Un bilan sur les pratiques enseignantes déclarées en lien avec la littératie

2018-02-15

Un bilan sur les pratiques enseignantes déclarées en lien avec la littératie

Diplômée au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l’UQAR, Jessica Bernier a enrichi son parcours avec une maîtrise en éducation. Elle a décidé d’axer sa recherche sur les pratiques enseignantes en maternelle en lien avec la littératie.

Jessica Bernier est étudiante à la maîtrise en éducation.

« J’ai choisi ce sujet pour plusieurs raisons. Tout d'abord, je suis passionnée par l’univers des livres depuis toujours. De plus, j’ai constaté que nous en connaissions déjà beaucoup sur l’utilisation de la littérature jeunesse en classe, mais peu sur ce que les enseignant(e)s font en pratique avec leurs contraintes réelles. Je voulais savoir si les enseignant(e)s pratiquent la lecture interactive avec les tout-petits, les manières dont ils le font et s’ils permettent aux enfants de mettre en pratique leur capacité de faire des inférences, c’est-à-dire de lire entre les lignes », explique Jessica Bernier.

Sous la direction des professeures Julie Mélançon et Monica Boudreau, Jessica Bernier a interrogé 124 enseignant(e)s de la Commission scolaire des Navigateurs et de la Commission scolaire de Beauce-Etchemin. « Les résultats de mon analyse sont très positifs. Selon ce que les enseignant(e)s déclarent faire, les pratiques recommandées dans la littérature scientifique sont la plupart du temps bien mises en œuvre dans les classes de maternelle 5 ans. Par contre, il faudrait voir à rehausser l’étape de la planification de la lecture et à encourager la réalisation d’un retour après celle-ci. Ce sont deux des recommandations que j’ai pu faire après l’analyse des pratiques déclarées des enseignant(e)s  », souligne Mme Bernier.

Jessica Bernier est par ailleurs membre-étudiant du Groupe de recherche sur l’apprentissage et la socialisation (APPSO). « Mon implication dans l’APPSO m’apporte de nombreux avantages et opportunités. Par exemple, le fait d’être membre de ce groupe a contribué à mon dossier pour l’obtention de la bourse du FRQSC, ce qui m’a permis de poursuivre mes études sans souci financier. De plus, j’ai remporté la première place au concours de vulgarisation scientifique par affiche que l’organisation avait mis en place au printemps dernier, ce qui me donne une belle expérience à mon actif », mentionne Mme Bernier.

Ayant fait ses études au Cégep François-Xavier-Garneau en sciences de la nature, puis en sciences humaines, Jessica Bernier est très heureuse des opportunités qu’elle a eues à l’UQAR en recherche et en enseignement. Elle est d’ailleurs chargée de cours en éducation.

Source :
Maude Baribeault
UQAR, 13 février 2018