Une nouvelle École internationale d’été prend vie à Victoriaville

2017-07-26

Une nouvelle École internationale d’été prend vie à Victoriaville

Du 19 au 28 juin dernier, une vingtaine d’étudiants en provenance de 9 pays répartis sur 4 continents se sont donné rendez-vous à Victoriaville pour participer à la nouvelle École internationale d’été VERTECH sur l’urbanisme durable. Lors de ces 9 jours d’activités, les participants ont notamment eu l’occasion de prendre part à des visites industrielles de la ville ainsi que de participer à des conférences sur des sujets aussi variés que les technologies vertes, les écoparcs industriels, les villes intelligentes, la mobilité durable et l’agriculture urbaine, pour n’en nommer que quelques-uns.

Fait intéressant, l’École internationale d’été a mis au défi ses étudiants en organisant un concours afin qu’ils puissent imaginer ce que pourrait être la ville de demain. L’équipe gagnante participera au colloque Vertech devant se tenir à Lafayette, en Louisiane, du 24 au 27 octobre prochain.

Louise-Emmanuelle Paris, étudiante québécoise venue participer à cette École afin d’élargir son expérience dans le domaine du développement durable, a apprécié «l’exploration multiculturelle et la variété des thématiques abordées». C’est également le cas de Rodolfo Damàsio, étudiant brésilien, qui voyait aussi cette École comme une «opportunité d’apprendre de nouveaux concepts».

Enfin, le choix du lieu Victoriaville n’est pas anodin, car il s’agit d’un précurseur en termes de développement durable: «Les avancées réalisées à Victoriaville et sa région en matière de développement durable sont en vedette lors de l’École internationale d’été Vertech City» a ainsi déclaré le maire André Bellavance.

L’École internationale d’été est l’œuvre de Simon Barnabé, professeur au Département de chimie, biochimie et physique de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Elle est réalisée en collaboration avec le Cégep de Victoriaville, l’Université de la Louisiane à La Fayette, l’Université de Namur, Espace Mendes France et le CNRS.

Source :
Nicolas Lacoursière
EnTête, 20 juillet 2017