Un étudiant à la maîtrise en ingénierie remporte un prix international

2017-09-20

Un étudiant à la maîtrise en ingénierie remporte un prix international

L’étudiant à la maîtrise en ingénierie Djitiningo Thierry Joel Diatta a remporté un prix lors de l’IEEE MTT-S International Microwawe Symposium (IMS) présenté récemment à Honolulu. Une performance exceptionnelle dans le cadre de ce concours international.


Djitiningo Thierry Joel Diatta est étudiant à la maîtrise en ingénierie à l'UQAR.

L’étudiant de l’UQAR a décroché la troisième place au concours consistant à amplifier un signal par un amplificateur de puissance. Ouvert à tous les étudiants à la maîtrise et au doctorat de même qu’aux diplômés en génie du monde, l’IEEE MTT-S International Microwave Symposium est le premier rendez-vous international annuel qui porte sur les technologies des micro-ondes. L’événement a eu lieu au début du mois de juin dernier.

Un amplificateur de puissance classique a une efficacité d’amplification d’environ 25 %. Or, celui de Djitiningo Thierry Joel Diatta avait une efficacité de 52,24 %, et ce, en respectant toutes les normes du concours. « La conception de cet amplificateur est encore d’ordre expérimental. D’autres améliorations de conception et d’autres tests sont nécessaires pour envisager une commercialisation. C’est dans cette optique que je poursuis mes travaux de recherche », explique l’étudiant à la maîtrise en ingénierie d’origine sénégalaise.

L’utilisation des amplificateurs de puissance à très hautes fréquences s’est beaucoup répandue au cours des dernières années, particulièrement dans les secteurs de la téléphonie sans fil et des communications par satellites. « Avec la miniaturisation des composants électroniques utilisant les hautes fréquences, la conception des amplificateurs de grande efficacité est difficile à cause de la non-linéarité des dispositifs. L’UQAR et plusieurs compagnies de télécommunication font des recherches dans ce domaine », indique le professeur Chan-Wang Park, qui dirige M. Diatta dans le cadre de sa maîtrise.

Mentionnons que les firmes Agilent Technologies et Modelithics ont contribué au développement de ce projet de l’UQAR en fournissant respectivement le logiciel spécialisé Advanced Design System (ADS) et les modèles des dispositifs utilisés qui ont permis d’étudier la théorie et de faire des simulations pour tester les transistors à partir d’une liste d’étapes à suivre. « Le directeur du département de mathématiques, informatique et génie, le professeur Ismaïl Khriss, et son prédécesseur, le professeur André Jacques, de même que le personnel des laboratoires d’électronique et de mécanique de l’UQAR n’ont ménagé aucun effort pour la fabrication des cartes électroniques et des pièces mécaniques nécessaires à la réalisation du projet », conclut M. Diatta.

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR-Info, 18 septembre 2017