Une première cohorte au DESS en océanographie appliquée est lancée

2017-10-17

Une première cohorte au DESS en océanographie appliquée est lancée

La toute première cohorte au diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en océanographie appliquée a été lancée cet automne. Unique au pays, ce programme vise à former des spécialistes en gestion des ressources naturelles, en développement durable des milieux marins et en protection des écosystèmes marins.


Les premiers étudiants au DESS en océanographie appliqué, Julie Dionne-Lavoie, Rachel Brien-Lavergne, Jade Brossard, Camille Wilhelmy et Gauthier Cervello, entourés du professeur Jean-Claude Brêthes (président de l’assemblée institutionnelle de l’ISMER), de la professeure Karine Lemarchand (directrice du comité de programmes d’études de cycles supérieurs en océanographie) et de la directrice de l’ISMER, Ariane Plourde.

Rachel Brien-Lavergne, Jade Brossard, Gauthier Cervello, Julie Dionne-Lavoie et Camille Wilhelmy forment la cohorte de ce nouveau programme de 2e cycle. « Ce DESS permet de former une main-d’œuvre hautement qualifiée dans des secteurs clés du domaine maritime. La Stratégie maritime du Québec a d’ailleurs donné une importante impulsion au domaine », observe la directrice de l’UQAR-ISMER, Ariane Plourde.

Les pêches, les ressources minérales, les hydrocarbures, l’énergie des marées, l’aménagement du littoral et l’aquiculture sont des secteurs qui sont particulièrement ciblés par l’océanographie appliquée. « Dans le cadre du DESS, les étudiantes et les étudiants vont développer une expertise pour valoriser et contribuer au développement durable des milieux marins », indique la directrice du programme, la professeure Karine Lemarchand.

Le DESS en océanographie appliquée est une formation de 30 crédits. Il comporte trois concentrations au choix des étudiantes et des étudiants, soit les ressources marines (axées sur les pêches ou encore sur l’aquiculture), la physique marine et la géologie ou la géochimie marines. Notons qu’un stage pratique en entreprise complète la formation.

Ce programme s’adresse aux bachelières et aux bacheliers en biologie, en sciences de l’environnement, en géographie, en géologie, en physique, en chimie et en génie. Il est également possible de s’y inscrire en fonction de ses connaissances et de son expérience professionnelle. 

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR,Info, 17 octobre 2017