et d'y rester, malgré des conditions parfois difficiles, et comment ils conçoivent la singularité de la mission de l'Université», explique Michèle Nevert, présidente du SPUQ et professeure au Département d'études littéraires.

«Les idées fortes qui ressortent des différents témoignages renvoient aux valeurs fondatrices de l'UQAM: accessibilité, ancrage dans les collectivités, réflexion critique, liberté académique, observe Michèle Nevert. Le fait que l'enseignement et la recherche à l'UQAM soient indissociables des grands enjeux sociaux, politiques, culturels et économiques auxquels est confrontée la société québécoise constitue aussi un leitmotiv

Lire la suite >>>

Source :
Claude Gauvreau
Actualité UQAM, 2 février 2017