Un campus bien implanté à Lévis

2017-12-18

Un campus bien implanté à Lévis

Situé à l’entrée de la ville sur le boulevard Alphonse-Desjardins, le campus de Lévis de l’UQAR souligne à l’automne 2017 sa dixième année à cette adresse. Sans aucun doute, la construction de ce bâtiment a permis à l’UQAR de rayonner et de se placer comme un joueur incontournable sur le territoire de Chaudière-Appalaches.

Forte de ses longues années de présence à Lévis, l’UQAR fait la preuve de la pertinence d’une université sur le territoire de Chaudière-Appalaches. En près de 40 ans, le nombre d’étudiants inscrits est passé de quelques centaines à plusieurs milliers. Les programmes d’études offerts aux trois cycles et en formation continue ont toujours tenu compte des besoins exprimés par le milieu.

Le bâtiment sur le boulevard Alphonse-Desjardins est la troisième adresse occupée par l’UQAR. « Le campus de Lévis symbolise bien l’enracinement de l’Université dans la région de Chaudière-Appalaches. Il est devenu au fil des ans une référence pour les études universitaires dans la région », observe le recteur de l’UQAR, Jean-Pierre Ouellet.

La première adresse de l’UQAR à Lévis était située à Place Tanguay en 1980. L’Université était alors connue sous nom de Bureau régional de Lévis et comptait un seul employé. Le bureau se spécialisait dans la formation continue à temps partiel et offrait des formations de soir et de fin de semaine en administration, en sciences infirmières et en sciences humaines. Ce bureau ne disposant alors d'aucun local, les cours de l’UQAR étaient dispensés au Collège de Lévis, à la Polyvalente de Lévis, au Centre de formation Desjardins et au Motel Tanguay.

En 1991, le Bureau régional de Lévis devenait le Centre d'études universitaires de la Rive-Sud et inaugurait ses nouveaux locaux dans une aile du Collège de Lévis. Cette transformation s'est accompagnée de l'introduction d'un premier programme de deuxième cycle, la maîtrise en gestion de projets. L'année suivante, le centre démarrait un premier programme de baccalauréat à temps plein, soit en sciences de l'administration, suivi, en 1994, du programme de baccalauréat en sciences comptables.

En 1998, le Centre universitaire devenait le Campus de Lévis et diversifiait son offre avec deux programmes de premier cycle à temps complet en sciences de l'éducation. Le campus accueillait alors un sommet de 962 étudiants. La fréquentation s'est accrue rapidement au cours des cinq années suivantes, qui furent marquées par l'ajout d'un programme de MBA pour cadres en 2000 et d'un baccalauréat en sciences infirmières en 2002.

La croissance régulière des inscriptions incita la direction à demander des espaces supplémentaires et plus modernes. En 2005, le gouvernement du Québec annonçait un investissement dans le cadre d'un partenariat public-privé (PPP) pour la construction de l’actuel campus de Lévis. Les nouveaux locaux furent inaugurés en août 2007.

La construction du campus sur le boulevard Alphonse-Desjardins a permis à l’UQAR d’augmenter sa visibilité et a favorisé le développement de ses services sur son territoire.

Lucie Laflamme, vice-rectrice au campus de Lévis et à la planification, est bien fière de ce chemin parcouru qui augure bien pour le futur. « La croissance du nombre de nos étudiantes et étudiants depuis plus de dix ans démontre bien clairement l’enracinement de l’UQAR dans la région et prouve hors de tout doute son dynamisme à répondre aux besoins de formation exprimés par les milieux qu’elle dessert. Et ce n’est pas fini : nous constatons qu’il y a bien d’autres besoins auxquels l’UQAR peut répondre », souligne Mme Laflamme.

Accueillant maintenant plus de 3000 étudiants aux trois cycles d’études, l’UQAR campus de Lévis offre 62 programmes d’études dans une variété de domaines. Au premier cycle, ce sont les sciences de l’administration, les sciences comptables, les sciences de l’éducation, l’informatique, les sciences infirmières et le travail social. Au deuxième cycle, ce sont l’administration des affaires, les sciences comptables, les sciences de l’éducation, l’éthique, la gestion de projet, la gestion des personnes en milieu de travail et les sciences infirmières. Finalement, au troisième cycle, on trouve les sciences de l’éducation.

L’avenir du campus de Lévis est prometteur. Son développement se fait en harmonie avec les partenaires du milieu afin d’offrir à de plus en plus de jeunes et d’adultes à la recherche d’une formation, un environnement axé sur la pratique en petits groupes, suivant la philosophie d’enseignement de l’UQAR. C’est un gage de réussite.  

Le campus de Lévis, c’est…

Un bâtiment

  • Une superficie de 14 400 m2 sur quatre étages comprennent notamment une bibliothèque, une cafétéria, un amphithéâtre et un centre sportif.
  • Un bâtiment doté de panneaux solaires, chauffé et climatisé par un champ géothermique.
  • Une salle des marchés à la fine pointe de la technologie

Des gens

  • Plus de 3000 étudiants aux trois cycles d’études.
  • 57 professeur(e)s réguliers et une professeure invitée.
  • 192 chargé(e)s de cours.
  • 54 personnes vouées aux services administratifs et de soutien.
  • Près de 14 000 diplômes émis.
  • 2 groupes de recherche : Groupe de recherche sur l’apprentissage et la socialisation (APPSO) et Centre d’expertise universitaire voué au développement des organisations (CEUDO).
  • 1 laboratoire de recherche : Laboratoire de recherche sur la santé en région (LASER).

Des programmes d’études attrayants
62 programmes d’études aux trois cycles dans les domaines suivants :

  • 1er cycle – 35 programmes
    • Administration
    • Comptabilité
    • Éducation
    • Informatique
    • Sciences infirmières
    • Travail social
  • 2e cycle – 26 programmes
    • Administration des affaires
    • Éducation
    • Éthique
    • Gestion de projet
    • Gestion des personnes en milieu de travail
    • Sciences infirmières
    • Sciences comptables
  • 3e cycle – 1 programme
    • Éducation

Source :
Véronique Poulin
UQAR, 15 décembre 2017