La Conversation : une belle occasion de visibilité pour les chercheurs du réseau | Réseau de l'Université du Québec

La Conversation : une belle occasion de visibilité pour les chercheurs du réseau

2019-05-09

La Conversation : une belle occasion de visibilité pour les chercheurs du réseau

L’Université du Québec est fière de s’associer avec La Conversation, un nouveau média d’information et d’analyse de l’actualité qui permet aux chercheurs un accès direct au grand public à travers une plateforme de diffusion d’articles dont ils sont les auteurs. Offerte dans une dizaine de pays, dont la France, les États-Unis, l’Espagne et le Canada (en français et en anglais), ce site est gratuit pour les lecteurs en plus d’être une source d’information pour les médias qui peuvent republier les articles. Les chercheurs des établissements universitaires obtiennent ainsi une très grande visibilité que ce soit dans la presse écrite, les sites, la radio ou la télévision.

La Conversation publie des articles grand public écrits par des professeurs ou des chercheurs doctoraux ou postdoctoraux parrainés par un professeur. Les sujets peuvent être aussi variés que les sciences, la santé, l’éducation, la technologie, la politique, les arts, l’économie et les affaires, l’énergie, l’environnement, la culture, la société, etc. Après avoir soumis une brève description de l’article envisagé, si le projet est accepté, le rédacteur du monde universitaire est jumelé à des journalistes chevronnés afin d’établir l’angle et la structure de l’article. Une fois l'article rédigé, l’équipe de La Conversation se charge de le réviser. L’auteur garde le contrôle total sur la version finale qui n’est publiée qu’avec son autorisation.

À titre de partenaire, les établissements de l’Université du Québec bénéficient d’un certain nombre d’avantages dont la traduction en langue anglaise de tous les textes publiés et leur diffusion sur les plateformes anglophones de The Conversation. De plus, les auteurs d’articles ont accès à un tableau de bord qui fournit de nombreux indicateurs de consultation : nombre de clics, localisation des lecteurs, publication dans les grands médias, mentions sur les médias sociaux, etc.

Les personnes souhaitant soumettre des articles reliés à leur domaine de recherche et inspirés par l’actualité peuvent contacter la rédactrice en chef, Martine Turenne. Elle ou l’un de ses journalistes pourrait également entrer en contact direct avec les chercheurs des établissements.

Pour en savoir plus, inscrivez-vous à l’atelier qui sera animé par Martine Turenne, le 22 mai prochain de 12 h 30 à 13 h 30 (en présence à Québec ou en webinaire depuis votre poste de travail). Inscription requise avant le 17 mai.

Source : 
Direction des communications
Université du Québec
418 657-4245