Le professeur Tchouaket obtient une subvention Projet des IRSC pour effectuer une analyse économique de la prévention et contrôle des infections nosocomiales | Réseau de l'Université du Québec

Le professeur Tchouaket obtient une subvention Projet des IRSC pour effectuer une analyse économique de la prévention et contrôle des infections nosocomiales

2019-01-29

Le professeur Tchouaket obtient une subvention Projet des IRSC pour effectuer une analyse économique de la prévention et contrôle des infections nosocomiales

Le professeur Éric Tchouaket, du Département des sciences infirmières au campus de Saint-Jérôme

Le professeur Éric Tchouaket, du Département des sciences infirmières au campus de Saint-Jérôme, avec son équipe de recherche vient d’obtenir un appui de 439 875 $ des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour un projet de recherche qui s’échelonnera sur deux ans et demi.

« Cet appui financier venant du programme de subventions Projet, un programme très compétitif, permettra à M. Tchouaket de contribuer à faire avancer d’importants enjeux de recherche pour le santé », a déclaré Alain Charbonneau, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche de l’Université.

En effet, professeur Éric Tchouaket est parmi les 15% des chercheurs qui se sont vu octroyer une subvention de recherche du programme de subventions Projet – concours de l’automne 2018.

Grâce à cette subvention, professeur Tchouaket réalisera un projet intitulé Analyse économique de la prévention et contrôle des infections nosocomiales au Québec: AnéPCI. 

Les infections nosocomiales (INs) sont contractées lors des soins dans un établissement de santé. Elles constituent l’un des principaux accidents de soins évitables. Les établissements de santé partout dans le monde sont affectés par les INs. En 2004, le Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a mis sur pied un programme obligatoire de surveillance pour la prévention et contrôle des INs (PCI) dans les hôpitaux de la province. Le projet de recherche du professeur Tchouaket vise entre autre à évaluer les mesures de PCI.

« Personne ne souhaiterait entrer dans un établissement de santé avec un problème, et ressortir encore plus malade à cause d’une infection acquise lors des soins, explique le Éric Tchouaket. Il est donc important de se pencher sur l’efficience et la pérennité des actions en lien avec la prévention et le contrôle des infections nosocomiales. »

L’étude comprend trois grands objectifs : 

  1. Évaluer le coût des pratiques cliniques associées à la prévention et contrôle des INs au Québec;
  2. Évaluer le fardeau économique attribuable aux INs ; et,
  3. Examiner la rentabilité de la prévention et contrôle des INs en comparant le coût d’implantation des pratiques cliniques associés à la PCI et les coûts des infections nosocomiales.

Douze unités de médecine et chirurgie de six installations hospitalières (non universitaires, universitaires, et ultra spécialisées) de la province Québec participeront au projet mené par le professeur Tchouaket. Ces installations couvrent la diversité des hôpitaux et les différents contextes de soins. Quatre régions y sont impliquées: Montréal; Outaouais; Laurentides; et Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le projet du professeur Éric Tchouaket a le potentiel d’avoir des retombées importantes : Au niveau international, le projet permettra d’avoir des données probantes sur le sujet de l’analyse économique de la PCI. Les acteurs de la santé de la province du Québec, et ceux du monde, auront un aperçu de la rentabilité de la PCI. Au niveau national, il répondra aux objectifs de l’Institut canadienne pour la sécurité de patients et celui du plan d’action du MSSS en matière d’analyse de l’efficience des mesures préventives en PCI. À notre connaissance, un tel exercice est le premier à être réalisé au Québec et au Canada. Les gouvernements auront ainsi un outil d’aide à la décision via une étude empirique d’envergure qui pourrait être répliquée à l’échelle nationale afin d’avoir de façon réelle les gains financiers associés à la PCI. Au niveau local, les responsables des installations sanitaires auront en main des leviers essentiels pour sensibiliser leur personnel en matière de PCI.

L’UQO tient à féliciter le professeur Éric Tchouaket pour l’obtention de cette subvention de recherche des Instituts de recherche en santé du Canada. 

Source :
Service des communications 
UQO, 25 janvier 2019

Toutes les actualités de l'UQO >>>