Caractérisation des voies de signalisation impliquées dans les phénomènes pathologiques et physiologiques des tissus gynécologiques | Réseau de l'Université du Québec

Caractérisation des voies de signalisation impliquées dans les phénomènes pathologiques et physiologiques des tissus gynécologiques

Image de l'article

Thèse de doctorat en biologie cellulaire et moléculaire soutenu le 15 avril dernier : Michel Cyr (UQTR), Patrick Narbonne (UQTR), François Fabi, Éric Asselin (UQTR), André Tremblay (Université de Montréal). Photos: Josée Beaulieu.

2019-05-09

Caractérisation des voies de signalisation impliquées dans les phénomènes pathologiques et physiologiques des tissus gynécologiques

La quête perpétuelle et oppressante de tout organisme vivant tient dans sa lutte incessante d’accroissement de son succès reproducteur, aussi appelé valeur sélective ou fitness. Ce besoin, intransigeant et pénétrant, explique de façon élégante l’une des mesures les plus puissantes de la sélection naturelle et régie, d’un point de vue macroscopique, l’ensemble des caractéristiques définissant chaque être vivant. Le nombre de descendants atteignant la maturité sexuelle faisant office de mesure étalon pour quantifier la valeur sélective d’un individu, il apparaît pertinent de se pencher sur les mécanismes physiologiques et pathologiques affligeant les appareils biologiques supportant ces rôles primordiaux. 

Dans cet ouvrage, nous nous intéresserons aux diverses fonctions biologiques entourant la reproduction, plus spécifiquement la décidualisation, un processus charnière à l’implantation embryonnaire et les pathologies s’opposant à ce phénomène. Nous traiterons aussi de divers mécanismes moléculaires permettant l’apparition de caractéristiques nécessaires à dissémination des cancers gynécologiques; nous explorerons les rouages moléculaires sur lesquels s’appuient ces mêmes cancers pour exhiber leur létalité exceptionnelle. Finalement, afin de tenter d’améliorer l’efficacité des traitements de chimiothérapie octroyés aux femmes touchées de cancers gynécologiques, nous avons étudié des thérapies combinées utilisant à la fois des molécules ciblées et des molécules cytotoxiques.

Nos travaux soulignent le rôle crucial de la voie de signalisation PI3K/AKT dans les processus moléculaires autant physiologiques que pathologiques et éclaircis, de façon malheureusement imparfaite, le rôle et les mécanismes de régulation de la protéine Par-4. Notre travail érige les fondements théoriques qui serviront à conduire des études précliniques qui permettront, plausiblement, de cimenter notre compréhension de plusieurs phénomènes entourant la reproduction, la tumorigénèse et la chimiorésistance. 

Source :
Service des communications 
UQTR, 7 mai 2019 

Toutes les actualités de l'UQTR >>>