Des applications mobiles destinées aux personnes en situation de handicap | Réseau de l'Université du Québec

Des applications mobiles destinées aux personnes en situation de handicap

Image de l'article

Yves Lachapelle, professeur au Département de psychoéducation, Sébastien Charles, vice-recteur à la recherche et la création, ainsi que les professeurs du Département de psychoéducation Dany Lussier-Desrochers, et Line Massé présentent les applications qui sont actuellement développées pour soutenir les personnes en situation de handicap.

2019-10-22

Des applications mobiles destinées aux personnes en situation de handicap

Leader dans le développement d’outils technologiques favorisant l’autonomie fonctionnelle et le développement de l’autodétermination des personnes en situation de handicap, l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) planche actuellement sur deux applications mobiles qui auront un impact majeur dans le quotidien des enfants et des adultes qui les utiliseront.

La particularité de ces deux nouvelles applications, c’est qu’elles sont conçues en collaboration avec des personnes vivant des situations de handicap. Ces personnes se sont jointes aux chercheurs universitaires, aux concepteurs, aux intervenants et à des entreprises de travail adapté pour participer aux différentes étapes, allant de la conception jusqu’à la mise en marché.

« Il s’agit du premier projet du genre où les utilisateurs finaux, soit les personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme ou présentant une déficience intellectuelle, font partie du projet de A à Z » précise Annie Martineau du Groupe Neuro Solutions.

« Selon nous, c’est la seule façon de parler de réel projet d’inclusion. D’ailleurs, nous sommes convaincus que notre société doit prendre un virage et se doter de meilleurs outils si nous voulons nous assurer que les technologies aient un réel impact dans la vie des personnes », ajoutent les professeurs Yves Lachapelle et Dany Lussier-Desrochers du Département de psychoéducation de l’UQTR.

Au terme de ce projet, les applications seront offertes en version bilingue (français et anglais). Elles fonctionneront aussi bien avec les téléphones intelligents, les tablettes et les montres intelligentes. Il sera possible de télécharger les applications en 2020 et 2021.

Le HERO des routines

La réalisation de routines est un élément central du processus de développement de l’autonomie des enfants. Toutefois, pour les enfants présentant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou un trouble déficitaire de l’attention, la réalisation de ces routines est exigeante (mémoriser les étapes, répéter les gestes) et les parents se sentent souvent stressés, débordés et épuisés.

Le Groupe Neuro Solutions et ses collaborateurs travaillent donc à mettre sur pied une application ludique destinée aux enfants et à leurs parents. Nommée HERO, cette application transmet des rappels à l’enfant concernant les tâches quotidiennes qu’il doit accomplir. Pour chaque tâche réalisée, l’enfant reçoit des points et des privilèges qui peuvent être réutilisés, notamment par un personnage héroïque virtuel qui a pour mission de sauver le monde. Cette mission est présentée sous la forme d’un jeu vidéo. Éventuellement, les rappels pourront aussi être transmis sur la montre intelligente de l’enfant. L’application permet à la fois de guider l’enfant dans ses tâches et de maintenir sa motivation.

En lien avec le volet jeu vidéo, les chercheurs se veulent rassurants : « Nous sommes préoccupés par les données scientifiques relatives au temps passé sur les écrans par les jeunes. C’est pourquoi nous avons collaboré avec le Groupe Neuro Solutions afin qu’HERO intègre des conseils sur l’utilisation saine de la tablette et du jeu vidéo dans le quotidien. Ces conseils tiennent compte des dernières données scientifiques et des recommandations d’experts. » mentionne le professeur Dany Lussier-Desrochers.

« De plus, grâce à HERO, les parents ont accès à du coaching parental afin de faire face aux difficultés rencontrées dans l’enseignement des routines et des consignes à suivre. Toute la famille en bénéficie » précise Line Massé, professeure au Département de psychoéducation.

Maximiser l’employabilité avec un ART

La seconde application développée par l’UQTR et ses partenaires aura pour but de favoriser l’employabilité de ses utilisateurs. En attente d’un nom officiel, l’application ART – pour assistant à la réalisation de tâches – qui sera également disponible sur téléphones intelligents, tablettes et montres intelligentes est destinée aux adultes qui doivent apprendre de nouvelles tâches en lien avec leur travail. L’application soutiendra donc la formation de l’employé et s’avèrera un outil de référence précieux pour accompagner l’utilisateur dans la réalisation des tâches qu’il doit faire.

Ce nouveau projet du professeur Lachapelle découle de l’application MARTI. Cet assistant à la réalisation de tâches, fort prisé avec plus de 35 000 téléchargements, n’est plus disponible dans l’Apple Store depuis 2017 puisqu’il ne fonctionnait plus sous le système d’exploitation Apple iOS 11.

« Depuis le retrait de MARTI, nous recevons des demandes d’utilisateurs des quatre coins du Québec, du Canada, et même de la France, la Belgique et la Suisse. Il nous fallait trouver un nouveau partenaire et du financement pour développer un outil performant et bien adapté aux réalités des utilisateurs. Le besoin est criant », explique le professeur Lachapelle.

Participants et familles recherchés

Le Groupe Neuro Solutions est à la recherche de personnes voulant tester les produits développés avant même leur commercialisation. Pour le projet HERO, plus de 300 familles sont actuellement recherchées. Les personnes intéressées peuvent visiter le site du Groupe Neuro Solutions afin de s’inscrire : http://www.neurosolutionsgroup.com/essais/

De précieux partenaires

Pour la réalisation de leurs projets, les professeurs Lachapelle et Lussier-Desrochers comptent sur un partenariat avec le Groupe Neuro Solutions, une entreprise spécialisée en santé et en multimédias qui œuvre à la création de technologies inclusives.

Financièrement, le projet HERO a reçu un appui de plus de 260 000$, dont 50 000$ de la Fondation les petits trésors et 57 394$ du Consortium MEDTEQ qui verse ainsi un premier financement à l’UQTR. De son côté, le projet ART a reçu une aide financière de près de 860 000$, dont 635 856$ ont été versés par Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE), via son Programme de développement de la technologie accessible.

Source :
Service des communications
UQTR, 11 octobre 2019

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Trois-Rivières >>>