Une distinction nationale pour la professeure Céline Audet

2017-05-24

Une distinction nationale pour la professeure Céline Audet

L’Université du Québec à Rimouski félicite la professeure Céline Audet, de l’UQAR-ISMER, qui vient de recevoir la médaille F.E.J. Fry de la Société canadienne de zoologie. Une distinction nationale qui souligne la contribution de cette spécialiste en écophysiologie des poissons.


La présidente de la Société canadienne de zoologie, Lucy Lee, en compagnie de la professeure Céline Audet.

C’est la première fois que cette médaille est remise à une chercheuse du réseau de l’Université du Québec. « Les travaux de recherche de la professeure Audet en biologie marine et en aquaculture sont reconnus par ses pairs à la grandeur du Canada. Cette distinction prestigieuse illustre son apport au développement des connaissances en sciences de la mer », indique le recteur Jean-Pierre Ouellet.

La médaille F.E.J. Fry est attribuée par la Société canadienne de zoologie afin de reconnaître la contribution exceptionnelle de scientifiques œuvrant dans le domaine de la zoologie. « La professeure Audet est une chercheuse qui se démarque autant par sa rigueur que ses aptitudes à travailler en équipe. Ce prix souligne l’impact de ses recherches et de son apport considérable à la formation d’une relève scientifique de haut niveau », observe la directrice de l’UQAR-ISMER, Ariane Plourde.

C’est avec reconnaissance et émotion que la professeure Audet a reçu la médaille F.E.J. Fry lors du congrès annuel de la Société canadienne de zoologie présenté à la mi-mai à l’Université du Manitoba. « Je n’avais jamais imaginé qu’un jour je recevrais cet honneur et je suis particulièrement fière de le partager avec des chercheurs dont j’ai toujours admiré la carrière et dont plusieurs m’ont servi de modèles. »

Cela fait 30 ans que la professeure Céline Audet mène une carrière scientifique. Embauchée comme chercheuse à l’INRS-Océanologie en 1987, elle a joint l’Institut des sciences de la mer de Rimouski lors de sa création en 1999, et ce, à la suite de la fusion du département d’océanographie de l’UQAR et de l’INRS-Océanologie.

En plus de former une soixantaine d’étudiantes et d’étudiants à la maîtrise et au doctorat, la professeure Audet compte près de 100 publications dans des revues scientifiques. Elle dirige depuis 2006 le réseau de recherche Ressources Aquatiques Québec, dont la mission est de soutenir le développement du secteur de l’aquaculture et des pêches. Rappelons que l’Association Aquacole du Canada lui a décerné son Prix d’excellence en recherche en 2015. 

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR-Info, 24 mai 2017