Un rapprochement réussi entre le Club FEU et les gens d’affaires de Saint-Jérôme

2018-02-26

Un rapprochement réussi entre le Club FEU et les gens d’affaires de Saint-Jérôme

Une toute première activité de rapprochement organisée par l’UQO, conjointement avec la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Jérôme métropolitain, a permis aux membres du Club des Futurs Entrepreneurs universitaires de l’UQO | Campus de Saint-Jérôme (FEU) de rencontrer des dirigeants d’entreprise et des élus de la région des Laurentides, le jeudi 22 février 2018.

Cette activité à laquelle participait notamment le recteur de l’UQO monsieur Denis Harrisson, le maire de Saint-Jérôme, monsieur Stéphane Maher, monsieur Jean-Pierre Brunet, président du conseil d’administration de Développement économique Grand Saint-Jérôme, madame Carmen Sanchez, directrice générale de la chambre de commerce de Saint-Jérôme métropolitain et bien entendu les membres du Club de FEU et leur présidente madame Émilie Tremblay a permis aux étudiants de démontrer tout le dynamisme entrepreneurial de la relève de l’UQO.

Pour le recteur de l’UQO, cet événement annuel est certainement une excellente façon d’arrimer les forces vives présentes dans les Laurentides et de mettre en place certains éléments essentiels qui favoriseront le développement du savoir et de l’entrepreneuriat ainsi que l’émergence de projets novateurs et porteurs pour les collectivités de la région.

Selon monsieur Harrisson, cette première édition du rapprochement a été une occasion de réseautage entre les gens d’affaires de la région et les étudiants et étudiantes du groupe des futurs entrepreneurs universitaires qui démontrent depuis plusieurs années un leadership, un dynamisme et une expertise remarquables dans le domaine de l’entrepreneuriat.

L’université, c’est aussi la formation continue offerte tout au long d’une carrière, a souligné Denis Harrisson.

« Les gens vont à l’université, ils vont sur le marché du travail. Ils reviennent à l’université pour parfaire leurs connaissances et leur formation. Il faut que l’université soit ouverte à la formation continue, et cela veut dire travailler davantage avec les acteurs du développement économique et social afin d’être à la fine pointe du développement des connaissances. »

Le maire Maher a pour sa part souligné l’importance de l’université et du dynamisme des entrepreneurs locaux dans développement de la région de Saint-Jérôme et des Laurentides.

Pour le Club de FEU, ce fut une occasion de tisser des liens avec les leaders locaux et de faire connaître le Grand rendez-vous entrepreneurial des Laurentides (GREL) que les étudiants organisent.

Émilie Tremblay a dit apprécier cette chance de pouvoir rencontrer les leaders locaux. Les étudiants se sont sentis privilégiés de pouvoir assister à l’évènement et de pouvoir y prendre la parole. « Les gens du club ont pu échanger avec les entrepreneurs présents et le maire. Les gens présents ont posé des questions aux étudiants qui étaient le centre de l’attention », a dit madame Tremblay.

Émilie Tremblay en a profité pour inviter les gens au GREL, qui se déroule les 23 et 24 mars 2018. L’évènement célèbre ses cinq ans cette année avec une ambitieuse programmation. Le GREL se tient au campus de Saint-Jérôme sous le thème de l’innovation.

Grand rendez-vous entrepreneurial des Laurentides 2018 

Source :
Service des communications
UQO, 26 février 2018