Deux professeurs de l'UQAT feront partie du Réseau Inondations intersectoriel du Québec

2019-02-07

Deux professeurs de l'UQAT feront partie du Réseau Inondations intersectoriel du Québec

Le 11 décembre dernier, le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, a annoncé le lancement du Réseau Inondations intersectoriel du Québec (RIISQ), un réseau composé de 120 chercheurs, dont deux professeurs de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). En effet, le professeur et codirecteur à l'Institut de recherche sur les forêts (IRF) de l'UQAT, également titulaire de la Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable et de la Chaire en écologie forestière et en aménagement forestier durable, Yves Bergeron, ainsi que le professeur titulaire et directeur de l'École d'études autochtones de l'UQAT, Hugo Asselin, feront partie du Réseau également composé de plus de 30 partenaires.

Visant à mettre en commun l'expertise de chercheurs et de partenaires, le RIISQ a obtenu une enveloppe globale de 1,5 M$ sur trois ans des Fonds de recherche du Québec dans le cadre de l'appel de propositions sur la création d'un réseau de recherche sur la gestion des risques liés aux inondations dans un contexte de changements climatiques. « Les évènements extrêmes comme les inondations risquent de s'accentuer avec les changements climatiques. Ce nouveau réseau de chercheurs contribuera à mieux documenter les risques et à s'y adapter », souligne le professeur Bergeron.

Le travail du réseau s'articulera ainsi autour de cinq axes thématiques intersectoriels : risques d'inondation; gestion des territoires, gouvernance et législation; impacts biopsychosociaux et partage des coûts; réduction des vulnérabilités ainsi que gestion/communication des risques. Un retour sur les inondations du printemps 2017 sera également l'un des sujets du RIISQ. Pour sa part, le professeur Bergeron participera à la partie concernant la reconstruction historique des inondations alors que le professeur Asselin se penchera sur la question de leurs impacts et de l'adaptation des communautés autochtones face aux inondations. « Les inondations sont une problématique particulièrement préoccupante pour les communautés autochtones, qui utilisent plusieurs sites culturels en bordure de plans d'eau », souligne le professeur Asselin.

Soulignons que ce réseau sera dirigé par le professeur du Département de géographie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), Philippe Gachon, titulaire de la Chaire de recherche sur les risques hydrométéorologiques liés aux changements climatiques et directeur du comité scientifique de l'Institut des sciences de l'environnement.

- 30 -
 

Source :
Nathalie Cossette
Agente d'information
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2628 | 1 877 870-8728

Toutes les actualités de l'UQAT >>>