COVID-19 : des recherches sur les impacts humains de cette pandémie | Réseau de l'Université du Québec

COVID-19 : des recherches sur les impacts humains de cette pandémie

Image de l'article

Josée Grenier et Kristel Tardif-Grenier

2020-04-27

COVID-19 : des recherches sur les impacts humains de cette pandémie

Cette situation hors du commun incite les professeurs de l’Université du Québec en Outaouais à mener des recherches spécifiques sur les divers impacts humains. Kristel Tardif-Grenier mène une enquête sur la santé psychologique des adolescents. Pour sa part, Josée Grenier se penche sur les conséquences de la COVID-19 pour les communautés universitaires.

COMMENT VONT NOS ADOS PENDANT CE TEMPS DE CONFINEMENT ?

La santé psychologique des adolescents en période de confinement est au centre de la recherche de la professeure en psychoéducation de l’UQO | Campus de Saint-Jérôme, Kristel Tardif-Grenier. Elle dirige ce projet avec la collaboration de Véronique Dupéré et Isabelle Archambault de l’Université de Montréal. Les événements que nous vivons sont inédits et il faut absolument développer des connaissances spécifiques à ce contexte. Nous n’avons encore aucune idée des impacts d’un changement aussi drastique des conditions de vie sur le bien-être psychologique des jeunes. Cette pandémie survient alors que des statistiques font état de la détresse psychologique inquiétante chez les élèves du secondaire. Avant la crise, un adolescent sur trois présentait déjà un niveau de détresse inquiétant. La professeure Tardif-Grenier et son équipe s’intéressent particulièrement à cette clientèle et souhaite fournir aux intervenants scolaires une description de ce que vivent les jeunes, âgés entre 12 et 17 ans, en période de confinement pour favoriser un meilleur accompagnement de ces derniers, dès la reprise scolaire.

Pour en savoir plus ou participer à cette étude

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DE LA PANDÉMIE SUR LES COMMUNAUTÉS UNIVERSITAIRES ?

C’est dans le contexte exceptionnel de la pandémie que la professeure en travail social à l’UQO | Campus de Saint-Jérôme, Josée Grenier, travaille à la réalisation du portrait de l’état de la santé globale de l’ensemble du personnel et des étudiants.  Cette étude est initiée par des chercheurs de l’UQAC, à laquelle la professeure Grenier collabore en tant que co-chercheure. D’une durée de trois ans, l’étude aura pour objectif de dresser une vue d’ensemble sur la santé bio-psycho-socio-spirituelle à court, moyen et long terme de la communauté universitaire. Ce portrait permettra notamment de déterminer les conséquences de la crise de la COVID-19 sur la vie personnelle, conjugale, sociale et professionnelle ainsi qu’analyser les caractéristiques des personnes qui se sont retrouvées en situation de vulnérabilité lors de la crise. La phase 1 de la collecte de données vient d’être lancée et un questionnaire en ligne qui prend environ 5 minutes à remplir, comprend majoritairement des questions à choix de réponse. Tout au long de cette étude, la participation sera toujours volontaire et les données recueillies demeureront strictement confidentielles. À terme l’équipe de la professeure Grenier souhaite que cette étude puisse aider à mettre des moyens en place pour mieux supporter les étudiants et les employés des Universités du Québec en contexte de pandémie.

Formulaire d’information et tous les détails de l’étude

Les professeurs de l’UQO demeurent actifs et d’autres projets de recherche liés à cette pandémie s’ajouteront au cours des prochains jours.

Aidez-nous à faire connaître ces personnes qui font la différence dans cette lutte contre la COVID-19 : dcr@uqo.ca.

Source :
Service des communications
UQO, 27 avril 2020

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Outaouais >>>