Le corps professoral de la Télé-Université s’agrandit | Réseau de l'Université du Québec

Le corps professoral de la Télé-Université s’agrandit

Image de l'article

Suzie Bond, Frédéric Morneau-Guérin, Marie-Andrée Pelletier et Khadidja Henni.

2020-03-11

Le corps professoral de la Télé-Université s’agrandit

Le Service des ressources académiques vous présente les quatre professeurs qui ont joint les rangs de l’Université TÉLUQ ces derniers mois.

Suzie Bond a rejoint l'Université TÉLUQ d'abord comme professeure substitut en juin 2018, puis comme professeure régulière dans les programmes de psychologie et de santé mentale en décembre 2019. Elle est également chercheuse associée au Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (CRIUSMM) et professeure associée au Département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal.

Elle détient un doctorat spécialisé en psychologie comportementale de l'Université de Montréal. Psychologue de formation, elle a surtout travaillé dans les hôpitaux universitaires et les centres de recherche du réseau de la santé. De 2008 à 2017, elle a occupé un poste de clinicienne-chercheuse à l’Unité des grands brûlés du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), où elle a développé et dirigé un laboratoire de recherche sur la prévention, le dépistage et le traitement des complications psychologiques chez les victimes de brûlures graves. Depuis 2018, trois nouveaux champs d’intérêt sont venus s’ajouter à ses activités de recherche, soit les soins psychologiques à offrir après un trauma de masse ex. : un attentat terroriste), la prévention des troubles liés au trauma chez le personnel d’urgence (ambulanciers, pompiers et policiers), de même que l’utilisation de la technologie pour implanter les pratiques cliniques issues de la recherche (evidence-based) chez les intervenants qui œuvrent auprès des victimes de trauma. C'est dans cette optique qu'elle a publié aux Presses de l'Université Laval en 2019 un ouvrage destiné aux intervenants : Les troubles liés aux évènements traumatiques : guide des meilleures pratiques pour une clientèle complexe.

Frédéric Morneau-Guérin est titulaire d’un baccalauréat en mathématiques et diplômé d'une maîtrise en mathématiques pures (théorie des ensembles). Après avoir réalisé le programme Master of Advanced Studies (Part III of the Mathematical Tripos) à l’University of Cambridge, il a obtenu un doctorat en mathématiques à l'Université Laval (analyse harmonique abstraite). Ses recherches doctorales portent sur la stabilité par rapport au produit de convolution des espaces pondérés de fonctions de carré sommable définies sur des groupes topologiques localement compacts. Il se consacre désormais à la formation des maîtres ainsi qu'à l'étude du rôle de la mémoire de travail dans l'apprentissage des mathématiques.

Marie-Andrée Pelletier est diplômée d’un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, d’une maîtrise en éducation et elle est titulaire d’un doctorat en éducation de l’Université du Québec à Rimouski (en collaboration avec l’UQAM). Ses recherches doctorales portent sur la formation psychologique des futurs enseignants et la place importante de la dimension émotionnelle dans le contexte de la formation et de la pratique enseignante.

Elle a travaillé pendant près de 15 ans à titre d’enseignante à l'éducation préscolaire et à l’enseignement primaire. Elle compte près de 10 années d’expérience à titre de formatrice, de chargée de cours et de superviseure de stage dans les programmes de formation en adaptation scolaire, en éducation préscolaire et enseignement primaire à l’Université du Québec à Rimouski.  Marie-Andrée Pelletier s’intéresse maintenant à la pratique des stagiaires et des enseignants à l'éducation préscolaire au regard de leurs interventions dans les situations émotionnelles vécues en contexte de classe de la maternelle 4 ans ou 5 ans pour assurer ainsi leur bien-être et celui des enfants. 

Khadidja Henni a obtenu un Ph. D. en informatique en 2017. Elle a travaillé à l’Université TÉLUQ à titre de chercheuse postdoctorante, tutrice et chargée d’encadrement avant de se joindre au corps professoral à titre de professeure substitut en informatique. Elle est également chercheuse à l’Institut de recherche LICEF.

Ses intérêts de recherche portent sur le développement de nouveaux algorithmes d’apprentissage machine et d’analyse de données multidimensionnelles, l’exploration des données physiologiques, bio-informatique et la conception des médicaments, ainsi que sur les énergies renouvelables.

Source :
Service des communications et des affaires publiques
TÉLUQ, 11 mars 2020

Toutes les actualités de la Télé-université >>>