La recherche à l’INRS appuyée par les organismes subventionnaires | Réseau de l'Université du Québec

La recherche à l’INRS appuyée par les organismes subventionnaires

2019-05-13

La recherche à l’INRS appuyée par les organismes subventionnaires

Les équipes de recherche de l’INRS se distinguent lors des plus récents concours des Fonds de recherche du Québec et du CRSNG.  

CRSNG
Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), par l’entremise de son programme de Subventions de partenariat stratégique, octroie plus de 4,5 millions de dollars aux équipes de l’INRS pour les projets de recherche des professeurs suivants :
 
  • Daniel Guay : Superaerophobic porous 3D catalytic electrodes for water splitting.
  • Jonathan Perreault : Electrochemical drug sensing with hydrophobic compound-adapted aptamers.
  • Sun Shuhui: Strategies to obtain stable, active and operforming non-PGM catalysts for the reduction of oxygen in H2/Air PEM fuel cells.
  • Claude Fortin : Terrestrial-aquatic mobility of  technology critical elements in a changing Canadian environment (TAMTeC).
  • Jose Azana : PERSEUS: Programmable Elastic broadband information processors with controlled high precision frequency and time Reference SystEms Using all optical fiberS.

Frequency domain nonlinear optical conversion for efficient high-dimensional quantum processing.

Optical reservoir computing for machine learning at the speed of light.

  • François Vidal: In situ and real-time measurement of platinum group metal concentrations by laser-induced breakdown spectroscopy.
 
 
Fonds de recherche du Québec
Les Fonds de recherche du Québec octroient plus de 2,6 millions de dollars en fonds sur 3 ans aux professeurs de l’INRS. 
 
Le professeur Taha Ouarda dirige une des équipes qui obtient l’un des quinze financements du programme intersectoriel Audace, qui en est à sa deuxième année d’existence, pour son projet: Seuils d'alertes sanitaires pour l'adaptation aux changements climatiques : Modèles de vulnérabilités spatiales et comportements lors d'alertes. Intersectoriels, les projets Audace obtiennent l'appui exceptionnel des trois fonds de recherche du Québec (Société et Culture, Santé et Nature et Technologies). Le professeur Ouarda travaillera, dans cet esprit, avec Céline Campagna, chercheuse à l’Institut national de santé publique du Québec et Pénéloppe Daignault, professeure au Département d’information et de communication de l’Université Laval. 
 
L’Observatoire des médiations culturelles, dirigé par la professeure Natalie Casemajor, obtient un financement de soutien aux équipes de recherche / partenariat et fonctionnement. Le professeur Patrice Couture obtient également le financement de son regroupement stratégique EcotoQ-Regroupement des écotoxicologues du Québec
 
Les professeurs Laurence Charton et Xavier Leloup voient renouvelé le financement pour les revues scientifiques qu’ils dirigent respectivement, soit Enfances Familles Générations et Lien social et Politiques.
 
 
Soutien à la recherche pour la relève professorale du Fonds Culture et Société :
 
  • Stéphane Guimont Marceau pour le projet Jeunes autochtones à Montréal : espaces sociaux et processus d'autochtonisation de la ville.
  • Maude Pugliese pour le projet Famille ou crédit? Un examen des liens entre la croissance de l'endettement et les nouvelles dynamiques familiales.
  • Sophie L. Van Neste pour le projet Participation différentielle en métropole : l'offre de participation sur la densification suburbaine dans les aires métropolitaines de Boston et de Montréal
 
 
  • Marc-André Gauthier pour le projet Des approches de bio-conjugaison pour l'amélioration des thérapies protéiques.
  • Krista Heinonen pour le projet Le rôle des protéines Wnt/Frizzled dans le maintien des cellules souches hématopoïétiques et l'adaptation du développement myéloïde aux infections.
  • Jinyang Liang pour le projet Discerner la dynamique métabolique cérébrale dans les maladies du cerveau en utilisant la microscopie ultrarapide d'imagerie du temps de vie.
  • Jonathan Perreault pour le projet Biosenseurs et ARN noncodants régulateurs chez les bactéries
Source : 
Amélie Daoust-Boisvert
INRS, 8 mai 2019