Nouvelle approche contre le cancer | Réseau de l'Université du Québec

Nouvelle approche contre le cancer

Image de l'article

Ultimement, le projet de recherche conduira à la première étude clinique chez les femmes atteintes d’un cancer du sein triple négatif. (Crédit : Nathalie St-Pierre)

2019-10-08

Nouvelle approche contre le cancer

Le Consortium québécois pour la découverte du médicament (CQDM), la Société canadienne du cancer (SCC) et la biotech québécoise Theratechnologies (TSX : TH) accordent au professeur du Département de chimie Borhane Annabi un soutien financier de 1,7 million de dollars pour développer une nouvelle approche thérapeutique contre le cancer du sein. Les travaux seront réalisés par le professeur et son équipe de chercheurs du Laboratoire d’oncologie moléculaire de l’UQAM, en collaboration avec Theratechnologies.

Ce financement du programme SynergiQc du CQDM pour la conception d’une plateforme de ciblage de médicaments anticancers est le fruit du travail acharné mené depuis plusieurs années par le chercheur et son équipe. «Cette reconnaissance majeure de la portée de nos travaux est double pour l’UQAM, mentionne Borhane Annabi, qui souligne les contributions originales de ses collaborateurs, le professeur émérite du Département de chimie Richard Béliveau, les agents de recherche Michel Demeule, Alain Larocque et Jean-Christophe Currie. Non seulement est-elle octroyée conjointement par la SCC et par Theratechnologies, mais elle permet de mettre en lumière la recherche biomédicale de pointe qui s’effectue au sein de notre université.»

Malgré l’avancement de plusieurs traitements, le cancer demeure une des premières causes de décès dans le monde. L’hétérogénéité des tumeurs et les mécanismes de résistance sont les principaux obstacles qui diminuent l’efficacité des thérapies anticancéreuses. De plus, les nouvelles thérapies dites ciblées sont très coûteuses, d’une efficacité limitée et comportent de nombreux effets secondaires.

Une thérapie contre le cancer du sein triple négatif

Le professeur Annabi et son équipe développeront une nouvelle technologie ciblant spécifiquement des protéines surexprimées sur les cellules cancéreuses, qui serviront de porte d’entrée pour amener des médicaments à l’intérieur de ces cellules. Des résultats préliminaires indiquent que cette approche améliore l’efficacité et diminue les effets secondaires des médicaments actuels. Les travaux du chercheur visent à démontrer l’efficacité de cette approche pour traiter le cancer du sein triple négatif, une forme très agressive de cette maladie. Le cancer du sein triple négatif représente 15 à 20 % des tumeurs du sein qui sont diagnostiquées et est associé à des risques élevés de récidive, en particulier dans les cinq premières années suivant le diagnostic. Ultimement, le projet de recherche conduira à la première étude clinique chez les femmes atteintes d’un cancer du sein triple négatif.

«Cette nouvelle technologie est d’une importance capitale dans notre lutte contre le développement des tumeurs primaires ainsi que des métastases, affirme Borhane Annabi. Elle peut potentialiser l’action de l’agent de chimiothérapie au niveau des cellules cancéreuses et personnaliser nos futurs traitements afin de nous assurer d’une réponse optimale des patientes, avec un minimum d’effets secondaires et à moindre coût.»

Transfert technologique

Cette nouvelle technologie, appelée Katana, est basée sur trois inventions de l’équipe de Borhane Annabi, mises au point en collaboration avec Richard Béliveau. En 2016, le Service des partenariats et du soutien à l’innovation (SePSI) et Aligo Innovation, la société de valorisation associée à l’UQAM, ont collaboré pour créer une nouvelle société dérivée, Katana Biopharma, qui a permis aux chercheurs de poursuivre leurs travaux grâce à des financements totalisant près de 700 00 dollars obtenus dans le cadre du Programme de soutien à la valorisation et au transfert (PSVT) du Ministère de l'Économie et de l'Innovation (MEI).

En février 2019, signe de l’intérêt grandissant suscité par cette technologie, la société pharmaceutique Theratechnologies a fait l’acquisition de Katana Biopharma. Les investissements combinés de Theratechnologies, du CQDM et de la SCC permettront maintenant d’exploiter le plein potentiel de la plateforme pour le développement de nouveaux médicaments ciblés pour traiter le cancer.

Source :
Service des communications
UQAM, 4 octobre 2019

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Montréal >>>