Ghyslain Gagnon, nouveau doyen de la recherche de l'ÉTS | Réseau de l'Université du Québec

Ghyslain Gagnon, nouveau doyen de la recherche de l'ÉTS

2020-05-07

Ghyslain Gagnon, nouveau doyen de la recherche de l'ÉTS

Ghyslain Gagnon, professeur et chercheur en génie électrique à l’ÉTS, occupe, depuis le 20 avril dernier, les fonctions de doyen de la recherche.  M. Gagnon, qui succède à M. Charles Despins – lequel occupait le poste à titre intérimaire –, sera notamment responsable de l'équipe du Décanat de la recherche. Cette équipe appuie les activités des professeurs et la planification stratégique de la recherche de l'établissement.

« L’ÉTS a connu une progression impressionnante en recherche, que ce soit sur les plans de l'intensité, du financement ou de l’augmentation du nombre de chaires de recherche. Je sens mes collègues chercheurs extrêmement motivés à aller encore beaucoup plus loin.  Et c’est de là que je tire ma motivation : je souhaite appuyer le développement de la carrière en recherche de tous ces professeurs : le talent et l'enthousiasme sont là, ça se sent! », explique Ghyslain Gagnon. 

Ayant été très actif en recherche au cours des dix dernières années, le nouveau doyen connaît bien les services, les processus et l’équipe du Décanat qu’il dirige désormais. Et quand on lui demande quelle sera sa priorité en ce début de mandat, il répond simplement : « Écouter, analyser, puis oser! ».  Il faut dire que Ghyslain Gagnon connaît très bien la culture ÉTS.  Il a d’abord franchi ses portes en tant qu’étudiant, où il y a décroché son baccalauréat et sa maîtrise en génie électrique. Il quittera momentanément son alma mater pour réaliser son doctorat en génie électrique à l’Université de Carleton. En 2008, il revient à l’ÉTS, mais du côté professoral.

Durant sa carrière de professeur-chercheur se grefferont d’autres responsabilités, dont celles de directeur du Laboratoire de communications et d’intégration de la microélectronique (LACIME) ainsi que de responsable du Bureau du recrutement professoral. 

Ghyslain Gagnon s’intéresse à beaucoup de choses, et sa contribution scientifique est à l’image de sa curiosité : celle-ci couvre un large éventail de sujets, dont les télécommunications, l'apprentissage machine, les circuits microélectroniques, les réseaux de capteurs, la consommation d'énergie et le traitement de signal. Il a même participé à la création du Circuit de Bachelard, une œuvre artistique qui a été mise en nomination au prestigieux concours Media Architecture Biennale 2016.

Chercheur principal dans le cadre d’un projet en partenariat avec l’entreprise SIGNUM, Ghyslain Gagnon travaille à la conception d’une technologie d’électrocardiographie (ECG) sans contact. Grâce à celle-ci, il sera bientôt possible d’établir rapidement des diagnostics préventifs de maladies cardiovasculaires, de façon simple et accessible, comparable à la mesure de pression artérielle dans les pharmacies. 

Source :
Service des communications
ÉTS, 5 mai 2020

Toutes les actualités de l'École de technologie supérieure >>>