Quatre professeures de sciences infirmières remportent la bourse du MEES-Universités

2017-01-19

Quatre professeures de sciences infirmières remportent la bourse du MEES-Universités

Quatre professeures du Département des sciences infirmières de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), étudiantes au troisième cycle, ont reçu une bourse pour la poursuite de leurs travaux doctoraux par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec.

Depuis 2006, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur (MEES), en partenariat avec les universités du Québec, octroient des bourses doctorales de 39 000$. Cela a pour but de soutenir les étudiantes-infirmières dans la réussite de leurs études de troisième cycle. La profession infirmière tente de valoriser au maximum la réalisation d’études doctorales conduisant à une augmentation du nombre de professeurs universitaires.


Anne-Marie Leclerc, Émilie Gosselin, Jacinthe Leclerc et Marie-Pier Pagé.

Le Département des sciences infirmières est fier des boursières Anne-Marie Leclerc (renouvellement), Émilie Gosselin, Jacinthe Leclerc et Marie-Pier Pagé.

La professeure-clinicienne Anne-Marie Leclerc est inscrite au doctorat en sciences biomédicales de l’UQTR et s’intéresse à la trajectoire de santé des populations autochtones de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Elle est sous la direction des professeures Marie-Claude Rivard (sc. de l’activité physique, UQTR) et Paule Miquelon (psychologie, UQTR)

La professeure Émilie Gosselin est inscrite au doctorat en psychologie de l’UQTR sous la direction des professeures Liette St-Pierre (sc. Infirmières, UQTR) et de Chantal Baril (génie industriel, UQTR). Son sujet de recherche porte sur l’amélioration des compétences cliniques et du sentiment d’efficacité professionnel auprès des étudiantes en sciences infirmières.

La professeure Jacinthe Leclerc poursuit ses études au doctorat en sciences pharmaceutiques–pharmaco-épidémiologie de l’Université Laval et sa thèse porte sur l’impact de la substitution aux médicaments génériques en cardiologie. Son directeur de recherche est le professeur Paul Poirier (pharmacie, UDL) et ses codirectrices sont Claudia Blais (INSPQ) et Line Guénette (pharmacie, UDL).

La professeure Marie-Pier Pagé est également étudiante au doctorat en sciences biomédicales de l’UQTR et s’intéresse à l’enseignement de l’anatomie chez les infirmières praticiennes spécialisées. Elle est sous la direction du professeur Gilles Bronchti (anatomie, UQTR) et Kelley Kilpatrick (sc. infirmières, UDM).

Source :
Rédaction EnTête
UQTR, 18 janvier 2017