L’UQAT, le MFFP et des industries de la région s’unissent pour la recherche sur la séquestration du carbone | Réseau de l'Université du Québec

L’UQAT, le MFFP et des industries de la région s’unissent pour la recherche sur la séquestration du carbone

Image de l'article

Eric Fleury, MFFP, Katherine Girardin, MFFP, Simon Gosselin, Groupe Rémabec, Gilles Couture, ArcelorMittal, Eric Harvey, Groupe Rémabec, Xavier Cavard, UQAT, Judith Gagné, Produits Forestiers Résolu, Sébastien Scherrer, Aluminerie Alouette, Donald Bhérer, Cégep de Sept-Îles, Sylvain Larivière, Développement Économique Sept-Îles 

2019-02-21

L’UQAT, le MFFP et des industries de la région s’unissent pour la recherche sur la séquestration du carbone

Le 12 décembre dernier, le professeur à l’Institut de recherche sur les forêts (IRF) de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Xavier Cavard, ainsi que des représentants des industries forestières, minières et métallurgiques de la Côte-Nord se sont réunis au Cégep de Sept-Îles. Cette rencontre avait pour but d’élaborer un projet de programmation pour la création d’une Chaire de recherche sur la séquestration du carbone en forêt boréale bénéficiant d’un appui de démarrage en provenance du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs  (MFFP).

Des représentants d’ArcelorMittal, d’Aluminerie Alouette, de Boisaco, des Produits Forestiers Résolu et du groupe Rémabec ont ainsi été conviés afin de préparer la constitution d’une table de partenaires visant à ancrer le projet dans la réalité économique locale, à le développer sous la forme d’un partenariat solide avec l’UQAT et à le pérenniser.

« En rapprochant des industries émettrices de gaz à effet de serre, dont les industries minières et métallurgiques, avec les industriels forestiers, lesquels ont le potentiel de séquestrer localement plus de carbone dans la forêt, cela permettra la mise en place d’un partenariat nouveau genre entre des industries qui peuvent bénéficier mutuellement d’une collaboration visant à contrer les changements climatiques. Ce que nous mettons en place ici pourrait ainsi devenir un modèle de développement régional au Québec et ailleurs, un peu comme un circuit-court du carbone », explique le professeur Cavard, qui est d’ailleurs déjà basé à Sept-Îles en vue de la mise sur pied du projet. En effet, alors que les forêts ont la capacité de séquestrer le carbone, ces recherches visent à optimiser cette séquestration grâce au développement d’outils d’aménagement forestier. Les travaux pourront également générer des connaissances permettant au secteur forestier d’adapter ses pratiques sylvicoles au climat futur.

« C’est une excellente nouvelle pour Sept-Îles et la Côte-Nord, un projet structurant qui va apporter des solutions à long terme aux défis que connaissent nos industries. Ce genre d’initiative permet aussi d’attirer plus d’étudiants gradués et de chercheurs ainsi que de développer l’économie du savoir dans notre région, en plus de former du personnel hautement qualifié localement », souligne M. Donald Bhérer, directeur du Cégep de Sept-Îles.

Soulignons que ce projet est rendu possible grâce à l’implication du Cégep de Sept-Îles et à l’appui financier de Développement Économique Sept-Îles. De plus, deux étudiants au doctorat en sciences de l’environnement de l’UQAT rejoindront le professeur Cavard au cours de l’année, une première étape dans la constitution en région d’un pôle de recherche portant sur la question du carbone forestier.

-30-

Source :
Nathalie Cossette
Agente d'information
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2628 | 1 877 870-8728

Toutes les actualités de l'UQAT >>>