Un doctorant de l'UQAT recommande de diversifier les peuplements pour stabiliser les revenus de l'exploitation forestière

2017-10-24

Un doctorant de l'UQAT recommande de diversifier les peuplements pour stabiliser les revenus de l'exploitation forestière

Augmenter la diversité des peuplements apparaît comme une stratégie permettant de stabiliser les revenus de l'exploitation forestière, notamment face aux changements climatiques. C'est ce qu'a démontré le doctorant en sciences de l'environnement de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Raphaël Aussenac, lors de la soutenance de sa thèse qui a eu lieu le 20 octobre au campus de Rouyn-Noranda.



Raphaël Aussenac, doctorant
en sciences de l'environnement.
Photo : Mélissa Roy

Dans son étude, M. Aussenac a voulu vérifier si la diversité stabilise la productivité des forêts tempérées et boréales de l'est du Canada, identifier les mécanismes qui gouvernent cette relation diversité-stabilité et déterminer si la richesse spécifique peut stabiliser la croissance des forêts face aux changements climatiques. « Cette thèse met en évidence un effet stabilisant de la diversité sur la croissance des forêts, notamment parce que les espèces répondent différemment aux fluctuations climatiques et aux attaques d'insectes », mentionne le doctorant. De plus, M. Aussenac a pu démontrer que la diversité peut aussi stabiliser la croissance des forêts en induisant des interactions favorables entre les arbres. « Les interactions favorables entre les arbres appartenant à différentes espèces peuvent réduire l'impact des changements climatiques », conclut M. Aussenac.

Alors qu'un nombre grandissant d'études suggèrent que la diversité des espèces stabilise la productivité des écosystèmes, l'étude de M. Aussenac a ainsi pu permettre de mieux comprendre les mécanismes qui gouvernent l'effet stabilisant de la diversité, un effet qui ne peut toutefois pas encore être généralisé à tous les types de forêts.

Intitulée « La relation diversité-stabilité dans les écosystèmes forestiers : mécanismes et implications face aux changements climatiques », la thèse de Raphaël Aussenac fut réalisée sous la direction du professeur Igor Drobyshev, Ph. D., de l'Institut de recherche sur les forêts (IRF) de l'UQAT, et sous la codirection du professeur Yves Bergeron, Ph. D., de l'IRF et du professeur Dominique Gravel, Ph. D. de l'Université de Sherbrooke.

-30-

Source :
Nathalie Cossette, agente d'information
Service des communications et du recrutement
819 762-0971 poste 2628