Drame de Granby : les professeures Bourque et Grenier soulignent la pression sur les travailleurs sociaux | Réseau de l'Université du Québec

Drame de Granby : les professeures Bourque et Grenier soulignent la pression sur les travailleurs sociaux

Image de l'article

Les professeures Mélanie Bourque, à gauche, et Josée Grenier, du Département de travail social à l'UQO - Campus de Saint-Jérôme

2019-05-08

Drame de Granby : les professeures Bourque et Grenier soulignent la pression sur les travailleurs sociaux

Au moment où tout le Québec est secoué par le décès d’une fillette de Granby, une étude réalisée par les professeures Mélanie Bourque et Josée Grenier, du Département de travail social, fait état de la pression et la détresse que subissent les travailleurs sociaux dans le réseau de la santé et la protection de la jeunesse. 

Les professeures de l’UQO ont fait cette étude auprès de 84 travailleurs sociaux qui a été réalisée entre 2016 et 2017, au moment où la réforme de l’ex-ministre de la Santé, Gaétan Barrette, était en poste.  L’étude en question a attiré l’attention des médias à la suite de la tragédie de Granby.

« On a trouvé des travailleurs en grande détresse, explique Mélanie Bourque dans un texte publié par La Presse. Les travailleurs sociaux se retrouvent pris en étau entre les demandes de leurs patrons et leur jugement professionnel. Ils se retrouvent en grand conflit éthique. Parce que la demande des gestionnaires va être de fermer le dossier, mais la travailleuse sociale, elle sait que la personne a encore besoin de soutien. » 

Selon la professeure Bourque, les conditions de travail des travailleurs sociaux dans le réseau de la santé et à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) les empêchent de bien exercer leur jugement.

Lisez l’article de La Presse du 8 mai 2019

L’étude en question a aussi mené à la publication du livre Les services sociaux à l’ère managérialecodirigée par Mélanie Bourque et Josée Grenier.  Publié par les Presses de l’Université Laval, ce livre comprend également des chapitres rédigés par les professeurs Geneviève Pagé et Denis Bourque, du Département de travail social.

Les professeures Julie Bourgault et Louise Boivin, du Département de relations industrielles de l’UQO, collaborent aussi au livre avec un chapitre intitulé Nouvelle gestion publique, action syndicale et défense du droit à des conditions de travail justes et raisonnables.

Le livre traite des enjeux actuels des services sociaux dans les secteurs public et communautaire à l’ère de la réforme de Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec dans l’ancien gouvernement libéral. 

Source : 
Service des communications 
UQO, 8 mai 2019 

Toutes les actualités de l'UQO >>>