Les entreprises et les institutions se mobilisent pour développer l’expertise TI en région | Réseau de l'Université du Québec

Les entreprises et les institutions se mobilisent pour développer l’expertise TI en région

Image de l'article

Daniel McMahon, recteur de l'UQTR, Charles-André Horth, président de Factora, Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Luc Pellerin, directeur général du Collège Laflèche, Louis Gendron, directeur général du Cégep de Trois-Rivières, Catherine Parissier, vice-rectrice aux études et à la formation, Éric Milette, directeur général du Collège Shawinigan, Alexandre Ollive, directeur général de GROUPÉ, et Marie-Pier Matteau, présidente du Conseil régional des partenaires du marché du travail, étaient présents lors de l'annonce.

2019-04-17

Les entreprises et les institutions se mobilisent pour développer l’expertise TI en région

Pas moins de 80 participants se sont donné rendez-vous pour échanger sur différentes avenues touchant les programmes de formation en technologies de l’information (TI). Dirigeants d’entreprises du domaine des TI et utilisateurs, professeurs et responsables de programmes de tous les ordres d’enseignement ont uni leurs forces pour doter la région de programmes innovants axés sur le besoin des entreprises. L’événement, qui se tient à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), est planifié depuis plus d’un an. 

Soutenu financièrement par le Conseil régional des partenaires du marché du travail (CRPMT) de la Mauricie et piloté conjointement par GROUPÉ Mauricie + Rive-Sud et l’UQTR, cette journée répond à un besoin important : celui de créer des passerelles et des collaborations encore plus actives entre les entreprises TI de la région et les établissements d’enseignement. Notons également la participation active dans ce projet de la Table régionale de l’éducation de la Mauricie (TREM), qui regroupe notamment le Collège Shawinigan, le Cégep de Trois-Rivières, le Collège Laflèche et les Commissions scolaires Chemin du Roy et de l’Énergie.

Avec la présence de plus de 30 entreprises du domaine des TI, cette journée a d’abord débuté par une allocution de M. Daniel McMahon, recteur de l’UQTR, qui a rappelé l’importance de cette journée stratégique et unique pour tous les établissements d’enseignement. M. Alexandre Ollive, directeur général de GROUPÉ, a tenu également à rappeler la mobilisation active des entreprises et du CRPMT pour ce projet. Les participants ont pu aussi prendre connaissance d’un état de situation sur les programmes d’enseignement offerts dans la région. Les partenaires de formation de la région de la Mauricie ont ensuite mené une réflexion qui débouchera sur des actions qui permettront, d’une part, de mieux circonscrire les compétences attendues en TI et, d’autre part, d’identifier les formules pédagogiques répondant le plus adéquatement aux besoins de formation en TI en tenant compte de celles qui sont déjà offertes dans la région.

Plusieurs pistes ont été évoquées et ont permis de constater les enjeux liés à la formation et aux opportunités d’affaires dans le secteur des TI.

Présent à la conclusion de l’événement, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, a tenu à rappeler aux participants que l’adéquation formation, compétences et emploi constituait l’une des orientations stratégiques de son ministère et un des principes fondamentaux pour surmonter le phénomène de la rareté de la main-d’œuvre présent en Mauricie, comme dans toutes les régions du Québec. 

Un besoin criant de main-d’œuvre

En Mauricie, ce sont près de 800 nouveaux emplois en technologies de l’information qui seront à combler dans un horizon de 3 ans. L’évolution des compétences demandées par les employeurs est telle qu’il était primordial de revisiter les modèles de formations actuelles pour en proposer de nouveaux et, ainsi, suivre la croissance exponentielle de ce secteur. En effet, la région a créé 408 nouveaux emplois au cours des deux dernières années pour un total de 1115 emplois actifs. Dans cet écosystème en effervescence, le manque de main d’oeuvre est criant et n’ira qu’en s’accentuant au cours des prochaines années.

À propos de GROUPÉ Mauricie + Rive-Sud

GROUPÉ Mauricie + Rive-Sud contribue au développement économique de six secteurs d’activités : les technologies vertes, les technologies de l’information, le transport, la culture, la transformation alimentaire et les services industriels. Pour ce faire, il favorise la mobilisation des entrepreneurs afin qu’ils développent des projets d’affaires répondant à des problématiques ou à des opportunités dans leurs secteurs d’activités.

Plus d’information : www.groupe-pe.org

Facebook : www.facebook.com/Groupé-Mauricie-Rive-Sud 

Source :
Service des communications
UQTR, 12 avril 2019 

Toutes les actualités de l'UQTR >>>