Manon Lacroix finaliste d'un prestigieux Prix Florence de l'OIIQ | Réseau de l'Université du Québec

Manon Lacroix finaliste d'un prestigieux Prix Florence de l'OIIQ

Image de l'article

Andréanne Bernier, professeure, UER en sciences de la santé, Claire Maisonneuve, présidente de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec de l’Abitibi-Témiscamingue Manon Lacroix, professeure, Manon Champagne, vice-rectrice à l’enseignement, à la recherche et à la création, Josée St-Cyr, professeure, UER en sciences de la santé.

2020-03-11

Manon Lacroix finaliste d'un prestigieux Prix Florence de l'OIIQ

Manon Lacroix, professeure à l'Unité d'enseignement et de recherche (UER) en sciences de la santé de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) et également infirmière praticienne en soins de santé primaires en Ontario, figure parmi les 21 membres de la profession infirmière honorés à titre de finaliste du prestigieux Prix Florence 2020.

Remis par l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), le Prix Florence reconnaît, depuis 2003, une infirmière ou un infirmier d'exception ayant suscité le changement par la réalisation de projets et d'activités avant-gardistes et qui se démarque par son engagement. La professeure Lacroix figure ainsi parmi les finalistes de la catégorie Enseignement et recherche en sciences infirmières de l'un des Prix Florence qui compte sept catégories. Sa catégorie rend ainsi hommage à une personne appréciée autant par ses pairs que par ses étudiantes et étudiants, reconnue comme un modèle de rôle et une source d'inspiration, en raison notamment de la qualité de son enseignement ou de son encadrement auprès des étudiantes et étudiants, ou encore de ses travaux de recherche, de son dévouement et de sa passion pour les soins infirmiers.

« Partout et en tout temps, les étudiantes et étudiants, clientes et clients, collègues et supérieurs hiérarchiques de l'UQAT ou du Centre de santé communautaire de Témiskaming peuvent voir dans les yeux de Manon Lacroix cet éclair de passion qui l'anime », a souligné Manon Champagne, vice-rectrice à l'enseignement, à la recherche et à la création à l'UQAT. Ancienne directrice de l'UER en sciences de la santé entre 2015 et 2017, Mme Champagne fut ainsi témoin de l'engagement indéfectible de la professeure Lacroix et elle a d'ailleurs aussi souligné le curriculum vitae éloquent de la finaliste. En effet, cette dernière  a, entre autres, pris part à l'élaboration de huit cours depuis 2003, obtenu d'excellentes moyennes pour l'évaluation de ses enseignements, participé à la révision et à l'adaptation, à neuf reprises, de chapitres de livres de référence importants en enseignement des soins infirmiers, codirigé une étudiante à la maîtrise et assuré la direction du programme de maîtrise en sciences infirmières, profil infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne.

Andréanne Bernier, professeure suppléante à l'UER en sciences de la santé, a quant à elle connu Manon Lacroix alors qu'elle était étudiante. « Le fait que la professeure Lacroix accepte et codirige mon mémoire fut un moment tournant dans la poursuite de mes études. La professeure Lacroix n'hésite jamais à faire preuve d'innovation et d'audace pour l'avancement de l'enseignement des sciences infirmières. Elle aime sortir des sentiers battus et proposer des approches pédagogiques novatrices », explique Mme Bernier. Pour sa part, Josée St-Cyr, infirmière clinicienne, étudiante à la maîtrise en gestion ainsi que professeure invitée à l'UQAT, a souligné l'apport important de la professeure Lacroix qui a affirmé le rôle majeur des infirmières praticiennes et leur impact indéniable sur l'amélioration des soins de santé et des services de première ligne.

C'est donc le 12 mai prochain que l'OIIQ tiendra une cérémonie, à laquelle 800 personnes sont attendues, dans le but de féliciter ces professionnels pour leur contribution essentielle à la santé de la population québécoise.

Source :
Service des communications
UQAT, 10 mars 2020

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue >>>