Un prix international pour un doctorant en développement régional de l’UQAR

2018-10-11

Un prix international pour un doctorant en développement régional de l’UQAR

Nicolas Devaux joindra l'équipe de professeures et de professeurs en développement régional en décembre prochain.

Nicolas Devaux a obtenu le prix Philippe Aydalot 2018 pour sa thèse de doctorat en développement régional portant sur l’effet de l’omission de la dimension temporelle pour l’analyse de microdonnées spatiales non répétées.

Attribué par l’Association de science régionale de langue française (ASRDLF), le prix Philippe Aydalot est une distinction internationale visant à récompenser « la meilleure thèse francophone en science régionale ». La sélection est effectuée parmi des thèses de doctorat en économie, en géographie, en aménagement, en gestion, en sociologie et en politiques publiques.

La thèse de Nicolas Devaux est intitulée « Quelque part dans le temps : contribution de la dimension temporelle dans l’analyse de micro-données en coupes transversales empilées». Le doctorant a été dirigé par les professeurs Mario Handfield, de l’UQAR, et Jean Dubé, de l’Université Laval.

Le jury a décerné le prix Philippe Aydalot 2018 au candidat au doctorat en développement de l’UQAR pour l’originalité de son sujet, la rigueur de sa démarche, le positionnement de sa problématique, la justification de sa méthode, le caractère novateur des résultats, la qualité rédactionnelle et l’apport de la thèse aux champ des connaissances.

Dans sa thèse, Nicolas Devaux montre que l’analyse des micro-données, dont la disponibilité est croissante, doit tenir compte de l’espace et du temps dans le cadre de recherche en développement régional afin de ne pas invalider les résultats d’études. « Si les observations sont situées dans l’espace, elles le sont également dans le temps. L’omission de la dépendance temporelle affecte la mesure des effets marginaux et de débordement. Les méthodes économétriques spatiotemporelles devraient ainsi être priorisées », indique M. Devaux.

Nicolas Devaux a fait une présentation de sa thèse lors du dernier colloque de l’Association de science régionale de langue française, le 6 juillet à Caen, en France. Enfin, mentionnons que M. Devaux a récemment été embauché comme professeur en développement régional à l’UQAR. Il entrera officiellement en poste en décembre prochain. 

Source : 
Jean-François Bouchard 
UQAR, 31 août 2018 

Toutes les actualités de l'UQAR >>>