Nomination de Karine Gentelet au Centre de recherche en droit, technologie et société | Réseau de l'Université du Québec

Nomination de Karine Gentelet au Centre de recherche en droit, technologie et société

2019-09-11

Nomination de Karine Gentelet au Centre de recherche en droit, technologie et société

Le Centre de recherche en droit, technologie et société,  principal groupe de recherche canadien en droit, éthique et en politique de la technologie vient de nommer entre autre, la professeure Karine Gentelet comme chercheure associée.

En accueillant ces chercheur(e)s, le Centre renforce son expertise en matière de politique et de technologie. Le Centre comprend maintenant 23 professeur(e)s régulier(e)s à temps plein – des Faculté des arts, de génie, de droit et des sciences sociales – et 9 membres associé(e)s qui enseignent et font de la recherche en droit, éthique et politiques dans les domaines des technologies, de l'innovation, de la sécurité, de la vie privée, de l'information, des communications, de la propriété intellectuelle, des sciences et des savoirs traditionnels.

Karine Gentelet, PhD, est professeure au Département des sciences sociales de l’Université du Québec en Outaouais et directrice du pôle CIERA-UQO(Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones). Ses champs de recherche et ses publications portent sur la reconnaissance des droits des Peuples autochtones, l’usage de la technologie numérique et l’intelligence artificielle au service de la justice sociale, l’éthique de la recherche en contexte autochtone, et la responsabilité sociale des chercheur(e)s. 

La professeure Gentelet est chercheure au Laboratoire de cyberjustice au sein duquel elle dirige un projet de recherche sur l’autonomisation par l’intelligence artificielle des populations marginalisée. Elle est également chercheure au sein de l’OBVIA (Observatoire international des impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique) et agit à titre de co responsable de l’axe Éducation et capacitation. Enfin, la professeure Gentelet est fortement engagée dans la promotion et la défense des droits de la personne, notamment des droits des Peuples autochtones auprès d’Amnistie Internationale depuis 2007.

Source :
Service des communications
UQO, 10 septembre 2019

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Outaouais >>>