Comment vont vraiment nos adolescents au Québec ? | Réseau de l'Université du Québec

Comment vont vraiment nos adolescents au Québec ?

2019-10-17

Comment vont vraiment nos adolescents au Québec ?

Un portrait unique 

Le Portrait du bien-être des jeunes au Québec est un outil scientifique réalisé pour la Fondation Jeunes en Tête par l’Observatoire Jeunes et Société (OJS) de l'INRS. Un tel exercice n’a jamais été réalisé auparavant pour la province, d’autant plus qu’il se penche sur chacune des régions du Québec. Il mesure le bien-être des jeunes grâce à l’étude statistique de six dimensions, soit les conditions matérielles, l’éducation, la santé physique et mentale, le milieu de vie, et le bien-être subjectif des jeunes. Le Portrait permet de mettre en valeur les compétences acquises par les étudiants du programme de maîtrise en mobilisation et transfert des connaissances à l’INRS.


Nicole Gallant, professeure à l'INRS et responsable scientifique du projet

« Cette étude est la plus exhaustive sur le bien-être des adolescents qui existe au Québec. Les données étudiées proviennent de grandes enquêtes de Statistique Canada, de l’Institut de la Statistique du Québec, et de données administratives recueillies par certains ministères québécois », explique Nicole Gallant, professeure titulaire à l’INRS et responsable scientifique du Portrait.

« On remarque que pour certains indicateurs, les adolescents se portent mieux qu’avant, alors que pour d’autres, c’est l’inverse. Ce bilan nous permet donc de mieux comprendre les défis auxquels les adolescents québécois d’aujourd’hui font face en ce qui a trait à leur bien-être, mais surtout en ce qui concerne leur détresse psychologique, qui est au cœur de la mission de notre fondation », déclare Catherine Burrows, directrice des Services jeunesse de la Fondation Jeunes en Tête. 

Communiqué de presse de la Fondation Jeunes en Tête 

En savoir plus sur le projet

À propos de l’OJS  

L’Observatoire Jeunes et Société (OJS) est un regroupement rassemblant plus de quatre-vingt chercheurs du Québec, du Canada et d’ailleurs, qui s’intéressent à la jeunesse. L’OJS se structure selon quatre grands champs de recherche (jeunes en difficulté et politiques sociales ; éducation et socialisation ; travail et insertion professionnelle ; pratiques culturelles et politiques) qui s’inscrivent tous dans une vision commune de la jeunesse.