Marlène Sanjosé : Des rivières à la mécanique des fluides | Réseau de l'Université du Québec

Marlène Sanjosé : Des rivières à la mécanique des fluides

2019-12-11

Marlène Sanjosé : Des rivières à la mécanique des fluides

C’est sans doute la curiosité de Marlène Sanjosé pour les rivières qui l’ont amenée à s’engager dans la voie du génie. Elle s’est donc dirigée vers l’hydraulique et la mécanique des fluides en entamant ses études en vue de l’obtention de son diplôme d’ingénieur de l’ENSEEIHT/INP Toulouse en France.

Elle a obtenu son Master à l’INPT en poursuivant dans le domaine de la dynamique des fluides, de l’énergétique et du transfert. Dans le cadre de son doctorat au CERFACS, elle a alors plongé dans les méthodes numériques en thermofluide. Arrivée au Québec en 2009 pour faire un postdoctorat à l’Université de Sherbrooke, elle y est finalement restée, séduite par l’étude du bruit de machines tournantes (et certainement aussi par celui de la neige sous les bottes en hiver !). En septembre 2019, elle s’est jointe à l’équipe de l’ÉTS à titre de professeure-chercheuse au sein du Département de génie mécanique. 

Si les écoulements sur lesquels elle porte aujourd’hui son attention se sont éloignés des rivières, pour elle, c’est la même chose.  « J’ai toujours été captivée par le mouvement de l’eau, les vagues, les ondes, les remous. Je suis passionnée par ces mouvements que l’on retrouve dans de nombreuses applications en génie. Je les étudie désormais à une autre échelle, dans le détail, au moyen de la simulation numérique. Mon objectif est de développer des modèles en vue de concevoir des machines tournantes (ventilateurs, compresseurs, turbo-réacteurs) plus efficaces, plus versatiles, et moins bruyants ! », explique -t-elle. 

Passée maître dans le domaine de la dynamique des fluides, la professeure Sanjosé axe ses recherches sur les applications en génie mécanique. Elle étudie les phénomènes d’écoulement complexes dans les applications d’ingénierie à l’aide de simulations numériques pour apporter des améliorations et perfectionner le contrôle des systèmes, notamment dans les secteurs de l’industrie automobile et aéronautique, et les procédés industriels. Ses études couvrent l’aérodynamique interne et externe, la combustion, les transferts de chaleur, l’aéroacoustique, le mélange et le transfert entre les phases.

Simulation numérique en mécanique des fluides

Elle a très vite intégré des outils numériques à ses travaux de recherche, ayant recours à la simulation pour modéliser les phénomènes instationnaires d’écoulements dans des configurations complexes d’ingénierie. Ses recherches visent l’optimisation énergétique des procédés industriels et des nouveaux modes de transport, en s’appuyant sur la simulation et l’analyse numérique en thermofluide. Grâce au calcul haute performance, il est possible d’identifier les structures cohérentes responsables des instabilités dans ces systèmes. Avec une meilleure compréhension de la réponse des systèmes, il est alors possible d’améliorer le contrôle ou l’efficacité du système étudié. 

Aérodynamique et aéroacoustique des turbomachines

Lorsqu’elle était à l’Université de Sherbrooke, Marlène Sanjosé s’est intéressée au domaine de l’aéroacoustique. Ses travaux de recherche portaient sur le développement d’outils d’estimation rapide du bruit dans les turbomachines axiales. Ce type d’outil s’appuie sur des modèles analytiques et sur une connaissance des écoulements moyens obtenus par simulation numérique. Il permet notamment d’obtenir la contribution des différents étages de la turbomachine ainsi que les causes principales du bruit aérodynamique dès les phases de conception de la machine. 

Ayant fait des demandes de financement pour plusieurs projets, la jeune professeure sera bientôt à la recherche d’étudiants qui s’intéressent à la fois à la mécanique des fluides et aux outils numériques, car les méthodes qu’elle utilise s’appuient sur des méthodes informatiques. Avis aux personnes intéressées!

Source :
Service des communications
ÉTS, 10 décembre 2019

Toutes les actualités de l'École de technologie supérieure >>>