La nanotechnologie pour obtenir des nanocomposites fonctionnels | Réseau de l'Université du Québec

La nanotechnologie pour obtenir des nanocomposites fonctionnels

Image de l'article

Abdessamad Baatti et Fouad Erchiqui

2019-05-28

La nanotechnologie pour obtenir des nanocomposites fonctionnels

Lors de la soutenance de sa thèse, le doctorant en ingénierie de l'UQAC en collaboration avec l'École de génie de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), M. Abdessamad Baatti, a développé un nouveau procédé pour la fabrication d'une nouvelle génération de nanocomposites (généralement défini comme une combinaison d'un polymère et de nanoparticules). En utilisant la science de traitement de surface, le procédé élaboré permet, d'une part, une amélioration significative de la dispersion des nanoparticules au sein du polymère et, d'autre part, l'amélioration des propriétés thermiques et mécaniques. Les résultats ont montré qu'à des teneurs de 1 % de nanoparticules, les propriétés thermiques et mécaniques du nanocomposite ont été nettement améliorées. Ces nouvelles performances ainsi obtenues ont été jugées comparables à certains nanocomposites conventionnels présentement utilisés sur le marché.

« Les nanocomposites à très faible taux en nanoparticules (autour de 2%) rivalisent fortement, en légèreté et en résistance, avec les composites conventionnels qui nécessitent des taux élevés en renforts (autour de 30 % à 40 %). Pour cette raison, plusieurs domaines du secteur industriel ont introduit les nanocomposites dans la fabrication de plusieurs composantes de leurs produits (automobile, aviation et emballage). C'est dans ce cadre que nous avons innové pour la fabrication d'une nouvelle génération de nanocomposites fonctionnels », souligne M. Baatti

Intitulée « Synthèse et développement de nanoparticules pour la fabrication de nanocomposites à base de thermoplastique », la thèse d'Abdessamad Baatti a été réalisée sous la direction du professeur à l'École de génie de l'UQAT, Fouad Erchiqui, et sous la codirection de François Godard, également professeur à l'École de génie de l'UQAT.

Soulignons que depuis 2017, l'UQAT offre maintenant le programme de doctorat en ingénierie via l'École de génie en vertu d'une entente avec l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

- 30 -

Source : 
Nathalie Cossette, agente d'information
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2628 

Toutes les actualités de l'UQAT >>>