Le Grand rendez-vous de l’UQO 2019 récompense cinq nouveaux lauréats | Réseau de l'Université du Québec

Le Grand rendez-vous de l’UQO 2019 récompense cinq nouveaux lauréats

2019-05-15

Le Grand rendez-vous de l’UQO 2019 récompense cinq nouveaux lauréats

L’Université du Québec en Outaouais a honoré cinq lauréats dans le cadre du Grand rendez-vous de l’UQO, le jeudi 2 mai 2019, un évènement qui réunit les diplômés, les donateurs, les partenaires et les membres de la communauté universitaire de l’Outaouais et des Laurentides. 

Devant près de 200 personnes réunies dans la grande salle du pavillon Alexandre-Taché du campus Gatineau, l’UQO a attribué ses distinctions honorifiques à des citoyens et des diplômés qui se sont démarqués par leur professionnalisme et leurs compétences.

Lors de son discours de bienvenue, le recteur de l’UQO, Denis Harrisson a félicité les cinq lauréats et souligné l’importance des liens qui unissent l’UQO à ses diplômés et à ses partenaires du milieu. Le Grand rendez-vous souligne la place que le bénévolat occupe dans notre société, a souligné monsieur Harrisson, du bénévolat comme on en voit lors des inondations qui frappent la région.

« Quand on voit les évènements comme ceux que l'on vit depuis deux semaines ici en Outaouais, on s'aperçoit qu'au-delà des services publics, on réussit à passer à travers grâce à la collaboration purement gratuite d'une grande partie de la  population qui, par solidarité, s'unit pour offrir son aide. Et ce que l'on fait ce soir, auprès de la communauté de notre université, c'est de souligner les gens qui, au delà de leur réussite professionnelle, se démarquent aussi par leur engagement dans la société. Il y a des diplômés de l'UQO qui font une différence et qui se distinguent dans leur milieu respectif par leurs réalisations exceptionnelles. »

Les cinq lauréats 2019

Louise Poirier et Line Chaloux : Médaille Gérard-Lepage 2019

Communicatrice hors pair et femme de cœur engagée dans sa collectivité depuis plus de 33 ans auprès de nombreuses causes tels la santé, le sport, les communications, la condition de la femme et la culture, Louise Poirier a été conseillère nationale pour le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) et conseillère municipale pour la Ville de Gatineau. Bien qu’elle ait quitté la scène politique depuis quelques années, cette grande sportive ne connaît pas le mot ‘retraite’. 

Soucieuse du bien-être de ses concitoyens, elle a été et est toujours impliquée dans plusieurs causes communautaires. Elle agit notamment à titre de présidente de la Fondation Santé Gatineau (depuis 2015), de présidente de la campagne Centraide, de présidente fondatrice du Conseil de développement du sport de Gatineau, de membre bénévole de nombreux conseils d’administration, dont ceux du Centre intégré de santé et des services sociaux de l'Outaouais (CISSSO), de la Maison de la culture, de la Conférence régionale des élus de l'Outaouais (CRÉO), de Gatineau Ville en santé et de la Fondation des ainés de l’Outaouais. Depuis plus de 30 ans, elle siège au CA de la Gatineau Loppet, une organisation internationale de ski de fond qui fait rayonner Gatineau dans le monde.

Louise Poirier est sans conteste un exemple pour sa communauté et une ambassadrice hors pair pour la région de l’Outaouais.  Son travail, tant bénévole que professionnel, a été reconnu à plusieurs reprises.

Line Chaloux consacre quant à elle ses efforts à la défense de droits humains, à l’aide à l’intégration sociale et à l’amélioration de la qualité de vie des personnes en difficulté. Ses réalisations sont nombreuses. Elle a notamment fondé et agi à titre de directrice générale du Coffret de 1990 à 2017, un organisme d'aide aux nouveaux arrivants et de développement de la régionalisation de l'immigration dans les Laurentides. Elle a créé les Serres de Clara et la Fondation Clara Bourgeois, dont elle fut directrice générale de 1990 à 2011, des organismes voués au développement d'alternative d'intégration sociale par la coopération et l'incubation communautaire.

Bénévole infatigable et à l'écoute des enjeux et réalités, elle ne baisse jamais les bras face à la misère humaine et innove en trouvant des solutions alternatives pour répondre aux besoins les plus criants. Elle a développé plus d'une dizaine de comités venant en aide aux personnes en difficulté et elle a été administratrice de plus de vingt organismes communautaires. Elle a notamment mis sur pied un comptoir alimentaire, une friperie de même que des groupes d'entraide pour les personnes aux prises avec des dépendances.

Diplômée de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en immigration et relation interethnique et en intervention psychosociale, de l’École nationale d'administration publique (ÉNAP) en administration publique internationale et de l’Institut international des droits de l'homme d’un certificat en droits des Réfugiés, Line Chaloux a enseigné pendant plus de 23 ans au Cégep de Saint-Jérôme. 

Lire la suite >>> 

Source : 
Service des communications 
UQO, 2 mai 2019 

Toutes les actualités de l'UQO >>>