Faire bouger les aînés et les personnes à risque durant le confinement | Réseau de l'Université du Québec

Faire bouger les aînés et les personnes à risque durant le confinement

Image de l'article

Isabelle Coulombe est étudiante au baccalauréat en kinésiologie.

2020-06-10

Faire bouger les aînés et les personnes à risque durant le confinement

Depuis le début de la pandémie, plusieurs initiatives ont été diffusées sur les réseaux sociaux afin d’encourager la population à demeurer active, voire à se lancer dans une remise en forme. Cependant, une portion importante des citoyens ne maîtrise pas ces canaux technologiques ou n’y a pas accès : ce sont les aînés et des personnes à risque, qui n’ont ainsi pas pu bénéficier de ces initiatives. Pour contrer cette situation, la Clinique universitaire de kinésiologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), en partenariat avec NousTV et Isabelle C Danse Fitness, a mis en place une série de capsules télédiffusées dans la région de la Mauricie, 5 jours par semaine dès le 8 juin, dont l’objectif vise à rejoindre ces personnes et à les faire bouger.

« Dans l’optique de rejoindre ces individus et, ainsi, poursuivre sa mission d’offrir à la communauté régionale une accessibilité à des services de qualité en prescription d’activités physiques, la Clinique universitaire de kinésiologie a conclu une entente avec NousTV et Isabelle C Danse Fitness », explique Charles Tétreau, professeur au Département des sciences de l’activité physique de l’UQTR.

Celui-ci poursuit : « Demeurant confinés et sans soutien pour les inciter à bouger de façon sécuritaire, les aînés et les personnes à risque sont les grands oubliés des initiatives numériques. On peut donc craindre que la situation actuelle engendre des répercussions importantes sur leur santé. En effet, devant grandement limiter leurs sorties et leurs activités quotidiennes, ces individus verront inévitablement leur condition physique se détériorer, ce qui se répercutera par un déclin de leur santé et de leurs capacités fonctionnelles, voire de leur autonomie. »

Une formule douce et adaptée

Afin de contrer ces problématiques anticipées, des capsules de mise en forme « douces et adaptées » ont été produites et seront offertes gratuitement aux clients de Cogeco par l’entremise de sa plateforme NousTV (chaîne 11 ou 555 en HD). Ainsi, 5 jours par semaine à 9 h 30, des entraînements d’une durée de 30 minutes seront télédiffusés pour les personnes qui souhaitent bouger en douceur dans le confort de leur foyer.

Isabelle C Danse Fitness présentera Forme-Vitalité les lundis, mercredis et vendredi, tandis que la Clinique universitaire de kinésiologie de l’UQTR présentera En mouvement les mardis et jeudis grâce à la participation de deux étudiantes en sciences de l’activité physique, supervisées par le professeur Tétreau.

« Les entraînements proposés sont axés sur l’amélioration de la flexibilité, le renforcement musculaire et la dépense énergétique. Puisque les capsules seront diffusées pendant tout l’été, nous espérons générer un impact significatif, à la fois sur la santé physique et psychologique ainsi que sur le maintien de l’autonomie des gens qui nous suivrons », précise Charles Tétreau. Il s’agit également d’un projet pilote, qui pourrait bien déboucher sur des opportunités de stages pour les étudiants à l’automne 2020.

Source :
Service des communications
UQTR, 3 juin 2020

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Trois-Rivières >>>