Prix développement scientifique : les gagnants de l'expo-sciences autochtone de 2018 reçoivent la visite de nos professeurs-chercheurs | Réseau de l'Université du Québec

Prix développement scientifique : les gagnants de l'expo-sciences autochtone de 2018 reçoivent la visite de nos professeurs-chercheurs

2018-11-09

Prix développement scientifique : les gagnants de l'expo-sciences autochtone de 2018 reçoivent la visite de nos professeurs-chercheurs

Lors de la 18e édition de l’Expo-sciences autochtone qui avait lieu au campus de Val-d’Or de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), des élèves de la 5e année du primaire à la 5e année du secondaire de différentes communautés autochtones du Québec s’étaient réunis pour prendre part à cette grande fête de la science. Au total, ce sont plus de 70 participants, dont 46 équipes représentant 17 communautés et 9 nations, qui ont participé à cette édition qui se tenait du 20 au 22 mars 2018. Ainsi, deux écoles participantes ont pu recevoir le Prix Développement scientifique remis par les établissements du réseau de l’Université du Québec, soit l’École Amo Ososwan et l’École secondaire Uashkaikan. Le Prix Développement scientifique qui consiste en la visite d’un professeur-chercheur s’est matérialisé dans les deux écoles au courant du mois d’octobre.

L’École Amo Ososwan, située dans la communauté Long Point à Winneway (Abitibi-Témiscamingue) a remporté l’un des deux prix grâce au projet de Waseya Polson et Aiden Polson sur la comparaison entre l’essence et les carburants alternatifs.

Photo : Yves St-Pierre dans la classe de science lors de sa présentation.

C’est Yves St-Pierre, chercheur sur le cancer à l’INRS-Institut Armand-Frappier, qui est allé rendre visite aux élèves du secondaire de l’École Amo Ososwan. Il a été en mesure d’entretenir les élèves sur la vie d'un chercheur et l’importance de la contribution de la culture aborigène en sciences. Ayant été avisé que les élèves de l’école avaient participé à une marche dans le cadre de la Fondation Terry-Fox, M. St-Pierre a fait valoir l’importance des levées de fonds pour la recherche sur le cancer. Il a également présenté le programme Apprentis en biosciences de l'INRS-Institut Armand-Frappier, qui vise à faire vivre une immersion dans le monde de la recherche.

Photo : Yves St-Pierre (chercheur de l’INRS-IAF), Aiden Polson (élève de l’équipe gagnante), Pamela Polson (directrice de l’école), Douglas Poucachiche (enseignant) et Waseya Polson (élève de l’équipe gagnante).

Il a pu remettre des plaques préparées spécialement pour l’occasion avec les noms des gagnants, devant leurs parents et les autres élèves.

Une autre remise de Prix Développement scientifique

L’École secondaire Uashkaikan, située dans la communauté de Pessamit (Côte-Nord) a également remporté un Prix Développement scientifique, grâce au projet de Zacharie Picard et Timothy Fontaine sur ce que tout le monde devrait savoir sur les trous noirs.

Photo : François Deschênes (vice-recteur enseignement et recherche, UQAR), Abdel Bouoyoun (enseignant), Louise Canapé (directrice de l’école), Timothy Fontaine (élève de l’équipe gagnante), Karen Hervieux (mère de Zacharie Picard, élève de l’équipe gagnante), Éric Hudier (chercheur de l’UQAR), Claude Montigny (directeur du Cégep de Baie-Comeau). Était absent lors de la prise de photo : Zacharie Picard.

Afin d’aller présenter le Prix Développement scientifique à l’École secondaire Uashkaikan, le professeur Éric Hudier, directeur des programmes de génie à l’UQAR, était accompagné du vice-recteur à l’enseignement et à la recherche, François Deschênes ainsi que du directeur du Cégep de Baie-Comeau, Claude Montigny. En l’absence de son comparse d’équipe de projet, qui poursuit un programme d’études au cégep à Québec, Timothy Fontaine a partagé la tribune avec la mère de Zacharie Picard, Karen Hervieux.

Après la cérémonie de remise des plaques, M. Hudier a participé à une activité de « questions/réponses » organisée avec la collaboration de l’enseignant des sciences. Les élèves avaient alors préparé des questions sur divers phénomènes scientifiques. M. Hudier a également pu faire valoir l’importance de participer à des projets d’expo-sciences. La directrice Louise Canapé, directrice de l’École secondaire Uashkaikan a dit apprécier l’activité qui permet d’encourager les élèves à demeurer curieux de leur environnement.

 

 

 

Source :
Direction du soutien aux études et des bibliothèques
Université du Québec, 7 novembre 2018