Une autre façon de voir les mathématiques

2018-02-22

Une autre façon de voir les mathématiques

Une centaine de personnes du monde de l’éducation ont récemment pris part, au campus de Lévis, au colloque de l’Association des enseignants du primaire du Québec (AQEP) portant sur les mathématiques. Un événement qui a permis d’échanger sur les meilleures stratégies pédagogiques pour enseigner cette matière.

Plusieurs thématiques étaient au programme de la journée, dont la pédagogie par le jeu, les liens interdisciplinaires entres les mathématiques et la littérature jeunesse, la flexibilité pédagogique auprès des élèves ayant des besoins particuliers, le calcul mental, la progression des apprentissages en mathématiques aux deuxième et troisième cycles du primaire et le modèle de réponse à l’intervention (RàI) en mathématiques.

« Les colloques thématiques de l’AQEP visent à favoriser l’implantation d’activités de formation continue sur l’ensemble du territoire québécois », indique le professeur Thomas Rajotte. « Il s’agit d’une excellente occasion pour mettre en commun des pratiques innovantes en enseignement et faire un état des lieux des connaissances sur un sujet particulier. »

Une vingtaine de conférencières et de conférenciers ont animé les divers ateliers portant sur l’enseignement des mathématiques tout au long du colloque. Parmi ceux-ci, mentionnons les professeures et professeurs en didactique des mathématiques de l’UQAR Miranda Rioux, Mélanie Tremblay, Dominic Voyer et Thomas Rajotte.

Présenté le 10 février dernier à l’UQAR campus de Lévis, le colloque a été organisé par le professeur Rajotte ainsi que Guylaine Gagné, une membre bénévole de l’AQEP. Une équipe d’étudiantes et d’étudiants coordonnée par Audrey Gagnon, une étudiante de quatrième année au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, a aussi pris part à l’organisation du colloque. Le prochain colloque thématique de l’AQEP aura lieu à la mi-mars au campus de Gatineau de l’UQO. Celui-ci traitera de la différenciation pédagogique.

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR, 21 février 2018